Un Brésilien à l’Amiens SC

Magno Novaes, le gardien citoyen du monde

Magno Novaes a rejoint l’Amiens SC voici une semaine, prêté par Valenciennes. Normalement, il devrait  effectuer ses débuts contre Dunkerque. Après avoir tenté sa chance à Chypre, ce gardien qui est né à Sao Paulo (1983) est un vrai citoyen du monde. Il est Brésilien mais également Français et  son épouse  a des origines grecque et espagnole. « Cela fait un mélange très latin » ajoute-t-il. Il a aussi deux jeunes enfants Diogo (4 ans) et Ana (5 mois).

Au Brésil, le citoyen a donc deux noms . « J’ai en effet deux noms : Macedo c’est celui de ma mère et Novaes celui de mon père. Magno est mon prénom. »

Magno Novaes n’a pas tardé à s’imposer dans les buts amiénois et cela s’est vérifié samedi dernier lors du match amical contre Roye-Noyon.

« D’abord, cela m’a fait du bien et ce en dépit des difficultés du terrain puisque c’était un synthétique.  Cela fait du bien de gagner même si c’est contre une CFA. Mais j’ai aussi senti la qualité des joueurs. Il y avait aussi beaucoup d’envie d’aller de l’avant. On sait que pour gagner des matches, il faut faire le pressing. Il y en avait.

Je suis à l’aise dans l’équipe parce que justement, les joueurs m’ont mis à l’aise. C’est un échange, un partage. Je suis bien ici et je vais donner le meilleur de moi-même. »

Ce dernier week-end,   à l’exception de Dunkerque et le Paris FC, tous les matches se sont soldés par des nuls ?

« Ne pensons pas aux autres, poursuit Novaes. Pensons à gagner et à enchainer des victoires. Apparemment, Dunkerque est une bonne équipe ; Il faudra aborder le match avec beaucoup d’envie et d’application et de motivation.  Il faut un déclic. En sport, le déclic, c’est la victoire. Pensons aussi aux supporters qui sont exigeants et c’est normal. Un club comme Amiens ne mérite pas d’être en National.

« Je veux jouer avec une défense qui défend bien. Si c’est une défense à 3 qui défend bien, il n’y a aucun souci. Mais ce sont d’abord les joueurs qui mettent de l’animation dans le jeu. S’ils sont appliqués, impliqués à fond dans leur tâche, cela va marcher. Mais il était aussi important, pour moi, que je m’impose dans le jeu aérien car en National, le jeu est direct. »

Enfin, Magno Novaes qui est Brésilien est dans l’ensemble un garçon pondéré. D’où cette remarque délicieuse :

« C’est vrai. Mais je  suis à la fois Brésilien et Français. J’ai la folie des Brésiliens quand il le faut mais aussi  le calme et l’intelligence des Français.

« J’aime les bonnes choses. J’aime bien manger et j’apprécie beaucoup la cuisine française. J’attends de découvrir la ficelle picarde. J’aime aussi profiter des villes qui sont médiévales.

La France a beaucoup d’histoire et elle m’intéresse beaucoup. »

Lionel  HERBET




  • Laisser un commentaire