Tous les mois, retrouvez notre rendez-vous « objectif santé » ! Des conseils et des astuces pour vos repas, votre alimentation, vos déplacements…

Objectif santé : L’IMC, est-il vraiment fiable chez les sportifs ?

L’IMC ou indice de masse corporel est inventé aux Etats Unis dans les années 50. Il a été ensuite utilisé par les compagnies d’assurances afin de déterminer les personnes présentant plus de risques de pathologies donc demandeurs de soins médicaux. Cette méthode permet de déterminer la population à risques grâce à divers facteur de risques. Il s’agit principalement du tabac, du diabète, d’un excès de cholestérol sanguin, d’une activité physique faible ou d’un poids excessif. Les assurances sont alors en mesure d’adapter leur police d’assurance en fonction de ses facteurs de risques.

L’indice de masse se détermine par le calcul entre le rapport du poids sur la taille.

IMC= Poids (kg)/Taille²(m)

Normes :

  • < 18 : maigreur 
  • 18 à 25 : normale
  • > 25 : surpoids
  • > 30 : obésité

Pour les sportifs, l’IMC est un premier indicateur mais il peut se montrer incorrect voire aberrant  en fonction du sport pratiqué. En effet, les sports de «force» comme le rugby, musculation, lutte, ou football américain demande une masse musculaire importante. Cette dernière ayant une masse supérieure par rapport à un même volume de graisse. On observe alors des sportifs en surpoids alors que leur taux de masse grasse est bas.

D’autres méthodes existent permettant de déterminer si un sportif est à son poids optimal. L’impédance mètre va mesurer le pourcentage des différents compartiments du corps c’est à dire masse musculaire, masse adipeuse, l’eau et les os. Néanmoins cette méthode peut présenter quelques difficultés au vue de la proportion de la masse musculaire.

Le calcul de la masse grasse grâce à la pince à plis cutanée va permettre de suivre le pourcentage de graisse du sportif tout au long d’une saison. Et ainsi rectifier l’alimentation en fonction des objectifs de ce dernier.

Pour résumer, chez les sportifs l’IMC doit être pris avec précaution car il présente des incohérences. Ne prenant pas en compte les différentes parties du corps. D’autres techniques existent pour déterminer le pourcentage de masse grasse d’un sportif. De manière générale, l’aspect du corps peut aussi être un indicateur, une silhouette uniforme ou un bien être corporel va indiquer au sportif son poids de forme.

Objectif santé : le programme de la saison




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.