VOLLEY-BALL : L’AMVB stoppé dans son élan

Pour son premier long déplacement, les volleyeurs de l’AMVB ont dû parcourir pas moins de 1000 kilomètres pour affronter l’équipe de Fréjus, qui avant la rencontre était quatrième derrière Amiens. Partis très tôt avec ses joueurs, Ali Nouaour nous confie qu’il y a eu « quelques soucis durant le trajet » perturbant la préparation du match. Pas de quoi faciliter la tâche des Samariens, surtout face à une équipe revancharde après plusieurs défaites, notamment celle face à Avignon (3-0). Les locaux avaient à cœur de se racheter devant un public nombreux et très bruyant.

Auteur d’une bonne entame de match, les Amiénois prenaient rapidement trois points d’avance, résultant des bons services gênant les Sudistes. Ce premier set semblait bien se profiler pour l’équipe élite de l’AMVB, jusqu’au moment où la machine s’enraillait. La réception et les passes devenaient fébriles, mais c’est surtout au niveau des services que la différence se faisait, « la clef du match est au service, si on les passe le match sera pour nous » expliquait l’entraineur samarien à ses joueurs lors d’un temps mort technique. Cependant, ces mots n’auront pas suffi, puisqu’avec pas moins de sept erreurs au service que l’AMVB s’inclinait dans le premier set 25-21.

Le deuxième set, quant à lui, était une copie conforme du set disputé la semaine passée contre Michelet-Halluin. Le collectif ne s’était pas mis en route, peut-être dû à une accumulation de fatigue, « c’est l’aléa des longs déplacements, que l’on va devoir apprendre à gérer, car ce n’est pas le dernier », s’exprime avec déception Ali Nouaour. Les réceptionneurs ne prenaient pas leurs responsabilités durant cet acte, ne parvenant pas à sortir de la réception aux moments importants. Cela engendrait la perte de ce set, 25-18, mais le coach de l’AMVB gardait espoir et encourageait ses joueurs. « Il reste de la place, on doit continuer d’y croire », déclarait l’entraîneur à ses joueurs au moment d’aborder un set décisif.

« Le troisième set est très serré, comme prévu, on a joué au jeu du chat et de la souris », se confie un entraîneur amiénois déçu mais pas pour autant abattu. L’équipe visiteuse n’arrivait pas à prendre l’avantage, les points défilaient, le collectif de l’Amiens Métropole volley-ball reprenait même le dessus et passait devant à la table de marque (20-22). Jusqu’à obtenir deux balles de set à 25-26 puis 26-27, mais sans parvenir à les concrétiser. A l’inverse, Fréjus n’avait besoin que d’une balle de match pour conclure à 29-27.

Une deuxième défaite pour l’AMVB, après celle du premier match contre Mende, celle-ci survient face à une belle équipe de Fréjus, qui après avoir connu la Ligue B a passé des années dans ce championnat de France Élite. Un discours remplit de colère et de frustration pour Ali Nouaour, mais qui fait garde confiance en ses joueurs pour ne pas baisser la tête et ainsi très vite rebondir après cette décevante défaite. L’équipe samarienne chute du podium et ne compte plus qu’un petit point d’avance sur son poursuivant Michelet-Halluin (9 points).

L’AMVB aura l’occasion de se rattraper dès ce jeudi 10 novembre, à l’occasion d’un déplacement à Harnes en Coupe de France. Ali Nouaour entend profiter de cette occasion pour faire tourner son effectif et surtout prendre du plaisir.  « L’objectif est désormais de jouer ce match uniquement pour le gagner, il faut se ressaisir pour ne pas enchaîner une seconde défaite qui, par rapport au début du championnat, est un peu une surprise. Pour autant, il ne faut pas s’alarmer ».

Luc BRUMTER

A.M.S. LOISIRS DE FREJUS – Amiens VB : 3-0 (25-21 ; 25-28 ; 29-27)

A.M.S. Loisirs de Fréjus : Chassagnard, Vadon, Fallura, Gambino, Vincenti, Previt, Gras, Florent, Vivier, Libom, Vidovic.

Amiens VB : Quadrone, Artinian, Ndakimboulet, Mbutngam, Zerrouki, Krizanovic, Latas, Couillet, Gendron, Leméré.

Entraîneur : Ali Nouaour.




  • Laisser un commentaire