Les Gothiques ont fini par céder

Longtemps en tête au score face aux Rapaces, les Gothiques ont finalement craqué en prolongations et laissent s’échapper des points précieux.

Les Gothiques en démonstration

Pourtant, les choses démarrent de la meilleur des manières. A peine vingt secondes de jeu, et Halley nettoie la lucarne de Lerg (1-0, 0’21). Bien mieux entrés dans le match, les Amiénois mettent à contribution le portier gapençais qui doit s’employer pour stopper Smach (2’30). La domination Samarienne finit par payer. West sert Romand, seul dans le slot, et Amiens double la mise (2-0, 4’42).

L’avantage est, alors, totalement mérité. « On a bien débuté et on a été intense tout au long du premier tiers, note Thomas Suire. Ca s’est vu, et le 3-0 était logique à ce moment« . Une avance de trois buts puisque Rudy Matima, l’homme en forme du moment, est au rebond d’un tir de Halley pour donner le large aux siens (3-0, 12’54). Dominateurs offensivement, les Picards le sont également défensivement, tuant parfaitement une double infériorité, sans laisser d’opportunités aux Gapençais. Seule ombre au tableau de l’excellent premier tiers, la blessure de Todd Perry, qui revenait à peine au jeu.

Gap se réveille…

Mais les choses se compliquent à l’entame du deuxième tiers. Gap rentre enfin dans son match et met à mal les Amiénois. Puhakka (23′), Gutierrez (25′) et Thillet (26′) se heurtent tous à Buysse. Le gardien Français retarde l’échéance, mais ne peut rien face à McDonald (3-1, 29’12).

Les Rapaces concrétisent logiquement leur bonne période et frappent à nouveau dans les instants qui suivent, Campbell profitant d’un rebond après un superbe arrêt de Buysse sur Lewis (3-2, 32’44). Les Gothiques subissent le jeu et ne parviennent pas à se révolter. « Il a manqué une réaction quand ils ont commencé à revenir, concède Suire. On s’est relâché alors que l’on menait et on s’est fait recoller au score. Il y a eu un manque d’intensité qui les a fait revenir. On les a relancés « tout seul » ».

… Et fait mal aux Gothiques

La réaction finit par venir sur le début de la troisième période. Kuralt, de près, manque le cadre (41′) avant que Da Costa ne soit stoppé de justesse sur un contre (43′). Mais les Rapaces comptaient bien arrêter leur spirale négative et reprennent leur marche en avant. Lacheny tape alors le poteau, puis Raphaël Faure voit son tir dans la lucarne stoppé par Buysse (49′).

Amiens est au bord de la rupture et se voit tout heureux lorsque Bouvet rate une cage déserte (51’30). Il ne rate toutefois pas sa chance dans les minutes qui suivent pour remettre les deux équipes à égalité (3-3, 54’44). Enfin revenus à hauteur des Amiénois, les Rapaces ne relâchent cependant pas leurs efforts, et Buysse doit s’employer pour préserver le point de la prolongation.

Prolongation fatale

La période supplémentaire tourne finalement court. Lerg se met en évidence devant West (61′) avant de voir Buysse lui répondre devant Thillet (62′). Mais, sur un nouveau duel perdu, les Gothiques sont battus par Scheid qui se présente seul face au gardien samarien et marque le but de la victoire. « On a très bien débuté mais ça s’est compliqué par la suite, constatait amèrement Mario Richer. Si le score avait été serré on se serait satisfait de ce point. Au final on a perdu trop de duels pour espérer gagner. On leur a donné une étincelle, et ils ont su en profiter. Je suis très déçu non pas par le score, mais par la manière dont c’est arrivé.« 

Gageons que les Amiénois sauront réagir dès vendredi, avec un déplacement plus qu’attendu du côté de la Seine-Maritime pour y défier les éternels rivaux Rouennais.

Adrien ROCHER

Crédit Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

GOTHIQUES D’AMIENS – RAPACES DE GAP : 3-4 (3-0, 0-2, 0-1, 0-1)

Le Coliséum, Amiens

Affluence : 2354 spectateurs

Arbitre : MM. Hauchart et Rauline.

BUTS : 1-0, Philippe Halley (assisté de Giroux et Smach), à 0’21 ; 2-0, Jérémie Romand (assisté de West et Suire), à 4’42 ; 3-0, Rudy Matima (assisté de Halley et Giroux), à 12’54 ; 3-1, Chad McDonald (assisté de Glen et Scheid), à 29’12 ; 3-2, Tim Campbell, à 32’44 ; 3-3, Maurin Bouvet (assisté de Gutierrez et Raux), 54’44 ; 3-4, Eric Scheid, 62’28.

AMIENS : Buysse et Savoye (gardiens) ; Narbonne, Smach, Perry, Karmeniemi, Guillemain, Favarin ; Kuralt, Laakkonen, Trabucco, Matima, Halley, Giroux, Suire, West, Romand, Prissaint, Da Costa, Bault, Olive. Entraîneur : Mario Richer.

GAP : Lerg et Bertrand (gardiens) ; R.Faure, Campbell, McCormack, Raux, A.Faure ; McDonald, Serer, Métais, Ritt, Lacheny, Tringale, Scheid, Puhakka, Di Dio Balsamo, Thillet, Lewis, Gutierrez. Entraîneur : Luciano Basile.

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques craquent face à Gap