Mario Richer : « Pas de fainéants, ni de pommes pourries ! »

Ce lundi soir était donnée, autour du nouvel entraineur Québecois des Gothiques Mario Richer et d’Anthony Mortas, son coach assistant, une conférence de presse pour faire plus ample connaissance avec le nouvel homme fort du Amiens Hockey Elite.

Arrivé hier matin, retardé par la finale jouée par son équipe au Québec, il s’est dit surpris par la beauté de la ville et son architecture… sans pour autant faire de détours, l’entraineur de 51 ans se concentrant immédiatement sur le sportif devant les journalistes.

« J’ai beaucoup travaillé avec Anthony Mortas et Thomas Henno au niveau du recrutement.

« Le plan était premièrement de signer le maximum de joueurs français, ensuite de faire resigner les joueurs de la saison passée et enfin de signer les autres, les joueurs « importés ». Nous sommes maintenant dans la troisième partie de ce plan ».

Anthony Mortas, son nouvel adjoint sur le banc des Gothiques, d’ajouter : « Au niveau des français nous sommes au point. Il restait encore une possibilité due au passage de Béron de la défense à l’attaque puis de l’attaque à la défense, mais on va s’adapter. » L’ancienne gloire amiénoise d’ajouter à propos de Grégory Béron : « son contrat est signé, en défense », répondant ainsi à l’attente des journalistes et des supporters, désireux de le voir à nouveau sous les couleurs amiénoises cette année.

L’occasion pour lui de rappeler la liste des Joueurs Formés Localement « JFL », et de confirmer la présence de Corentin Cunsolo en deuxième gardien et vraisemblablement de Fabien Bourgeois, qui effectue toutefois un essai dans un club étranger.

Anthony Mortas a fait le point sur les joueurs français. Photo : leandre Leber - Gazettesports.fr
Anthony Mortas a fait le point sur les joueurs français. Photo : leandre Leber – Gazettesports.fr

Mario Richer a ensuite conclu sur le recrutement, transition toute trouvée pour expliquer ce qu’il attendait de ses joueurs.

 « Il nous reste 3 ou 4 joueurs à recruter. Nous parlons à beaucoup de joueurs, mais je préfère « importer » des joueurs de qualité plutôt que de faire de la quantité. pour un joueur recruté, on a 75 joueurs en tête.

« Je ne fais pas attention à la provenance d’un joueur, tant qu’il est bon. L’esprit d’équipe est très important. » « Je ne veux pas de fainéants, ni de pommes pourries ! » « Il me faut au moins 3 ou 4 informations positives à propos d’un joueur, sinon, je ne le prends pas.

« Je suis un bon communiquant avec mes joueurs, très exigeant avec eux au niveau des rôles et des tâches. S’ils ne font pas le boulot, ils ne jouent pas, point. Je veux une équipe très rapide, très intense et qui exécute. Je veux une équipe qui « compétitionne », à tous les jeux, toutes les présences, tous les soirs ».

Pour sa première conférence de presse sous les couleurs amiénoises, Mario Richer a conclu sur sa connaissance de la Ligue Magnus, dans laquelle jouent de nombreux joueurs qu’il a déjà eu l’occasion de coacher et auprès desquels il s’est renseigné.

Se déroulait ensuite devant les médias et les partenaires du AHE nouvellement créé, la présentation « grand public » du duo d’entraineurs, du projet sportif et économique de la saison en présence du « club des bâtisseurs ». Etait également annoncée la nouvelle recrue amiénoise, Maxime Legault. L’occasion pour les Gothiques de lancer, nous l’espérons, une nouvelle ère remplie de succès.

Luc Rohaut