Pour la première fois cette saison, l’Amiens PH affrontait un adversaire disposant du statut VAP et donc des moyens de monter en Proligue. En ce second match de playoffs, les Picards signent ainsi leur première défaite en poule haute à Grenoble. Une très courte défaite (24-23).

Forte défense grenobloise

Le score à la mi-temps (13-9) révèle l’abnégation qu’il a fallu aux hommes de Pierre-Alain Lavillette pour ne terminer qu’à un point de retard au coup de sifflet final.

C’est Grenoble qui ouvrait le score (1-0) et Romain Le Balc’h faisait deux arrêts avant la première égalisation amiénoise (1-1, 3’47) signée Claude-Marcel Tchinda. L’APH mènera quelques minutes entrecoupées avant de finalement lâcher prise. Le quart d’heure avant la pause marquera un petit décrochage (6-4, 17’24 ; 11-6, 24’26 ; 13-9, 30’). Pierre-Alain Lavilette l’explique par la difficulté rencontrée devant la défense grenobloise (les gardiens de Grenoble ont fait quinze arrêts durant cette rencontre). « Dans le dernier quart d’heure en première mi-temps puis en début de deuxième mi-temps, on a été un petit peu précipité en attaque par rapport à leur défense atypique ».

En effet, le fossé demeure en début de seconde période (18-13, 40’31). Puis Rabah Soudani offrira la première égalisation (22-22, 54’11) depuis le premier quart d’heure de jeu. Durant les quatre grosses minutes restantes, Amiens connaîtra deux échecs au tir et un but de Thomas Zirn pour deux buts du côté isérois (24-23). Privé de son capitaine Julien Richard (remplacé par Simon Vannihuse), l’APH connaît sa première défaite en playoffs.

Une courte défaite qui rend amer

Aucun joueur n’a fait d’erreur

« Je suis très déçu, s’avoue le coach Pierre-Alain Lavillette. On a rencontré des difficultés face à cette équipe. Malheureusement toute l’énergie qu’on a mise en œuvre pour pouvoir recoller au score a été affectée par notre manque de lucidité dans les quatre dernières minutes. » Mais l’entraîneur ne remet en aucune façon la faute sur son équipe : « Aucun joueur n’a fait d’erreur, ils ont essayé de faire de leur mieux. C’est dommage, les garçons ont fait tout ce qu’il fallait pour pouvoir réussir. Il y a de déception quant aux résultats. Par contre il n’y a rien à reprocher aux garçons ni à leur investissement. Ils ont vraiment tout donné. »

On perd d’un but ici en ayant les moyens de gagner

L’Amiens PH, cinquième dans ces playoffs, n’oublie pas non plus l’adversaire auquel il était confronté. L’un des quatre clubs possédant le statut nécessaire pour monter dans la division supérieure. « C’est une belle équipe, favorite de la poule au niveau de la montée en Proligue. Ce match allait servir à nous étalonner par rapport à un niveau de jeu qui prétend à la Proligue. On perd d’un but ici en ayant les moyens de gagner. On s’est arraché pour aller chercher la victoire, malheureusement aujourd’hui ça ne nous a pas souri contrairement à d’autres rencontres. »

Après avoir retrouvés Grégory Thévenot la semaine passée à Villeurbanne, les Picards vivaient les retrouvailles avec Ryadh Souid (3buts/4tirs). « Ryadh, on le connaît. Il a de grosses qualités sur le poste de pivot. Il a été confronté au nôtre, il y a eu un gros duel physique entre les deux. Daniel Tatto a bien répondu présent. Il a fait un bon match aussi, ça fait plaisir à voir. On a eu des répondants à mettre en face de lui (Ryadh) et ça c’est bien dans la construction de notre équipe, » félicite Pierre-Alain Lavillette.

Cela ne fait que commencer

L’APH a de la ressource et vient d’une poule en saison régulière, tellement homogène (jusqu’au dernier match) qu’elle n’est pas du genre à baisser les bras pour une si courte déconvenue. Gonfreville, l’équipe avec laquelle les Picards ont accédé à la poule haute, demeure première du classement bien qu’elle ne dispose pas du statut VAP. C’est pour dire que rien n’est joué.

Le week-end prochain, pas de match pour la Nationale 1. De quoi se remettre de cette première défaite en six matches de championnat avant de connaître leur premier match à domicile. Rendez-vous le 17 mars pour la réception de Lanester.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Grenoble SMH/GUC – Amiens PH : 24-23 (13-9)

Samedi 3 mars, 20h30, salle Pablo Neruda

Arbitres : Pablo MARTIN CALVO, Florian VERONCINI

Amiens PH : Le Balch (g., 10 arrêts), Amat, Barret, Bonin (1but/5tirs), Devaux (2buts/3tirs), Petrenko, Piolé, Scattolari (2buts/5tirs), Soudani (6buts/10tirs), Tchinda (4buts/8tirs), Tongmen Tatto (1but/3tirs), Vannihuse (c., 2buts/6tirs), Zirn (5buts/8tirs)

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

À lire aussi >>

HANDBALL : L’Amiens PH ne compte pas s’arrêter là




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.