« Passé à côté » en dernier lieu, à Paris,aux dires de ces représentants, l’AmiensSC espère (re)trouver sa dynamique avec la réception du FC Nantes Atlantique

Oublier les déboires du Parc des Princes où il a essuyé un (prévisible) revers face à l’ogre parisien (5-0) afin de s’enivrer de bonheur à domicile aux dépens du FC Nantes Atlantique sera l’objectif de l’Amiens SC. Continuer ainsi à surfer sur cette vague qui transcende les hommes de Christophe Pelissier. Lesquels ne se sont inclinés qu’une seule fois cette saison sur leurs terres…

Soucieux de prendre la mesure d’un adversaire, version Vahid Halilhodzic ayant brusquement ressorti la tête de l’eau – en témoigne son succès face à Toulouse (4-0) – l’entraîneur amiénois va devoir cependant composer à nouveau avec un effectif aux allures de peau de chagrin. Si Cornette et Zungu apparaissent « indisponibles encore de longues semaines », Gaoussou Traoré s’est ajouté à une liste de forfaits où figurait déjà Mendoza. Bodmer et Ganso, souffrant respectivement des tendons et du genou, pourraient eux aussi se résigner à jeter l’éponge.

Contretemps loin de satisfaire (bien sûr) le coach picard… dont la défaite dans la Capitale lui reste toujours au travers de la gorge. « Je n’ai pas digéré la fin de la rencontre et les joueurs le savent. Je me suis d’ailleurs exprimé là-dessus lundi matin. J’attendais de voir une attitude plus combative. J’admets que l’on puisse évoquer « C’est normal le résultat, c’était Paris » Ce succès semblait déjà validé avant même que l’on pose un pied sur la pelouse. Ce que je regrette ? Que l’on soit passé volontairement à côté de notre match, d’avoir trop rapidement déposé les armes »

Se ressaisir

Sans langue de bois, Christophe Pelissier attise donc un sursaut d’orgueil d’une troupe visiblement affectée. « J’ai senti des joueurs concernés. Il n’est pas dans mon intention de pointer qui que ce soit à l’index. Les victoires comme les défaites se partagent ensemble » Une philosophie que l’Amiens SC veille à appliquer, à privilégier, à inculquer. Comme cette volonté à se remettre constamment en question. « Chacun a sa part de responsabilité, moi le premier. Je n’ai pas su mettre les ingrédients nécessaires, encourager la bonne alchimie. Certes, plusieurs cadres ont disputés des rencontres internationales, sont certainement apparus émoussés mais se réfugier derrière des excuses n’est pas dans ma personnalité » rappelle l’intéressé.

Christophe Pelissier attends une réaction d’orgueil de sa troupe

Reste à savoir si la venue du FC Nantes Atlantique tombe à point nommé ? Si les « Canaris » se révèlent être l’adversaire idéal en cette période de rédemption…  « Contre le Stade Rennais puis Dijon, les joueurs ont démontré qu’ils pouvaient s’illustrer. Sans passer sous silence leur ultime prestation, recherchons à en tirer les enseignements afin de mieux rebondir » martèle Christophe Pelissier, convaincu qu’il sera entendu.

Opposé à un adversaire qu’il distingue pour l’heure dans son rétroviseur, l’Amiens SC doit… vaincre. Histoire de (re)prendre ces distances avec les eaux troubles d’un championnat où le moindre écart suscite parfois de grosses inquiétudes.

11e journée

  • Samedi, à 20 heures, au stade de la Licorne, l’Amiens SC (17e) accueille le FC Nantes Atlantique (18e)

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.