L’APH parvient à arracher le nul de justesse

Les joueurs de l’APH mettent fin à leurs deux défaites consécutives avec un nul (28-28) face à l’équipe voisine d’Hazebrouck. Une rencontre secouée par plusieurs phases.

L’APH maîtrise sa première mi-temps

Simon Vannihuse ouvrait le score dès la première minute (1-0) et Yuriy Petrenko permettait à son équipe de prendre deux points d’avance dès la 3′ (3-1). Lancé, l’APH produit vingt premières minutes très séduisantes (21′, 11-6). Il faut dire que les joueurs tentaient de se mettre à la hauteur de la performance de leur gardien, Romain Le Balc’h, auteur de seize arrêts (10 pendant toute la rencontre face au PSG Handball) durant les trente premières minutes. Aussi spectaculaires qu’improbables, ses arrêts permettaient, en effet, à l’APH de prendre de l’avance sur son adversaire nordiste. « Quand on voit le public vibrer sur les performances de Romain Le Balc’h, les joueurs sont très satisfaits, » confie le coach, Pierre-Alain Lavillette. L’ovation qu’il reçut ce samedi soir rappelait celle qu’on réservait à Grégory Thévenot, la saison passée.

Pourtant, les dix dernières minutes, l’Amiens Picardie Handball connaissait une fin de mi-temps plus incertaine. Les Hazebrouckois parvinrent à revenir jusqu’à deux points d’écart (23’55, 11-9). Ainsi, les Picards étaient prévenus : ne pas prendre cette rencontre pour acquise, la victoire n’était pas courue d’avance. Toutefois, ils rentrèrent aux vestiaires avec une sympathique avance (14-11).

Trente dernières minutes très serrées

Le regain d’énergie de la partie adverse, qu’on avait senti durant les dix dernières minutes de la première mi-temps, n’était pas isolé. Dès l’entame de la deuxième période, l’HBH ouvrait le score (14-12). Les Amiénois parvinrent à garder un point d’avance seulement jusqu’à la 37′ (16-16) suite au doublé de Sébastien Bosquet (double champion du Monde et double champion d’Europe). « Ce n’est pas personne, » souligne Romain Le Balc’h.

Le gardien nordiste faisant, lui aussi, un très bon match l’APH s’enlise et finit par lâcher son emprise. À la 48′, Hazebrouck prend la main pour la première fois (20-21). Ce sera le début d’une longue lutte pour Amiens qui ne parvint, jusqu’à la dernière seconde, à reprendre le dessous ou égaliser. Menés 24-27 à la 56′, les coéquipiers de Yuriy Petrenko (auteur de six buts et ayant endossé le rôle de capitaine suite à l’absence de Julien Richard, blessé), tenteront le tout pour le tout et feront languir le public. S’ils croyaient dur comme fer en une victoire en début de match, les Amiénois croisaient les doigts pour réussir à revenir à la hauteur des Nordistes et ne pas encaisser une troisième défaite consécutive. Le nul leur fut accordé grâce à un but sur le buzzeur de Clément Devaux (28-28).

Réactions de l’entraîneur et du gardien

« On est content d’être revenu au score car on était déficitaire au score dans les derniers instants, rappelle Pierre-Alain Lavillette. Réussir à égaliser à la dernière seconde est une satisfaction, surtout après nos deux déconvenues. Nous avons encore connu nos temps faibles habituels qui ne nous permettent pas de rester devant. On s’est précipité dans notre jeu ce qui a permis à Hazebrouck de revenir au score. Il faut réussir à obtenir plus de sérénité dans la gestion du jeu pour éviter ces temps faibles (un en première mi-temps, un plus important en seconde) et qu’ils aient une telle incidence. On se projette trop, on cherche trop à faire la différence individuellement. Mais, si on prend les 40 premières minutes et six dernières, elles nous sont favorables, » affirme le coach.

« On est passé par des périodes de haut et de bas durant le match. Il ne faut retenir que le positif, soutient Romain Le Balc’h, élu meilleur joueur du match. Ça montre notre envie de mieux faire comparé à nos autres prestations. On a encore pas mal d’échecs que ce soit au niveau des passes ou des shoots. J’ai ma part de responsabilité avec deux contre-attaques ratées alors qu’on aurait pu creuser l’écart. Cela dit, on n’a pas perdu un point. Le match nul est mérité quand on se souvient l’équipe qu’on a en face. On n’a pas réussi à se départager mais on n’a pas perdu à domicile. On a énormément de respect pour nos amis d’Hazebrouck, par habitude de les jouer. Ça reste une très belle partie de Handball, ce soir. »

Une première phase à mi-chemin

Pour son premier nul de la saison, l’APH peut aussi tirer son premier bilan après avoir rencontré toutes les équipes de la première phase de son championnat. Sept matches : trois victoires, trois défaites, un nul.
À ce sujet, l’entraineur rappelle la restructuration importante qu’a subi l’équipe cette année : « Avec douze nouveaux joueurs, les nouvelles recrues commencent à prendre leurs responsabilités. D’ailleurs, on l’a vu avec Clément Devaux qui finit le travail de l’équipe à la fin. Des anciens, comme Yuriy Petrenko, qui sont des métronomes, nous permettent d’avoir un niveau de jeu conséquent. »

Alors qu’ils entrent, la semaine prochaine, dans la compétition de la coupe de France, face à Compiègne, Pierre-Alain Lavillette fait le lien avec le championnat en cours. « L’échéance du championnat dans cette poule très équilibrée est importante, certes. On prend tous les matches pour les gagner. Pour la coupe de France, c’est pareil, on veut se qualifier pour pouvoir disputer de gros matches, recevoir de grosses cylindrées et offrir un beau spectacle au public« .

Prenant la troisième place du classement (14 points ex æquo avec Gonfreville), l’APH continue son périple avec l’objectif play-offs toujours bien présent.

Amiens Picardie Handball – Handball Hazebrouck 71 : 28-28 (14-11)

Amiens Picardie Handball : Le Balc’h (25 arrêts?, g.), Rousselle (g.) / Vannihuse (5) / Bonin (3), Lelièvre (1), Devaux (3) / Petrenko (6), Scattolari, Piolé / Tchinda (2), Soudani (2) / Zirn (1), Prunié (2) / Tongmen Tatto (3)

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

Arbitres : Martin Calvo Pablo, Florian Veroncini

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

À lire aussi >>

HANDBALL : Nul sur le buzzeur pour l’APH