CYCLISME : Hommage à Ermenault, l’enfant du pays

0
86
philippe ermenault- cyclisme

20 ans après, Picquigny fête Philippe Ermenault

Sacré champion olympique !

Champion olympique de la poursuite par équipes en 1996 à Atlanta, Philippe Ermenault sera reçu par la municipalité ce samedi 9 janvier à 20h15 dans la salle polyvalente  de Picquigny. L’ancien chef lieu de canton  va rendre un nouvel hommage à l’enfant du pays.

Picquigny , le berceau des champions…

Aujourd’hui, il n’y a  pas beaucoup de communes qui ont su  honorer de belles manière leurs meilleurs sportifs.

A Picquigny, trois sportifs ont leur nom associé soit à un stade Paul Fourquier, soit à un boulodrome André Décavé soit une rue Philippe Ermenault.
La rue Philippe Ermenault est celle dans laquelle les grand parents de Philippe ont vécu. Certes, Philippe est né à Flixecourt mais c’est à Picquigny qu’il a vécu ses premières années et c’est dans notre chef lieu de canton qu’il s’est essayé , dans un premier temps au judo puis et de quelle manière, au cyclisme.
La carrière de Philippe est exceptionnelle et ses principaux titres de gloire sont ceux ci: double champion du monde de poursuite individuelle en 1997 à Perth en Australie et à Bordeaux l’année suivante.
Mais le nom de Philippe Ermenault est à jamais associé avec Atlanta et 1996.

Là bas, il a dans un premier temps obtenu la médaille d’argent dans l’épreuve individuelle et ensuite l’or avec l’équipe de France de poursuite. Une équipe de France comprenant trois Picards avec outre Philippe, Christophe Capelle et Francis Moreau.

Le quatrième était un peu de chez nous car  quelques mois auparavant, il avait  remporté les Boucles du Canton de Picquigny : Jean Michel Monin.

La municipalité de Picquigny de l’époque avait tenu à honorer comme il se doit Philippe qui était accueilli triomphalement par le maire Romain ZUREK.
La place de l’hôtel de ville était noire de monde et Philippe était entré dans le village, debout dans une voiture décapotable conduite par Pierre PARDOEN.
Nous étions exactement le vendredi 2 août 1996.

C’était hier mais que le temps passe vite et cela se remarque beaucoup quand on constate que nombreux qui se trouvaient ce 2 aout 1996 ne sont plus de ce monde.  A Picquigny, on n’a pas voulu manquer cet anniversaire.

20 ans cela se célèbre !

20 ans après !  Philippe est entré de plein pied dans la vie active et  sa reconversion a été parfaite.

Philippe Ermenault réside désormais à Pont de Metz et surtout il a passé le relais à son fils Corentin. Un futur champion qui pourrait aller aux prochains Jeux Olympiques de Rio. Ce serait magnifique et avouez que ce serait vraiment exceptionnel.

Lionel Herbet

 




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.