Victoire Royale pour SKT T1

Les coréens risquent de gagner les Worlds, c’est indéniable. Avec une première équipe qualifiée en jouant à un niveau très bas ce matin, le pays leader de l’e-sport risque de remporter sa cinquième victoire consécutive, dont trois pour les SKT, premiers qualifiés pour la finale de cette édition 2017. Même s’ils se font peur à chaque tour, comme contre Misfits, ils finissent toujours pas l’emporter et à accéder au tour suivant.

Un BO SKT – RNG serré

L’équipe de Faker a commis de nombreuses erreurs, c’est un fait. Quand de son côté l’équipe chinoise de RNG a haussé son niveau de jeu. La rencontre a donc vu s’opposer une équipe coréenne « moyenne » face à une équipe chinoise proche de son meilleur niveau de jeu.

C’est ainsi que la première partie a vite, très vite tourné à l’avantage des Royals. En prenant un avantage certain sur la Toplane d’Huni, les Chinois ont vite enchaîné les rotations afin de débloquer les tourelles et les objectifs. L’avantage concentré sur Uzi et les Sololaners a empêché toute remontée des SKT. 1-0 pour RNG après 38 minutes de jeu, qui semble prendre un ascendant psychologique sur les coéquipiers de Bang.

Pour la seconde game, SKT s’est repris en main. Huni et Faker ont guidé leurs coéquipiers grâce à leur force en lane, libérant la pression pour la Botlane, très en difficulté au cours de la série. Tout au long de cette série, l’équipe qui parvenait a prendre un avantage lors de l’early finissait par l’emporter. C’est ce qu’il s’est passé pendant cette deuxième partie, conclue par une victoire SKT.

Enfin la troisième partie fut totalement donnée par SKT. Après une première manche où le Zac de Blank s’est montré totalement inefficace, le jungler SKT a voulu retenter sa chance. En plus d’être absent, et donc inefficace, il n’a pas pu soutenir son Midlaner. Dès lors, la game était pliée. Sortie de Blank au profit de Peanut.

Game 5 : la spéciale SKT

Dos au mur, SKT n’a plus d’autre choix que de gagner. On sait que ce genre de moment est fait pour cette équipe légendaire. Elle répond d’autant plus présent que l’enjeu est important. Et encore une fois, les coéquipiers de Faker se sont sortis de l’impasse. Gagnant la Game 4 grâce à leur Midlane et leur Botlane (première nette victoire du duo coréen), ils ont réussi à enchaîner. Ils se sont ainsi offert une game décisive.

La Corée est connue pour savoir calmer le rythme des parties et accélérer au bon moment. C’est une spéciale, dont SKT connaît tous les éléments. Ils ont donc imposé ce style de jeu à l’équipe chinoise, profitant d’un léger écart de timing sur le spike de leur équipe. De plus, le Lee de MLXG a complétement été à côté de sa partie. Cait 3 items, Galio et J4 tank, Lulu full protection. C’est sur un catch du Lee Sin que la partie s’est emballée. Entraînant un Nashor, puis la prise des derniers objectifs.

SKT s’est sorti d’un match piège, qui les a une nouvelle fois poussé dans leurs retranchements. Ils ont su dépasser ces difficultés et reprendre le dessus. Cependant, ils n’arrivent plus à rattraper des retards pris en early game, ce qui les mène plus qu’a l’habitude dans des BO de cinq parties. La finale promet d’être du même acabit.

En interview de fin de rencontre, l’ADC de SKT a confié ses inquiétudes durant la série : «Lorsque nous avons perdu la première partie, je n’étais pas trop inquiet. Parce que rien n’était joué. Mais quand nous avons perdu la troisième, j’étais vraiment inquiet parce que nous avions réussi à avoir les champions que nous voulions. Nous savions quoi faire, mais nous avions commis beaucoup d’erreurs et perdu la partie très facilement. Je pense que le tournant de la série se situait à l’issue de cette troisième partie pour nous. Parce que nous savions que RNG pouvait profiter de son élan pour la suite.»

MVP de la série : God Faker et Uzi

Briller sur le pick Galio n’est pas évident. Très fort contre les picks AP, il règne souvent sur la Midlane face aux mages, et permet un jeu basé sur les picks up et les teamfights. Il stéréotype cependant le jeu, et son niveau de mécanique reste assez faible. Pourtant, Faker arrive à en tirer le meilleur, pour son équipe, mais aussi en solo sur sa lane.

Laissé volontairement alors que c’est l’un des meilleurs pick de la META, RNG pensait deny le Midlaner coréen en l’empêchant de prendre un pick porteur d’or, et donc capable d’infliger de lourds dégâts. Seulement, SKT est une équipe de fight et de temporisation. Le pick était donc parfait dès que la synergie d’équipe se mettait en place. On notera aussi le skill du triple champion du monde, et son esquive du taunt de Shen joué par Letme grâce à un Horion de la justice placé à la perpendiculaire et qui a retourné le sens de l’agression du Toplaner.

Du côté Chinois, c’est l’ADC qui a brillé. Uzi a une nouvelle fois traumatisé la Botlane en face. N’oublions pas que c’était Bang et Wold qui l’affrontaient, supposés être l’une des meilleures Botlane du monde avec le duo composé par Pra et Gorilla. Très mis en avant par son équipe tout au long du tournoi, il quitte la compétition avec un KDA très honorable de 48/11/23 en phase éliminatoire, soit 6,5.

Rendez-vous demain à 8h30 : Team WE – Samsung Galaxy

A lire aussi >>

E-SPORT : Qui va gagner les Worlds ?

Crédit Photo : Lolesport – Riot Games

Laisser un commentaire