Toute la Picardie pugilistique derrière Johann Duhaupas

Certes, Johann Duhaupas est Abbevillois mais comment ignorer, ici même, qu’il va disputer dans une semaine un championnat du monde des poids lourds W B C.

Huit jours avant ce qui sera le combat le plus important de sa carrière, le poids lourd d’Abbeville Johann Duhaupas s’est envolé ce samedi en direction des Etats-Unis.  Plus précisément à Birmingham dans l’Etat d’Alabama, le fief même du tenant du titre où dans la nuit de samedi à dimanche prochain (2h30 heures françaises avec Bein Sports en direct), Johann Duhaupas va disputer un véritable championnat du monde celui des WBC.

Il va défier une véritable montagne humaine :  Wilder Deontay qui mesure 2m01. Le palmarès de l’Américain est exceptionnel : 32 combats, 32 victoires la plupart par ko avant le 4e round. Chez les amateurs, Deontay Wilder a remporté les Golden Gloves et obtenu la médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

C’est bien simple, en 34 combats, l’Américain n’est resté que 79 rounds sur le ring.

La question est donc celle-ci : si Duhaupas parvient à passer le cap des quatre premières reprises, il se pourrait qu’il ait une chance. Avant de partir, Duhaupas s’est adressé à ses supporters via facebook.

« Quoiqu’il arrive, je n’aurais pas de regrets car je me suis entrainé comme j’ai pu. Et de toute façon, le Destin me le dira ».

En effet, pour préparer ce combat, Duhaupas est resté dans sa salle et il a mis des gants avec des sparrings venus parfois de l’étranger. Pas de stage ni de préparation spéciale. Même du temps de Georges Carpentier, un boxeur ayant un tel combat à disputer, avait une préparation plus rationnelle. Mais voilà, Johann n’a pas eu de chance dans sa carrière.  On l’a fait bourlinguer un peu partout sur les rings du monde. Il est ensuite revenu boxer trois ou quatre fois à Abbeville mais il a été la victime de querelles politiques qui l’ont beaucoup desservi. Car Johann a été peu aidé avant ce championnat du monde. Et c’est bien dommage.

L’Américain est le tenant du titre depuis le 17 janvier lorsqu’il a battu son compatriote Bermane Stiverne, titre qu’il a ensuite défendu victorieusement (ko au 9e round)  le 13 juin devant Eric Molina.

Rares sont les boxeurs français qui depuis un siècle, sont allés battre chez eux les Américains : Georges Carpentier et Marcel Cerdan sont les plus célèbres.

Quant aux Picards ayant eu une chance à ce niveau,  il faut remonter à Cyril Thomas qui avait disputé un championnat  du monde IBF des plumes mais il s’était incliné chez lui à Saint Quentin face au Mexicain  Cristobal Cruz le 14 février 2009.

Jamais, un Français n’a été champion du monde des poids lourds puisque dans le passé Georges Carpentier, Lucien Rodriguez et Jean Marc Mormeck ont échoué dans leur conquête.

Johann Duhaupas ne sera pas du totu impressionné par l’environnement, lui qui a boxé un peu partout dans le monde et qui lors de son dernier combat, à Moscou, le 10 avril, avait battu aux points un ancien challenger du phénoménal Klitscko.

La tâche de Duhaupas s’annonce très difficile mais il faut savoir que chez les poids lourds, tout peut aller très vite et que parfois, un seul coup peut suffire.  Et Duhaupas a  de ce côté du punch, de solides arguments.

Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.