Bien entrés dans une rencontre qui semblait leur tendre les bras, les joueurs de l’AC Amiens en sont finalement sortis tête baissée. Ils concèdent en effet un revers amer contre la réserve du LOSC (1-2). Déjà terrible sur le plan comptable, cette défaite, face à un concurrent direct au maintien, met d’autant plus en lumière les maux récurrents de l’ACA.

Amiens surpris sur un éclair de génie

Les Amiénois débutent bien la partie et se créent plus d’occasions qu’à l’accoutumée. Ils profitent de contres, trouvent des solutions sur les côtés, et prennent vite l’ascendant dans le domaine athlétique. Contre le vent les Lillois ont bien du mal à ressortir, ce qui permet aux hommes d’Azouz Hamdane de récupérer des ballons hauts pour se projeter rapidement. Mais encore et toujours l’ACA exploite mal ses opportunités et manque d’efficacité dans les 30 derniers mètres.

À deux minutes de la pause, après une touche rapidement jouée par Isambart, Bellaïd trouve même le poteau. Il pourra s’en mordre les doigts puisque dans la foulée, sur leur seule véritable situation, les Nordistes ouvrent le score par Fares Bahlouli (45′). Après un numéro technique dans la surface il trompe Adrien d’un plat du pied qui punit sévèrement les Picards.

L’ACA renoue avec ses vieux démons

Alors que la seconde période démarre pied au plancher avec l’égalisation de Diawara (47′), servi idéalement en profondeur par Matondo, elle se gâte ensuite très vite. Dans la minute suivante la défense picarde dégage mal le ballon et Bahlouli encore lui en profite pour redonner l’avantage aux siens. Pendant plus de 40 minutes l’ACA pousse et prend de gros risques pour revenir mais rien n’y fait. Les carences offensives coûtent encore une fois des points aux locaux. Certains craquent même dans le temps additionnel.

L’arbitre accorde un coup franc aux abords de la surface (90′), mais plusieurs Amiénois, le public y compris, réclament avec véhémence un penalty. À ce jeu là c’est Matondo qui trinque et se fait expulser après un second carton jaune. Seulement quatre minutes plus tard, à quelques secondes du terme, c’est au tour du capitaine de l’AC Amiens, Habib Bellaïd, de recevoir un rouge pour une énième faute commise, due à son agacement. Les Amiénois terminent donc sans point et avec deux joueurs en moins pour les matches à venir.

Dans l’un des matches « prioritaires » définis par Azouz Hamdane, l’AC Amiens réalise ainsi une très mauvaise opération. Les Picards voient en effet leur adversaire du soir revenir à hauteur au classement. Déjà privé en outre de ses latéraux titulaires, le coach picard devra également composer avec deux cadres en moins lors des prochains matches, tout aussi décisifs dans la course au maintien.

Esteban NOMINE

Crédit photo  : Léandre Leber – GazetteSports

AC Amiens – LOSC (b) : 1-2 (0-1)

Mercredi 4 avril, 17h, stade Jean Bouin

Avertissements ACA : Diawara (51′), Bellaïd (54′, 94′), Matondo (74′, 90′)

Buteurs : Bahlouli (45′, 48′) pour le LOSC (b) ; Diawara (47′) pour l’ACA

Arbitre : Edgar BARENTON

AC Amiens : Adrien (g.) – Martinez, Diarra, Bellaïd (c.), Villiers (Ameur 80′) – Diallo, Matondo – Boukhelifa (Zobiri 62′), Dilemfu, Isambart (Tagaye 62′) – Diawara

Remplaçants : Kharbouchi, Zobiri (62′), Ameur (80′), Gningue (g.), Tagaye (62′)

Entraîneur : Azouz Hamdane

À lire aussi >>

FOOTBALL : L’AC Amiens se doit d’assurer




  • Laisser un commentaire