La  pelouse de la Licorne, comme comme en Nouvelle Calédonie

Déjà voici quinze jours, la pelouse de la Licorne  avait inspiré les pires inquiétudes. Mais tant bien que mal, les deux rencontres prévues durant ce week-end, en l’occurrence Amiens SC-Dunkerque et Lens-Lyon, avaient pu se dérouler et aller à leur terme. Malheureusement et en dépit d’un « repos » de quinze jours, le terrain ne s’est pas amélioré. Le temps s’est dégradé. Il a neigé sur Amiens, si bien que cette pelouse pourtant bichonnée par des ouvriers consciencieux, a énormément souffert ce samedi lors du match de L1 Lens-Bastia.

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, les plus sévères critiques ne sont pas venues du camp bastiais mais tout simplement du R C Lens.

En conférence de presse devant les journalistes, l’entraineur  Antoine Kombouaré qui se satisfaisait du résultat nul « nous avons gagné un point alors que nous en avions perdu deux, huit jours avant à Reims »  déjà très remonté après le corps arbitral « qui a le melon et à qui on ne peut rien dire », déplorait l’état indigne du terrain.

Et c’est vrai que pour bien jouer au football, il faut être deux mais aussi et surtout pouvoir s’exprimer sur un terrain en bon état. Ce qui na pas été le cas samedi.

Antoine Kombouaré a usé d’une comparaison amusante, n’hésitant pas à dire que ce terrain lui faisait penser  à la plage de son pays natal la Nouvelle Calédonie.

« C’est un terrain tout à fait catastrophique. Parfois, j’ai envie de me mettre à la place de mes joueurs. C’est un terrain qui use physiquement et mentalement. J’ai l’impression que parfois, je suis sur une plage chez moi en Nouvelle Calédonie. C’est  grave ce que je dis « .  Mais c’est hélas, la triste vérité.

Alors il va falloir que cette semaine, les « jardiniers » s’affairent sans relâche pour tenter de remettre en état cette pelouse maudite actuellement par les joueurs.  Car vendredi se profile Amiens SC -Fréjus en National avec du côté amiénois les grands débuts de Matt Moussilou et Brian Babit et le retour après sa défaité en quart de finale de la CAN de Marvin Baudry.

Puisse le ciel se montrer clément ces prochains jours.

Lionel HERBET




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.