L’AMVB a malgré tout livré un beau combat

Ce déplacement pourtant bien préparé, malgré l’absence de trois joueurs cruciaux, ne rapporte aucun point à l’AMVB qui avait pourtant bien entamé le match.

Un premier set qui laissait présager un beau duel

Pour leur deuxième déplacement dans ce championnat, l’équipe amiénoise remporte un set de plus qu’elle ne l’avait fait au PUC (3-0). Et pas n’importe lequel : le premier (21-25). Assez rare pour que cela soit souligné, l’AMVB a vite montré de quoi elle était capable face à cette équipe vosgienne.

« On a super bien démarré, confirme Ali Nouaour. Tout le monde a joué ensemble et a respecté les consignes. Épinal a dû être étonné qu’on vienne les contrarier sur ce premier set. Finalement, cette rencontre n’était pas vraiment un match mais plus un combat. Alors qu’on les dominait au premier set, ils sont revenus dans le deuxième ».

Une fin de rencontre musclée

« On prend l’eau dans le deuxième après qu’Épinal ait relevé son niveau et nous baissé le nôtre. On a joué à l’envers. » Sévèrement sanctionné dans ce set (25-15), l’entraîneur demande à ses joueurs de revenir et de relever la tête. « On a réagi et on a couru après le score. Parvenant à égaliser à 20 partout, on joue au jeu du chat et de la souris mais finalement, on ne fait pas le poids (26-24). Dans le quatrième set, on ne s’est pas démonté et on a très bien démarré alors qu’Épinal était un peu au fond du trou.« 

Alors que les Picards menaient les locaux 7 à 2, un excellent service fait remonter ces derniers, si bien que même un temps mort demandé par le coach amiénois ne parvient pas à les déconcentrer. « On a malgré tout réussi à recoller mais on reste limite sur les fins de set. On joue avec le petit bras aussi bien au service qu’à l’attaque que dans le choix de la passe. » Ainsi donc, l’Amiens MVB finit par s’incliner (25-21) face aux troisièmes de leur poule (11 points).

Un coach malgré tout satisfait

Le score final n’est donc pas forcément révélateur de la prestation de l’AMVB ni du duel qu’ont mené les deux équipes pour en arriver là.

« Je reste satisfait de ce déplacement et suis content de la réaction de mon groupe. On savait qu’Épinal était une grosse écurie. Il fallait faire un beau match et c’est ce qu’on a fait. C’était une belle prestation et un match compliqué pour les deux équipes. Il y avait vraiment la possibilité de gratter le tie-break. On avait voulu se rassurer suite à tout ce qui s’était passé suite au départ des Camerounais. Bien sûr, je reste déçu de ne pas avoir pu aller jusqu’au tie-break et de revenir bredouille.« 

Mauvaise nouvelle : Peter Krizanovic s’est blessé alors que Medhi a malencontreusement marché sur le doigt du réceptionneur-attaquant. « Du haut des 2m10 de Medhi, il a fallu procéder à un remplacement avec Milad Al Jaf. Le temps qu’il se mette dans le jeu, les Spinaliens ont joué sur lui et on a perdu quelques points. » Quelques petits détails ont donc eu raison d’eux avec, semblerait-il, « quelques petites erreurs d’arbitrages ». « Maintenant, place au groupe avec le retour des Camerounais prévu en début de semaine, » se contente le coach.

Alors qu’ils disputent la finale pour la troisième place pour la qualification pour la coupe du Monde, les trois regrettés devraient en effet revenir mercredi, au plus tard, et ainsi être opérationnels pour la réception de Strasbourg, samedi prochain. « Il ne faut pas les sous-estimer parce qu’ils ne comptent qu’une seule victoire. » Cinquièmes au tableau, les Aigles doivent pourtant à tout prix tenter de remonter au classement, match après match, et aussi enfin parvenir à enchaîner les victoires.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Roland Sauval – GazetteSports

Stade Athlétique Spinalien – Amiens Métropole Volley : 3-1 (21-25, 25-15, 26-24, 25-21)

Arbitres : Benoît Chrétien, Hervé Kriegel

Amiens MVB : Quadrone, Nouaour, Krizanovic, Al Jaf, Sapet, Hachemi, Carrat, Mocanu, Gendron, Lemere, Valdenaire.

Entraîneur : Ali Nouaour

À lire aussi >>

VOLLEY-BALL : Derby réussi pour l’AMVB