FOOTBALL : Mauvaise soirée pour l’Amiens SC

0
46

Infructueux déplacement dans le Gard pour des amiénois bien trop tendres, parfois désemparés et « balayés » par un Nîmes Olympique qui réalise la bonne opération !

Dans son éprouvante course au maintien, l’Amiens SC s’est cassé les dents hier soir face aux « Crocos » du Nîmes Olympique (3-0). Inquiétante désillusion, sur la pelouse d’un promu certes entreprenant, dont le dénouement ne souffre d’aucune contestation. Soirée cauchemardesque pour les hommes de Christophe Pélissier qui n’ont ailleurs été que l’ombre d’eux-mêmes.

Seul motif de satisfaction, les déboires dans le même temps d’autres compagnons d’infortunes – AS Monaco et Guingamp respectivement dominé par Montpellier (1-2) et tenu en échec par l’OGC Nice (0-0) – atténuaient (sensiblement) cette « douche froide ». Sur le plan comptable uniquement… « Il n’y a rien à dire, Nîmes a été supérieur. La différence était criante entre les deux équipes » admettait le responsable technique, en conférence de presse, sitôt la fin des débats. Avec lucidité, dissimulant cependant comme un constat d’impuissance au terme d’une rencontre où les amiénois « ont perdu beaucoup (trop) de duels en milieu de terrain »

Opposés à une formation locale difficile à manœuvrer aux Costières et animée par la volonté constante d’aller de l’avant, les partenaires de Régis Gurtner n’ont donc pu soutenir la comparaison. Et l’ouverture du score par Denis Bouanga, juste avant la pause, concrétisait de faits, cet état des lieux.

Se reprendre face à l’AS Monaco

Dos au mur, l’Amiens SC ne pouvait cependant faire mieux que de courber l’échine au retour des vestiaires. Sur leur « petit nuage », les Gardois assombrissaient l’horizon des représentants des Hauts de France par l’intermédiaire de Rachid Alioui. Son doublé (76e et 87e) sonnait bel et bien le glas d’une troupe visiteuse un ton en dessous.

Hagard, Christophe Pelissier signait toutefois un joli contre-pied durant son analyse de rencontre. Préférant se projeter vers une prochaine échéance – face à l’AS Monaco, mardi soir à 19 heures au stade de la Licorne –, un duel qu’il convient de mieux négocier. « Le seul point positif de la soirée est que l’on rejoue mardi. C’est une chance après une telle claque. On oublie Nîmes et on se concentre, dès maintenant, sur cette nouvelle rencontre »

Comme pour espérer digérer cette pilule ? Retrouver le mordant qui caractérisait, voici peu, cette équipe amiénoise. Enrayer cette maudite spirale, goûter de nouveau aux joies de la victoire, seront les objectifs d’un Amiens SC qui joue actuellement avec le… feu. Le mettre face à des monégasques en progrès certes mais dont la naïveté est assurément à exploiter devra être à l’ordre du jour.

Vaincre à tout prix et quelqu’en soit la manière demeure la préoccupation des coéquipiers de Monconduit. Simple mais qu’il convient dorénavant d’entériner. Sous peine de plonger un peu plus encore dans les eaux (très) troubles de ce championnat…

  • Prochaine journée
    • Mardi 4 décembre, l’Amiens SC accueille l’AS Monaco à 19heures au stade de la Licorne.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.