Durant l’intersaison, la rédaction de GazetteSports s’affaire à la rétrospective de la saison 2017-2018 des clubs de la métropole. Troisième épisode en ce mardi, avec un retour sur le bel exercice de l’Amiens MVB qui a surpris son monde.

Premiers playoffs en Elite !

On avait quitté l’Amiens MVB au terme d’une triste poule de maintien, qui avait toutefois le mérité de laisser les volleyeurs Amiénois en Elite, le troisième échelon national. On l’a retrouvé motivé à faire bien mieux cette saison. Bien leur en a pris, puisque les joueurs d’Ali Nouaour ont réalisé une très belle saison.

S’ils ont mis du temps à obtenir leur ticket qualificatif pour les playoffs, la faute à des revers regrettables contre Beauvais et le PUC en début de saison, les volleyeurs de la métropole compostaient leur billet pour une phase de montée sans enjeu à l’avant-dernière journée. Mais il n’y aurait pas eu de belle saison sans un parcours incroyable en coupe de France.

Une finale de coupe historique

Légèrement bousculés lors de leur entrée en lice à Villers-Cotterêts, les Samariens allaient réaliser un parcours au presque parfait. Presque, car ils n’auront craqué que sur la dernière marche, face à l’ogre Illac, lors des finales à Coubertin. Sartrouville, Bellaing et Conflans, tous les trois auront butés sur Amiens. Résultat, une première finale dans l’histoire de l’AMVB et une participation pour la coupe de France professionnelle la saison prochaine.

Si les playoffs s’avèrent compliqués avec deux victoires pour six défaites, dont cinq consécutives pour terminer la saison, il faudra se rappeler de cette saison dans ce qui pourrait être une base pour la construction d’un statut VAP pour enfin permettre au volley Amiénois masculin de passer à l’étape supérieure, à savoir la Ligue B.

Crédits Photo : Romain Gambier – Gazette Sports

RETRO : L’Amiens SC, bien mieux qu’un simple promu




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.