Très bonne opération des Aigles, ce samedi. En allant chercher cette victoire 3 sets à 1 à Mende, ils nous montrent que, même si vaincus à Coubertin, ils méritaient bien cette place en finale. Autre signal : même si l’AMVB ne peut pas monter en Ligue B, elle reste un adversaire qui compte bien donner du fil à retordre aux équipes qui en ont la possibilité. Trois places sont à prendre pour la montée, et ce sont les équipes qui le mériteront qui y auront accès.

Une performance honorable

Troisième match en playoffs et déjà la deuxième victoire. La première eut lieu une semaine avant la finale de Coupe de France, contre le CNVB (3-0) alors que l’AMVB inaugurait le parquet du Coliseum. Mais cette fois-ci, l’équipe est allée chercher une victoire à l’extérieur ! Une prouesse qu’elle n’avait su tenir que deux fois en championnat régulier (à Bellaing et Strasbourg).

« C’était une semaine délicate où il fallait avaler cette défaite en Coupe de France, confie Ali Nouaour, entraîneur des Aigles. J’avais mis l’accent sur le fait que maintenant on jouait sans pression contrairement à Mende qui joue son avenir pour la Ligue B. Je retiens une très belle prestation, peut-être la plus aboutie« .

Il y a même certains points qui m’ont surpris

On le comprend sans difficulté puisque l’AMVB s’empare sans attendre des deux premiers sets. « On a plutôt bien tenu la réception. En fait, on a été présent dans chaque compartiment du jeu. Il y a même certains points qui m’ont surpris. On a vraiment bien joué. La présence de Pavel et Alain au centre a été très performante ». Une belle présence au bloc et en défense aident aussi. Amiens remporte alors son cinquième (20-25) puis sixième set (24-26) des playoffs.

Mais la pause de 10 minutes après la deuxième manche est prise par Mende. Pause à laquelle Amiens n’est jamais habituée. « Elle nous coupe un peu les jambes et malheureusement on se crispe en troisième set. On a su revenir deux fois mais le flottement est là ». Amiens concède ainsi son premier set de la soirée (25-18). Ali Nouaour se fait même un petit peu peur dans le quatrième, alors que ses joueurs cherchent un peu trop les exploits individuels. Il remobilise alors son équipe dans le premier temps mort technique qu’ils perdent de trois points. Cette concertation est bénéfique puisqu’Amiens se reprend et finit en beauté (19-25).

Un rôle d’arbitre à ne pas prendre à la légère

Quoi qu’il arrive, l’Amiens MVB ne peut pas monter en Ligue B, on ne vous apprend rien. Mais plutôt que d’effectuer les rencontres qui lui reste tranquillement, l’équipe se mobilise pour offrir la meilleure fin de saison possible pour continuer à accroître son tableau de chasse, déjà exceptionnel cette saison. Ali Nouaour craignait que, passée la « carotte » de la Coupe de France, son équipe ne se relâche. Quelle meilleure façon de lui donner tort elle aurait pu lui offrir qu’une victoire chez les anciens tenants du titre de champions de France et prétendants à la montée ?

« On s’est mobilisé en début de semaine en faisant un point avec les joueurs et en se disant ce qu’on attendait de la suite du championnat. On a surtout insisté sur le fait qu’on devait retrouver de l’envie, de la joie en se rendant compte de la chance qu’on avait de jouer contre d’aussi belles équipes. C’aurait été dommage de ne pas jouer notre rôle d’arbitre et de s’ennuyer chaque week-end. Ce petit point a plutôt bien marché », se félicite le coach amiénois.

J’ai retrouvé certaines valeurs

« Maintenant, il faut confirmer. J’espère qu’on prouvera que ça n’est pas une victoire éphémère mais qu’elle servira de tremplin pour les cinq derniers matches. C’est important de prendre la sixième place. On gratte. Fréjus va aussi venir avec la pression, d’où notre avantage. J’ai retrouvé certaines valeurs comme celles d’une équipe qui avait fait une première partie de championnat plutôt positif. Ça fait plaisir. »

Pero Krizanovic faisait partie du six majeur lors du premier set. Mais il s’est blessé et n’a pas pu continuer. Ali Nouaour espère, évidemment, que ce ne sera pas trop grave. Ils auront besoin de lui lors de la réception de Fréjus, ce samedi, au Coliseum.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

Mende Volley Lozère – Amiens Métropole Volley : 1-3 (20-25 ; 24-26 ; 25-18 ; 19-25)

Samedi 17 mars, 20h30, salle Piencourt

Arbitres : Thomas BELDICO, Didier FROMENTIN

Amiens MVB : Quadrone, Mbutngam, Krizanovic, Al Jaf, Ndaki Mboulet, Carrat, Sali Hilé, Mocanu, Gendron, Lemere, Valdenaire

Entraîneur : Ali Nouaour

À lire aussi >>

VOLLEY-BALL : L’Amiens MVB, équipe du mois de février




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.