Consécutivement à l’accession aux play-offs décrochée par l’Amiens PH à Hazebrouck lors de la dernière journée de la première phase, voici les réactions de l’entraîneur de l’équipe picarde, Pierre-Alain Lavillette, et de son pivot et capitaine, Julien Richard.

Quel goût a ce match de la victoire ?

Pierre-Alain Lavillette : Cette victoire a le goût d’une équipe qui a rempli son objectif. Il faut savoir qu’on cherchait à se maintenir en N1 et c’est fait.

Julien Richard : C’était un beau match. On s’est bien projeté vers l’avant grâce à notre envie de gagner le match. Ce n’était pas le même rythme que contre Paris. En face, c’est une équipe plus expérimentée aussi. On a pris notre temps quand il le fallait pour ne pas leur rendre de ballons inutilement. L’expérience et l’envie collective ont pris le dessus.

Ces quatre mois n’ont pourtant pas été des plus simples. À l’exemple de cette poule impitoyable dans laquelle vous vous trouviez.

P-AL : Hazebrouck était en passe d’atteindre les play-offs il y a quatre journées et aujourd’hui se retrouvent à l’avant-dernière place ! C’était compliqué, on n’a pas eu un seul match simple, que des matches compliqués à gérer. C’est comme ça qu’on grandit ; dans l’adversité. On s’est construit depuis le début de la saison là-dedans. On s’était fixé comme objectif de progresser sur l’ensemble de la saison. On a atteint notre objectif avant la deuxième partie du championnat. C’est un accomplissement. On a travaillé très dur depuis le 10 août. Les joueurs ont fait beaucoup de sacrifices et ça nous a permis d’être en mesure d’atteindre notre objectif.

JR : C’est la fin de cette première phase de poule, plutôt excitante. Avec les petites défaites et une poule si serrée, bien malin qui aurait pu donner les deux premiers il y a encore trois matches. L’année dernière, deux équipes se détachaient assez vite. Cette année, ce ne fut pas le cas car ça s’est joué sur la dernière journée. C’était plus difficile mais je pense qu’on est à notre place. Ce n’est pas immérité, du tout. Je retiens surtout qu’on s’est battu et qu’on y a cru jusqu’au bout. Depuis début décembre déjà, on savait que ce serait très chaud mais qu’il restait une possibilité et qu’il fallait qu’on la saisisse. On a pris les matches les uns après les autres pour aller chercher ces play-offs.

Rappelons aussi que votre groupe a subi de gros remaniements en début de saison.

JR : Je suis super content de l’état d’esprit du groupe car ça n’a pas été facile. C’était pas gagné, au mois d’août, qu’on finisse dans les deux derniers. La cohésion a très bien pris. Les nouveaux se sont très bien intégrés et ont bien adhéré au projet. On perdait trois joueurs importants, on changeait de coach dont il y avait pas mal de petites incertitudes. C’est dur de se projeter quand il y a des changements comme ça. Ça a plutôt bien fonctionné, on s’est bien préparé physiquement pour aborder les rencontres. Le groupe vit très bien et ça nous a aidés à aller chercher des matches difficiles. On prend tous beaucoup de plaisir à jouer ensemble et c’est très important, pour la suite aussi.

P-AL : Quand on prend un peu de recul, depuis le match contre le PSG à l’aller, on fait de bonnes prestations. On a progressé et c’est monté crescendo. Les temps faibles qu’on rencontrait ont diminué jusqu’à la prestation exemplaire de la semaine dernière. Depuis le match du PSG et malgré l’écueil contre Gonfreville, on s’était donné pour objectif de garder notre destin entre nos mains, d’aller chercher ce maintien à travers une qualification en play-off et on a toujours été au rendez-vous. Il y a vraiment beaucoup de fierté d’accompagner ces garçons, cette année.

Et la suite, alors ?

P-AL : Il va falloir se projeter dans ces play-offs et continuer de progresser collectivement. On va aussi devoir travailler avec le club pour atteindre notre objectif, à savoir le statut VAP en juin 2018. On a encore beaucoup de travail à mettre en œuvre.

JR : Trois équipes qui ont le statut VAP vont jouer avec nous. On verra à quel niveau se situe ces meilleures équipes de N1. Je pense qu’on aura encore de quoi répondre mais tous les matches seront très serrés. Si on en a connu quelques uns serrés, ce sera toujours comme ça maintenant donc ce sera génial pour le public et pour nous. On est content d’être dans ces play-offs pour l’enjeu sportif mais aussi pour donner du beau spectacle au Coliseum. On va retrouver Grenoble et Villeurbanne. Grégory Thevenot étant à Villeurbanne et Ryadh Souid à Grenoble, ce sera sympa de retrouver deux de nos anciens coéquipiers.

Propos recueillis par Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

À lire aussi >>

HANDBALL : L’Amiens PH a relevé le défi avec brio




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.