Actu

CYCLISME : F.KUBLER était le plus vieux vainqueur du Tour de France

on

CYCLISME : Ferdi KUBLER était le plus vieux vainqueur du Tour de France

Il venait d’avoir 97 ans et il était le plus âgé des vainqueurs du Tour de France. Il est décédé ce vendredi.

Le Suisse Ferdi KUBLER avait en effet remporté la Grande Boucle en 1950 et un an plus tard, il devenait champion du monde sur route.

Cette période a coïncidé avec les heures glorieuses du cyclisme suisse puisqu’en 1951, c’était au tour d’Hugo KOBLET de s’imposer.

Tout séparait KUBLER et KOBLET.

Le premier était un extraordinaire battant qui compensait son manque de classe par une énorme générosité. Il n’était pas beau sur un vélo, tout le contraire d’Hugo KOBLET que le chansonnier Jacques Grello avait dépeint comme « le pédaleur de charme. »

Les deux hommes ne s’aimaient pas lorsqu’ils étaient adversaires, un peu comme le furent plus tard Jacques ANQUETIL et Raymond POULIDOR.

C’est à partir du moment où ils ont arrêté la compétition qu’ils se sont fréquentés plus souvent. Même si Hugo KOBLET disparut en 1964, victime d’un accident de la route.

Ferdi KUBLER a été élu comme étant le Sportif suisse du siècle et il est resté jusqu’à la fin, très populaire. Pourtant, cela faisait 65 ans qu’il avait gagné le Tour de France et il était évident qu’il était une sorte de rescapé.

Rares sont en effet les coureurs ayant eu le privlège de se mesurer à KUBLER.

Raphaël GEMINIANI en fait partie.

Le Grand Fusil qui faillit mourir en 1960 au retour d’un critérium en Haute Volta, au contraire de Fausto COPPI, emporté par la malaria,  a participé au Tour de France 1950. 

Plus près de nous, l’Amiénois Pierre PARDOEN qui a été professionnel de 1952 à 1958, a surement croisé la route de KUBLER. Non pas dans le Tour de France car le Suisse était absent en 1952 et 1956 mais dans certains critériums ou classiques tel Paris-Roubaix.

Agé de 86 ans, Pierre PARDOEN qui a toujours bon pied, bon oeil du côté de Belloy sur Somme, demeure l’unique témoin de ce cyclisme des années 50. Il a été durant trois ans l’équipier de Louison BOBET et il eut la chance de s’entretenir avec le grand Fausto COPPI. Celui-ci était non seulement un immense champion mais aussi un homme qui aimait la chasse.

C’est ainsi que l’hiver, il est souvent venu chasser dans les marais de Longpré les Corps Saints. Et au printemps quand il venait voir Pierre PARDOEN, au départ d’une course, il lui demandait si ces derniers jours, il avait vu passer des canards.

Ferdi KUBLER s’en est donc allé et avec lui, une page de ce cyclisme d’antan, s’est presque, définitivement refermée.
Lionel HERBET




  • About La Rédaction

    Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.

      Recommended for you