Hier, l’AC Amiens n’est pas parvenu à prendre la pleine maîtrise de son adversaire du soir : Saint-Maur. Malgré deux matches reportés dans le groupe et une journée en plus des autres, le club chute ainsi à la septième place (20 points).

Une impression de déjà-vu en première mi-temps

Comme la semaine précédente, la première période est rythmée, intense. L’AC Amiens s’investit même si on remarque qu’aucun joueur ne parvient à faire la différence dans la surface de réparation. À l’exemple des deux percées latérales (13ème, 17ème) de Jonathan Isambart qu’il parfait par des centres impeccables, bien que le ballon ne trouve personne. À la 24ème minute, seule réelle occasion franche du match pour l’ACA : Landry Matondo met un beau ballon à Mahamadou Diawara devant les buts mais ce dernier manque son face à face avec le portier.

Il ne manque pas grand chose des deux côtés mais Amiens a tout de même plus de frayeurs que les Saint-Mauriens, efficaces dans la puissance et la justesse de leurs ballons dès qu’ils ont la possession. La meilleure chance amiénoise aurait été de conclure sur un coup de pied arrêté mais une fois encore, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. À noter de mauvaises distributions et quelques pertes de ballons dommageables quand on sait que Saint-Maur se nourrit de chaque faux-pas pour en tirer profit. Ils n’hésitent pas non plus à occuper les espaces vides qui leur sont offerts et qui d’ailleurs auraient pu leur être profitables à la 33′ si Melvin Adrien n’avait pas effectué une parade bienheureuse.

Cinq minutes avant la pause, Matondo fait une passe pas suffisamment dosée à Zobiri qui avait fait l’appel. Trop puissante, elle atterrit sur la ligne de but. Les occasions seront ainsi plus nombreuses pour Amiens qu’en seconde partie où les choses vont se compliquer d’une autre manière.

Menés puis réduits à dix

Le mordant qu’avait Amiens en première période s’efface petit à petit. Après une frappe d’Isambart largement au-dessus de la barre transversale et un nouvel arrêt d’Adrien, Camal Youssoufa se voit averti d’un carton jaune (59′). Le jeu a principalement lieu sur la partie de terrain de Saint-Maur mais l’efficacité leur est toujours acquise et aura raison d’eux. À la 70ème minute, Kevin Diaz ouvre le score. Dans l’axe, il se retrouve face au gardien amiénois qui plonge mais le francilien le dribble, se replace et marque (0-1).

Les duels sont plus piquants que durant les trois premiers quarts d’heure et les Franciliens en profitent pour en jouer un peu. Trois minutes après l’ouverture du score, Landry Matondo se voit infliger un sévère rouge après avoir heurté le gardien adverse (au bras) dans sa lancée pour égaliser. Cela provoquera un temps-mort dans le jeu de cinq bonnes minutes. « Même si je pense que le rouge est un petit peu sévère, on ne doit pas faire ce type de geste », tranche Azouz Hamdane. Réduit à dix, l’ACA ne se montre pas ridicule mais n’offre rien de transcendant pour revenir au score. Malgré les rentrées de Tagaye, Sagouti et Dilemfu ; rien n’y fait. Sur une reprise de volée, Sagouti tente quand même le tout pour le tout (90’+6) mais le tir est largement hors cadre.

Les réactions

La première mi-temps aura donc ressemblé à celle de la semaine dernière mais la finalité n’aura pas été la même, en seconde. C’est l’adversaire qui l’aura emporté 1 à 0, cette fois-ci.

Nos remplaçants nous font perdre le match

« C’était un match assez serré, assez équilibré dans tous les secteurs du jeu, remarque Azouz Hamdane. En face, c’était une équipe qui dégageait une certaine puissance. Ils nous ont fait sortir de notre match quand ils exagéraient sur tous les contacts. Je pense que ça a inconsciemment énervé tout le monde. » Il a une deuxième explication de leur défaite du soir : « Nos remplaçants nous font perdre le match, aujourd’hui. Ils ne font pas ce qu’il faut. Je suis déçu pour les autres parce qu’ils ont fait un bon match. Je leur ai demandé de l’animation sur les côtés : ça a été très bien réalisé par Nzeza et Isambart. »

Concernant l’échec de Diawara en première mi-temps, le coach dédramatise. « Il manque de réussite et d’adresse mais a des réactions positives à ses échecs. C’est un moment difficile à passer, il faut qu’il marque et il enchaînera« .

« Notre souci reste la régularité, rappelle Azouz Hamdane. J’ai des joueurs qui ne sont ni bons titulaires ni bons remplaçants. Ils n’ont rien à faire dans le groupe. C’est le constat que je dresse à chaud et à froid. J’en ai deux en tête. Ce sont des discussions que j’aurai avec eux et ils devront faire un choix. On m’empêche de recruter parce qu’il n’y a pas de moyen, j’essaie de régler les choses en interne avec l’intégration de deux jeunes : Nzeza et Bodur. » Même si le second n’a pas pu rentrer au vu de la tournure du match, les deux recrues donnent pleine satisfaction au coach. « On gagne des matches, mais pas suffisamment pour être dans une bonne spirale. La réflexion doit continuer, » assure l’entraîneur picard.

Place à Jonathan Isambart de donner ses impressions sur le match :

À domicile, on se devait au moins de marquer

« On est bien rentré dans le jeu en première mi-temps. On était assez costaud défensivement mais on a fait quelques erreurs qui auraient pu coûter cher. Nous avons respecté ce que le coach nous avait demandé sur les côtés. Pour ma part, il y avait des centres, beaucoup de jeu. En deuxième mi-temps, on est bien rentré et après on a un peu baissé le rythme. On est tombé dans le piège de l’adversaire qui cherchait des fautes. À domicile, on se devait au moins de marquer. Ça a été assez compliqué à dix face à une équipe costaud et disciplinée. On restait sur un match positif de la semaine dernière. On voulait au moins prendre trois points dans les deux matches qui nous restaient, il va falloir aller les chercher à Croix, la semaine prochaine, pour partir en vacances sereinement. »

Ayant brûlé leur première cartouche, ne leur reste plus que la seconde et dernière de l’année 2017.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

AC Amiens – St Maur Lusitanos : 0-1 (0-0)

Arbitre : Brendan ROFFET

AC Amiens : Adrien, Villiers, Youssoufa, Martinez, Bellaïd, Matondo, Diallo, Zobiri, Diawara (Sagouti, 76’) Isambart (Dilemfu, 86’), Nzeza (Tagaye, 67’)

Remplaçants : Tagaye (67’), Dilemfu (86’), Sagouti (76’), Bodur, Gningue

Buteur : ST MAUR : Kevin DIAZ (70’)

Avertissement : Youssoufa (59’)

Carton rouge : Matondo (73’)

Entraîneur : Azouz Hamdane

À lire aussi >>

FOOTBALL : L’AC Amiens manque le coche




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.