Azouz Hamdane : « On aurait pu tuer le match »

Défait lors de leur derby à Beauvais, la semaine dernière, l’AC Amiens a rattrapé son erreur en remportant son duel face au nouveau dernier du groupe : Reims. Un match qui, pour autant, aurait pu être plus largement remporté par les Amiénois.

Une première mi-temps maîtrisée mais pas remportée

Largement dominateur dès la première mi-temps, Amiens n’aura pas su matériellement prendre l’avantage. A la dixième minute, Villiers fait une passe à Diawara qui se retrouve en face à face avec le gardien adverse qui plonge avant que l’attaquant ne décide d’une stratégie. À la 39’, après un corner manqué de Reims, le ballon se retrouve de nouveau dans les pieds de Diawara qui hésite une fois encore devant les cages de Nicolas Lemaître, très sollicité, ne parvenant ainsi pas à ouvrir le score. Cela dit, le pressing amiénois est bon. Toute l’action se passe sur la moitié de terrain rémoise. L’utilisation du ballon est fluide alors que Reims patauge un peu. Cela dit, les visiteurs font suffisamment bien leur partie du travail pour que l’AC Amiens ne concrétise pas ses multiples occasions.

« Avec tous les faces à faces qu’on a, toutes les occas’, toutes les situations de gros temps forts dans les 45 premières minutes, on aurait pu tuer le match avant, » souligne Azouz Hamdane.

Seconde période mitigée mais débloquée

En seconde mi-temps, le Stade Reims (b) offre un nouveau visage, plus agressif, plus entreprenant. Ayant donné pas mal d’énergie durant les 45 premières minutes, les Picards se dispersent quelque peu et offrent plus de chance aux Rémois de se démarquer à l’image de la 47’ où ils manquent d’ouvrir le score. En réponse, à la 49ème, Jodinel Nzeza tente une percée latérale, tire pied gauche mais le ballon atterrit à l’extérieur du filet. Reims aura plus d’occasion sur coups de pied arrêtés.

Mais ce sera finalement l’AC Amiens qui en profitera lorsque Kévin Martinez marque son but sur une reprise à la 76’ (1-0). Juste avant les prolongations, Mahamadou Diawara manque un nouveau face à face avec le gardien marnais qui aurait pu coûter deux points à Amiens. Et pour cause, deux corners sont accordés aux visiteurs durant les arrêts de jeu, évités de justesse alors que Belkacem Zobiri se voit sanctionner d’un jaune (90’+2). Le coup de sifflet final est un soulagement pour les Picards qui n’auraient peut-être pas pu tenir longtemps avant l’égalisation.

« Sur la première mi-temps, je crois qu’il n’y avait qu’une équipe sur le terrain, on a quasiment jamais été mis en danger, concède le coach. Nos adversaires ont fait une bien meilleure deuxième que première. Ils nous ont plus gênés et parallèlement on était moins présent dans le pressing. On laisse offensivement l’initiative à l’adversaire. Ça donne cette deuxième mi-temps qu’on parvient tout de même à débloquer sur coup de pied arrêté. »

L’AC Amiens dans ses contradictions

Il faut noter que les conditions n’étaient pas au rendez-vous, ce samedi soir. Un épais brouillard s’est formé sur le terrain, gênant la visibilité tandis que la température était tout juste négative. Les Picards ont maîtrisé de bout en bout leur première mi-temps mais n’ont pas pour autant réussi à prendre l’avantage. Ils se font ainsi rattraper sur le rythme en seconde période mais parviennent finalement à ouvrir le score, qui aurait très bien pu revenir à égalité.

« Je crois qu’il était écrit qu’on galérerait toute la saison, résume l’entraîneur. On est allé au bout de ce match, c’est le principal. On a pris trois points et Dieu que c’est difficile de prendre des points dans ce championnat. En plus personne ne joue, donc on a pris trois points d’avance. »

Azouz Hamdane fait référence à la demande qui a été faite par les deux clubs d’avancer ce match. Initialement prévu le 20 décembre, il s’agissait donc de la 15ème journée de championnat de National 2. En ce week-end de coupe de France, les 14 équipes étaient donc pour la plupart en repos sauf Reims et Amiens qui comptent donc une journée de plus au compteur et trois points de plus en ce qui concerne Amiens, qui prend la 4ème place (20 points).

Chez nous, on prend mi-temps par mi-temps !

« À la causerie je leur ai demandé de faire tout l’inverse de ce qu’on avait réalisé à Beauvais. Ne pas laisser l’initiative à l’adversaire, je leur ai demandé d’aller les chercher et ils l’ont plutôt bien fait. Le problème c’est que mes joueurs ne sont pas capables de faire des efforts tout le temps. On verra dans quelles dispositions ils seront la semaine prochaine. Chez nous, on prend mi-temps par mi-temps ! »

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

AC Amiens – Stade de Reims (b) : 1-0 (0-0)

Samedi 2 décembre, 18h, Stade Jean Bouin

Arbitre : Kevin BARBIN

AC Amiens : Adrien, Milville, Youssoufa, Martinez, Bellaïd, Matondo, Villiers (Dilemfu, 80′), Tagaye (Isambart, 50′), Diawara, Nzeza (Bodur, 60′), Zobiri

Remplaçants : Ba, Dilemfu, Isambart, Bodur, Gningue

Buteur : Kevin Martinez (76′)

Entraîneur : Azouz Hamdane

À lire aussi >>

FOOTBALL : L’AC Amiens fait le job

FOOTBALL : L’AC Amiens a besoin de se rééquilibrer

Laisser un commentaire