Samsung retourne WE

Ce matin, le second duel Corée Chine voyait s’opposer Team WE face aux Samsung Galaxy. Les deux équipes, une nouvelle fois aux styles de jeu opposés, semblaient proposer au duel de la veille avec les même forces et faiblesses. Il n’en a rien été, puisque SSG ne s’est retrouvé réellement inquiété que sur la première partie, marquée par de lourdes erreurs dans les 10-15 premières minutes de jeu.

Première partie : l’aggressivité chinoise

En Game 1, les Chinois ont enlevé tout espoir aux Samsung dès les premières minutes. Le cheese tenté par les Coréens s’est retrouvé puni, sévèrement, puisque l’intégralité des golds s’est retrouvé sur la Botlane. Laisser open Xayah et Rakan était déjà une erreur, puisque le duo est incontestablement la Botlane la plus dominatrice en termes de push et d’agression en early game. L’avantage du first blood a renforcé ce déséquilibre, empêchant toute pression Bot pour les Samsung.

Impuissants, les SSG se sont fait dominer sur toutes les lanes. L’omniprésence de Condi a fait la différence au Top, puis au Mid. Le baron fait autour de la vingtième minute de jeu a alors scellé le destin des Coréens, trop loin du point de vue économique pour réussir à contenir les agressions chinoises. La rencontre débute donc par un 1-0 en faveur des WE qui entament leur série de la meilleure des manières.

Samsung se réveille et déroule

Samsung s’est alors reconcentré sur son style de jeu. La temporisation est alors devenue l’ordre du jour. Chaque partie est devenue un compte à rebours jusqu’au power spike Samsung. Timing contre lequel les WE ne pouvaient plus rien faire, et perdaient tout avantage. Le snowball s’est répété sur les trois parties suivantes, la hype disparaissant par la même occasion.

Le style de jeu des Coréens vise l’hyper efficacité. Là où les Chinois vont chercher l’affrontement pour atteindre les objectifs, les SSG ont su temporiser totalement ces timing d’agression. La patience est leur plus grande arme, là où toutes les équipes du monde continuent à se précipiter. Et ce sens de l’attente les récompense à chaque partie : tant sur les objectifs que sur la prise d’initiative, ce qui leur permet même lorsque la situation semble mal engagée de rétablir un équilibre dans la partie, puis de la dominer en dictant leur rythme.

MVP de la série : CoreJJ et CuVee

Très clairement, le support de l’équipe Samsung a dominé la série. Tant sur ses mécaniques, sa macro, que sur son sens des fights. Certes ses choix de champion lui ont permis de briller dans ce domaine, mais il a tout de même réussi, quasiment à lui tout seul, à mettre son équipe sur les bon rails à chaque power spike.

Bien plus dans un rôle de l’ombre, CuVee s’est imposé à la Toplane face à son homologue direct 957. Peu à son avantage en Game1, il s’est bien rattrapé lors des parties suivantes en prenant un avantage direct en lane, avant de participer activement au jeu des rotations avec son équipe.

Rendez-vous samedi 9h00 pour la Grande Finale SKT – SSG : un remake de 2016 ?

Samedi prochain se jouera la finale de ces championnats du monde, qui marquera la fin d’une saison 7 qui nous a amenés sur beaucoup de matches mythiques. Entre une META sans ADC, une autre basée sur les mages à contrôle, la létalité, la tankyness puis l’argent fight, elle a permis de mettre en avant une grande majorité des champions.

Cette finale, qui se révèle être un remake de la saison passée où SKT avait fini par vaincre SSG 3-2 au cours d’un BO d’anthologie, sera sans aucun doute tout aussi passionnante. On se souvient bien évidemment de la victoire finale de SKT, pour la troisième fois dans les championnats du monde. Les coéquipiers de Faker semblent être les grands favoris, surtout au vu des affrontements de cette saison régulière où SSG s’est laissé battre à chaque reprise. Espérons que Crown sera cette fois-ci au niveau de l’enjeu et de son adversaire direct.

A lire aussi >>

E-SPORT : Qui va gagner les Worlds ?

Crédit Photo : Lolesport – Riot Games