Logo Amiens Métropole

Actu Sports

[CERF-VOLANT] Une passion mais aussi un sport….

on

Imprimer
Le Cerf-Volant Club Jules Vernes nage dans le bonheur.

Ce club vient d’engranger, cette saison encore, les titres de Champions de France et de Champion d’Europe.

Jugez un peu du palmarès :

L’équipe « Star air », composée de Maxime Desavoye,  Alexandre Ziegler, Frédéric Debressy et Benoît Flament collectionne maintenant 7 titres de Champions de France, 5 titres de Champions d’Europe et 2 titres de Vice-Champions du Monde.

La paire « Courant d’Air », composée de Maxime Desavoye et de Benoît Flament compte 11 titres de Champions de France et 9 titres de Champions d’Europe.

Et encore, ce palmarès ne prend en compte que les titres obtenus depuis 2000….

Vous comprendrez aisément que nous ayons voulu connaître et vous faire connaître  un peu mieux cette association qui met haut en avant les couleurs de la Métropole.

Pour cela, nous avons rencontré Benoît Flament, également Président de l’association.

Patrick GRAUX : Benoît, pouvez-vous nous présenter votre association, en quelques mots : création, nombre de membres, adresse du siège.

Benoît Flament : Le Cerf-Volant Club Jules Verne a été créé courant 1997, nous étions là au début en tant que membres d’honneur car nous faisions déjà parti d’un autre club, et changer de club en cours de saison n’était pas possible. Ensuite nous avons intégré définitivement le club en 1998. Cette association a pour but de réunir et de promouvoir le cerf-volant sous toutes ses formes, statique, pilotable, traction, buggy, etc… Le club a compté jusqu’à plus de 50 membres, mais les chiffres d’aujourd’hui sont plus modestes.

Le club est basé à Amiens, ville d’origine et ville de cœur qui nous a toujours soutenus, accompagnés et aidés.

P G : Depuis quand êtes-vous Président de cette association ? Comment vous êtes-vous intéressé à cette activité ?

B F :Cela fait 6 ans que nous avons repris le club en main après des années très fastes et d’autres plus tumultueuses,  ( la vie de toute association ). Coté cerf-volant, j’ai découvert cela il y a maintenant plus de 15 ans, j’étais encore enfant, puis de jeu sur la plage, cela est passé à passion, sport, et compétition au fil des ans et des rencontres, notamment Maxime sur Amiens et le club défunt Oxygène 02 qui était basé à Quend-plage. Le plus grand choc avec le monde du cerf-volant est sans aucun doute la découverte du festival de Berck sur Mer quand j’étais petit, festival qui est maintenant un des plus gros du monde, un moment incontournable pour nous passionnés mais aussi pour le public petit et grand.

P G : Approximativement, quel est le budget de votre association ? Quels sont vos besoins ( locaux ou installations)  pour réaliser vos activités ?

B F : Notre sport est très confidentiel, et le  budget l’est tout autant, par rapport aux grands sports  mais en moyenne le budget est de quelques milliers d’euros par an. Nos besoins : de grands espaces bien ventés et sans obstacle, sur la métropole Amiénoise ce n’est pas évident, mais nous avons une convention avec Amiens Métropole et la DGAC pour voler sur les terrains longeant l’aérodrome de Glisy, mais l’idéal reste la plage.

P G : Quels sont vos principales activités ? Où et quand se déroulent-elles ?

B F : Le gros événement de l’année est la fête du vent, en général en septembre ou octobre, nous profitons de cet événement pour faire découvrir le pilotage du cerf-volant le samedi et consacrons le dimanche aux  sélections régionales pour le championnat de France. Mais il y a régulièrement des gens du club qui volent sur le terrain.

P G : Les personnes intéressées par vos activités peuvent-elles intégrer l’association à tout moment de l’année ? A qui doivent-elles s’adresser ? Quelles sont les conditions financières et matérielles ?

B F : Oui, aucun problème, elle peuvent passer par notre site internet, (www.cerfvolantclubjulesverne.org)  Il suffit de prendre une licence au club ( elle  englobe la licence fédérale FFVL ) ensuite pour le matériel, l’idéal est d’avoir le sien mais on peut déjà commencer par essayer avec nos cerf-volant d’initiation.

P G : Lorsque l’on analyse les titres de vos équipes et que l’on constate que ces équipes sont formées des mêmes personnes depuis très longtemps, on se dit qu’on a affaire à des « personnes âgées » (plaisanterie) ;  quelle est la moyenne d’âge ?

B F : Pour la paire courant d’Air, Maxime et moi, avons 36 ans. Nous avons commencé la compétition en même temps à environ 15/16 ans… Pour le team la moyenne d’âges est un peu plus élevé, mais le défi n’est pas là….

P G : Et la relève, comment se présente-t-elle ?

B F : Ce n’est pas simple, nous sommes axés  « cerf-volant pilotable » et souvent les jeunes veulent s’orienter très vite vers le kitesurf et les sports de traction, trop vite parfois, mais c’est comme cela, les effets de mode…

P G : Dernière question : A la lecture des titres qui s’accumulent, on se demande comment vous trouvez la motivation pour toujours performer année après année ?

B F : C’est avant tout une passion, l’envie de voler et de bien voler, mais l’objectif sportif, c’est le dernier titre manquant « champion du monde »

P G : Merci Benoît, et nous espérons que vous ferez  une très belle fête du vent. N’oubliez pas amis lecteurs : à Glisy, le 3 et 4 octobre 2015….

Patrick GRAUX

Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

About Patrick Graux

Photo du profil de Patrick Graux

Recommended for you

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *