HOCKEY SUR GLACE (Ligue Magnus) – Mario Richer : « Il y a des jours où ça ne veut pas rentrer »

hockey sur glace ligue magnus gothiques amiens jokers cergy pontoise kevin devigne gazettesports 36
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Malgré un sursaut d’orgueil au début du troisième tiers face aux Jokers, les Gothiques d’Amiens ont payé leur mauvaise entame et leur inconstance et ont dû courir après le score pendant toute la rencontre, enchainant une deuxième défaite de rang.

« Cette défaite est difficile à digérer« , tels étaient les mots de Zachary Lavigne, double buteur, à l’issue du match face à Cergy-Pontoise. Pour Mario Richer « c’est un match qui s’est joué en deux temps, […] on aurait pu assister à un match plus serré« , avec deux premiers tiers manqués avant une dernière période de folie.

publicite cit dessaint 2 gazette sports

Le premier tiers a été marqué par le changement de gardien côté amiénois, qui n’était ni voulu ni prévu, comme l’expliquait Mario Richer « on a mis le gardien qui était le moins malade ce matin pour débuter, mais après le deuxième but, Fouki (Clément Fouquerel) s’est vomi dessus, Gigi (Antoine Gilbert) ne devait pas jouer parce qu’il était trop malade, il a été dans les cages mais le pourcentage d’efficacité ne pouvait pas être là. » Son équipe menée 1-3, l’entraineur québécois regrettait ensuite la tournure de la seconde manche : « On a eu des chances, quand je pense à Bouchard, à Maïa, qui ont eu des cages ouvertes et qui n’ont pas été capables de les mettre dedans, je me dis qu’il faudrait des cages de foot pour scorer » ironisait-il aussi. Les Jokers de Cergy-Pontoise avaient également aggravé la marque par deux fois afin de mener 1-5.

Des Gothiques enfin transcendés

Dans le troisième et dernier tiers de la rencontre, les Gothiques étaient survoltés, notamment grâce à ces deux minutes de folie où Lavigne, Plagnat puis Boucher réveillaient un Coliseum pour une fin de match à suspens. Là encore, « on a essayé de revenir, à une minute et à quatre secondes de la fin on a deux chances énormes de revenir, on ne les a pas mises dedans, il y a des jours comme ça, ce n’est pas évident d’expliquer la défaite » regrettait Mario Richer. Zachary Lavigne avouait y avoir « cru jusqu’à la fin, quand on reprend le momentum c’est sûr qu’on voulait la victoire avec tous les fans qui nous poussaient. » Le Coliseum était prêt à chavirer mais les Samariens ne parvenaient pas à égaliser et arracher les prolongations, face à des Jokers de Cergy-Pontoise en souffrance sur la fin de match.

hockey sur glace ligue magnus gothiques jokers kevin devigne gazettesports
Auteur du quatrième but amiénois ce vendredi soir face aux Jokers, Mathieu Boucher faisait son retour sur la glace après avoir manqué quatre matchs.

On a des hauts et des bas et c’est ce qui nous fait mal en fin de match.

Zachary Lavigne

Les Gothiques sont passés à côté d’une grosse partie de leur match face aux Jokers, pour Zachary Lavigne « il faut trouver un moyen d’être plus constants, on a des hauts et des bas et c’est ce qui nous fait mal en fin de match. » Les phases en powerplay n’ont, une nouvelle fois, pas été concrétisées par les Rouges et Noirs, « sur nos belles chances, on est en powerplay et on ne les a pas mises dedans, on a manqué des occasions en cage ouverte, il y a des jours où ça ne veut pas rentrer » insistait le barbu. Il ajoutait « l’émotion et le mental sont très importants pour continuer à travailler et être intenses pendant 60 minutes. »

Malgré les deux revers consécutifs, Mario Richer ne voulait pas entendre parler de « coup d’arrêt« , « dans la saison il y aura des hauts et des bas, des victoires et des défaites consécutives comme toutes les équipes […] aujourd’hui on aurait pu aller chercher le match nul. » Les Gothiques auront « la chance » de rebondir tout de suite face aux Jokers de Cergy Pontoise ce mardi, même si pour le technicien québécois « cela ne change rien, de toute façon il faut les affronter quatre fois. » Zachary Lavigne voyait cela d’un autre œil : « Oui c’est bien, on va vouloir se reprendre et faire un bon début de match pour aller chercher la victoire.. »

En attendant de prendre leur revanche dès ce mardi dans la patinoire des Jokers, les hommes de Mario Richer vont devoir se défaire d’une maladie qui touche une grosse partie du vestiaire. Une épidémie qui s’explique par l’enchaînement des matchs et des longs déplacements : « Quand tu te tapes 13h de route, il y a des chances que ceux qui ne sont pas malades, le deviennent. Mais ça fait deux semaines que c’est comme ça, les grippes et les virus ça s’attrape facilement avec nos déplacements ».

Au soir de la 11ème journée de Ligue Magnus, les Gothiques d’Amiens pointaient à la cinquième place avec 15 points, dépassés par Grenoble vainqueur de Marseille (6-3).

César Willot
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports