COURSE A PIED : Deux non licenciés en tête du marathon d’Amiens

Les conditions atmosphériques étaient idéales samedi matin, lors du déroulement du marathon d’Amiens qui se disputait parallèlement au championnat de France des 100Km et qui était organisé par PSP.

La victoire a souri à un athlète qui bordure les 40 ans et qui, dans sa jeunesse, a plutôt pratiqué le football. Et puis à un certain moment, Damien LOITRON originaire du département de l’Oise, s’est destiné vers la course à pied.

Certes, même victorieux samedi à Amiens, Damien Loitron reste assez loin des temps de base mais ce succès devrait l’inviter à persévérer.

La surprise qu’on retire en consultant le classement est que le vainqueur Damien Loitron et le deuxième Didier Lusso ne sont pas licenciés dans un club.

On peut imaginer que l’an prochain, ces deux athlètes, quand ils reviendront à Amiens, auront intégré un club. A moins qu’ils ne veuillent rester indéfiniment sans licence ce qui, à notre sens, n’est pas une fin en soi.

«  Avant de me lancer vers le marathon, je pratiquais le football dans un petit club de l’Oise, à Noailles, souligne cet ingénieur en informatique chez Airbus aux Mureaux. J’ai alors arrêté et comme au travail, il y avait de petites courses pédestres, j’ai décidé de m’y lancer. Au début, il s’agissait de footing et ensuite, je me suis entrainé à faire des séances. Quand je vois le résultat de ce samedi à Amiens, je me dis que tout ce travail paie. J’avais déjà gagné un marathon au début de saison.

unnamed
Le vainqueur du marathon Damien Loitron est interrogé par Jean Louis le speaker de PSP

« Ce samedi, je me suis levé à cinq heures du matin mais je ne le regrette pas. Je sais le temps 2h41mn ce n’est pas extraordinaire. Avant la fin de l’année, j’irais disputer un dernier marathon à la Rochelle ».

Chez les féminines, la victoire est revenue à Francine COPY, originaire de Maubeuge avec le temps de 3h07mn38s soit le 22e temps au scratch.

« Je suis contente parce que c’est mon premier marathon. J’ai pris beaucoup de plaisir mais pour y arriver il y a de gros sacrifices, du travail à l’entrainement. J’ai trouvé les 12 derniers kilomètres très longs car j’étais  seule en tête. Peut-être qu’un jour, je ferais un 100Km ».

unnamed-1
Francine COPY qui s’est imposée chez les féminines

Lionel HERBET




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire