FOOTBALL : L’Amiens SC ne rends pas les armes

0
124

Grâce à Blin puis leur détermination dans l’effort, les hommes de Christophe Pelissier ont signé un fructueux déplacement sur les bords de la Garonne.

Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas pour l’Amiens SC ! Une affirmation qui laissait apparaître, hier soir, un sourire sur le visage de Christophe Pelissier. D’autant que les siens venaient de prendre la mesure de Toulouse (0-1).

« Il s’agit d’une très belle victoire à l’extérieur. Surtout dans les conditions que l’on connaît. Une semaine auparavant, à Nice, nous étions apparus dominateurs mais avions concédé la rencontre. Cette fois, offensivement nous avons été efficaces… bien que je regrette quelques maladresses à des moments où nous aurions pu, dû tuer le match » précisait un entraîneur heureux. Ravi de ce probant résultat qui se veut toujours aussi important sur le plan comptable – où les amiénois reviennent à une longueur de leurs adversaires – que psychologique. Surtout que les prochaines échéances seront également à négocier le couteau entre les dents.

Une perspective qui ne déstabilisera certainement pas un effectif qui a dû les serrer notamment en fin de rencontre hier. Troupe qui doit son salut à la main (très) ferme d’un Régis Gurtner, déterminant à plusieurs reprises.

« Il a été grand mais cela n’est pas une surprise ! » confiait Christophe Pelissier, tirant un grand coup de chapeau à « son » gardien d’un temple ébranlé lors du money-time. Édifice qui n’allait toutefois pas s’écrouler. « Paradoxalement, c’est le match le moins abouti que nous remportons. Dans cet exercice, la confiance est primordiale et le groupe en avait besoin ». L’Amiens SC venait-il donc de faire d’une pierre, deux coups ?

Ganzo tout près, si près du but

Arc-boutés devant son but, depuis l’ouverture du score de Blin à la demi-heure de jeu, les partenaires de Matthieu Bodmer se sont néanmoins avérés entreprenants. Il s’en ait même fallu d’un rien que Ganso ne trouve le chemin des filets sous le maillot picard. Réussite qui fuyait aussi des Toulousains dont la joie d’un but – à l’heure de jeu – était logiquement dissipée sur décision arbitrale.

Dans cette course (effrénée) au maintien, les représentants Hauts de France ont donc bien négocié ce virage. « Il convient de garder les pieds sur terre » murmurait Christophe Pelissier, rappelant– si besoin était – que le chemin qui mène jusqu’à cet objectif est encore très long. Cependant, l’enthousiasme dont on fait preuve les Amiénois laisse entrevoir d’autres satisfactions.

Malgré la trêve internationale, l’ASC demeurera à pied d’œuvre afin de bien préparer le bras de fer face à l’Olympique de Marseille. Confrontation programmée, en baisser de rideau, le dimanche 25 novembre à 21 heures. Match de gala pour une formation locale qui n’envisage pas dérouler le tapis rouge. Mais qui aura à cœur de maintenir notamment l’AS Monaco et Guingamp dans le rétroviseur. Deux « mal en points » qu’elle cherchera à dompter avant l’entracte des confiseurs…

Fabrice Biniek

Crédit Photos : Léandre Leber – Gazettesports




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.