[slideshow_deploy id=’4866′]

L’intérêt  d’être correspondant pour Gazette Sports c’est incontestablement que vous découvrez des sports plus surprenants les uns que les autres qu’évidemment vous n’auriez même pas pensé qu’ils puissent être pratiqués dans notre métropole.

C’est le cas du Roller derby.

Ce dimanche au gymnase de la Veillère, les filles d’Amiens « the rolling candies », recevaient leurs homologues de Rennes «  les déferlantes ».

Il s’agissait d’une rencontre amicale car la particularité de ce sport relativement neuf en France est que le premier championnat de France va se dérouler dès septembre prochain ; d’ailleurs, nous avons pu constater que les amiénoises étaient d’office placées en haut du panier, dans la catégorie « Elite » ainsi que sept autres équipes, du fait de ses résultats en championnat « non officiel ».

Nous nous ferons un plaisir de vous communiquer les dates du championnat dès que nous en aurons la confirmation.

Comme nous sommes curieux, nous avons cherché à comprendre comment se déroulaient ces matchs. 2 équipes se rencontrent (comme dirait La Palice) ; dans chaque équipe figurent 5 joueuses, à savoir une jammeuse (joueuse qui porte un couvre-casque avec 2 étoiles), un pivot (avec un couvre-casque rayé) et trois bloqueuses (sans couvre-casque).

Le match se déroule en 2 mi-temps de 30 minutes; les périodes comprennent des jeux appelés « jam » de 2 minutes maximum entrecoupées de pauses  de 30 secondes.

Pour le reste, au niveau règlement : le plus simple, venez voir un match,  c’est moins rébarbatif et tellement plus distrayant.

C’est donc à 14 heures ce dimanche que débutait cette rencontre, devant un public  d’amateurs, venu soutenir les deux équipes. Notre première réaction a été de constater le nombre d’arbitres : 7 arbitres pour une rencontre, ce n’est pas courant. Encore moins courant, nous constations tout autour et sur le terrain, la présence de  15 personnes que l’on nous a dit être des NSO !!!!,  comprenez : No Skating Officials (officiels sans patins). Les joueuses aussi, au nombre de 14  alors qu’elles ne sont que 5 sur le parquet, mais rapidement nous constaterons que ce jeu est extrêmement physique et nécessite des changements de joueuses très rapides.

La première mi-temps démarrait par un jeu où, tout de suite, nous comprenions la dureté physique, mais très fair-play de ce sport. Les « jammeuses » amiénoises, notamment Mac Rockett, numéro 7 nous impressionnent par leur rapidité à déjouer leurs adversaires.

Très vite, nous comprenions que la «  jammeuse » qui arrivait à doubler les bloqueuses adverses devait faire un tour de piste avant de pouvoir comptabiliser des points ; dès le deuxième tour, chaque joueuse adverse dépassée lui rapportait un point. Elle avait aussi la possibilité de demander la fin du jeu quand elle le voulait.

La « jammeuse » poussée hors de la piste doit reprendre le jeu en repartant de derrière les autres.

Les joueuses prises en délit de faute subissent une prison de 30 secondes.

Le déroulement de la première mi-temps était relativement équilibrée, mais les  « Candies » arrivaient au terme avec un avantage intéressant : 101 à 57.

Les spécialistes de ce sport nous ont dit que cet avantage n’avait rien d’extraordinaire et pouvait être rapidement renversé. Pour notre part, sachant que les « Déferlantes » étaient favorites, nous commencions à espérer une victoire des amiénoises.

La deuxième mi-temps reprenait avec la même intensité et, pour notre plaisir, les filles d’Amiens continuaient leur travail de sape et engrangeaient les points pour, au bout de 10 mn dans cette deuxième période, voir le panneau d’affichage à 146 contre 74 à Rennes.

Mieux, il ne reste que 10mn à jouer et le score est maintenant de 190 pour les « candies » à 97.

Pour nous, plus aucun doute, nous allons vers une très belle victoire samarienne, et, effectivement, lors du coup de sifflet final, le score est définitivement de 238 pour les « candies » contre 114 pour les « déferlantes ».

Superbe victoire après un très beau match.

Notre première impression à la fin de ce match : superbe spectacle offert par les joueuses des deux équipes mais aussi, superbe spectacle des arbitres avec leur multitude de geste d’arbitrage qui nous semble un peu difficile à comprendre, mais bon, tout s’apprend.

Aussi, ce qui ressort de cette manifestation est avant tout l’esprit festif et de camaraderie. Souhaitons que cela perdure.

Pour terminer, Mesdemoiselles,  notez sur vos agendas : le 11 juillet à 20 heures au Coliséum d’Amiens, aura lieu un match amical de Roller Derby. Si vous êtes intéressées, vous pourrez rencontrer les responsables du club et vous inscrire dans ce club en plein développement.

Pour avoir assister au match d’aujourd’hui, aucune hésitation : VENEZ NOMBREUSES

Patrick GRAUX




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.