Logo Amiens Métropole

Actu

FOOT-FAUTEUIL ELECTRIQUE : L’important n’est pas de marcher mais de se déplacer

on

Imprimer

FOOT-FAUTEUIL ELECTRIQUE : L’important n’est pas de marcher mais de se déplacer

Ce mardi matin, les joueurs de l’Amiens SC sont allés encourager l’équipe de France de Foot-Fauteuil Electrique. Les joueurs de l’Amiens SC ont démontré ce mardi matin, qu’ils étaient réceptifs et surtout pas du tout indifférents à ce qui se passe autour d’eux. Nous les avions accompagnés l’an dernier à l’Hôpital Sud lorsque certains avaient rendu une visite à de jeunes malades, touchés le plus souvent par une maladie incurable.

Ce mardi matin, c’est tout le groupe professionnel qui est allé au gymnase des Quatre Chênes à Amiens. Le groupe pro avait à sa tête le staff technique mais aussi deux dirigeants Louis Mulazzi, le vice-président du club et Jacques Saint-Ouen chargé de la communication. Depuis quelques jours, l’équipe de France de Foot-Fauteuil électrique est en stage à Amiens et prépare les championnats d’Europe. Assis dans les tribunes du gymnase des Quatre Chênes, les équipiers de Thomas Monconduit ont à la fois assisté à un entrainement et écouté les explications d’un responsable de l’équipe de France Franck Croullière qui leur a expliqué le règlement, le nombre de joueurs par équipes etc. L’équipe de France est entraînée par Bernard Berthouloux qui réside à Lorient. Elle est championne d’Europe depuis 2014 et se prépare pour la prochaine Coupe du Monde. C’est la première fois que des joueurs professionnels viennent la voir.

Un peu d’histoire

« D’abord, le football en fauteuil électrique est né dans le courant des années 80. Le football est le sport le plus populaire dans le monde et il n’y a donc aucune raison à ce que des personnes handicapées ne soient pas fan de cette discipline. Le sport étant en effet réservé aux personnes qui, au quotidien, vivent avec un fauteuil électrique. « Nous ne sommes pas encore au programme des Jeux Paralympiques car, au plan international, nous n’avons qu’une dizaine d’années d’existence. »

Franck Croullière poursuit : « Les joueurs et l’encadrement ont trouvé d’excellentes conditions de préparation à Amiens. Le projet Amiens en Bleu est dans sa globalité, formidable. On parle en effet de sport mais aussi de sensibilisation au sport handicap et je pense que cela va changer le regard des gens sur le handicap. Maintenant, il faut dépasser le stade du sport pour aborder le thème du regard que portent les gens sur le Handicap. »

Changer de regard sur le handicap

« Les gens qui pratiquent le Foot-Fauteuil Electrique ne sont pas plus courageux que les joueurs pros d’Amiens. Ils sont assis sur un fauteuil toute la journée. Le fait de manipuler justement un fauteuil équivaut au geste de marcher. Il n’y a pas plus de courage chez nous mais juste des sportifs qui sont là pour travailler avec leurs moyens. Ils veulent être champions du monde et cela implique qu’il y a du travail et des entraînements à effectuer.

« Pour moi, marcher ou ne pas marcher, cela ne veut rien dire. L’important n’est pas de marcher mais de pouvoir se déplacer que ce soit avec ses jambes ou dans un fauteuil. Il faut changer le regard sur le Handicap. Ne parlons pas de lui sous forme de misérabilisme. Et encore une fois, Marcher n’est pas le plus important.« On a l’habitude dans notre société de mettre les gens dans des cases. Chez nous, il y a des blancs, des noirs mais aussi des idiots et des gens intelligents. Le Handicap ne doit pas être une barrière.

Et Franck de conclure : « Voyez-vous, nous aussi, nous sommes admiratifs de trouver en face de nous, des joueurs professionnels mais aussi des personnes qui, potentiellement, à un moment donné, ont été sensibilisés par le Handicap ». Après l’entrainement, certains joueurs ont souhaité s’initier à ce sport. Jean Calvé et Aboubakar Kamara ont avéré de grosses qualités d’adresse et de dextérité. Et pour clôturer cette matinée qui a été marquée à la fois par l’émotion mais aussi l’humour, Louis Mulazzi a remis un maillot de l’ASC, dédicacé par tous les joueurs, au capitaine de l’équipe de France qui réside à Brest.

Lionel HERBET




  • Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

    About marie saidah

    Photo du profil de marie saidah

    Recommended for you

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *