TENNIS DE TABLE : Un match d’anthologie entre Amiens et Tours

tennis de table prob amiens tours gazettesports louis auvin 30
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’ASTT s’est imposé face à Tours 3-2, grâce notamment à un Tobias Rasmussen héroïque, et se place comme un sérieux prétendant aux deux premières places de Pro B.

Cette soirée aux nombreux retournements de situation débute par un duel entre Eric Jouti et Viktor Yefimov. Sous le froid de la salle Labaume, le Brésilien peine à se chauffer et commet quelques erreurs inhabituelles. Puis l’Amiénois remporte un long échange et lance définitivement sa partie. Il pose son jeu et empoche la première manche sur une faute du Tourangeau, 11-9. L’Ukrainien semble déjà résigné dans le deuxième set, tant Jouti est en confiance, accompagné de la réussite. Sans réelle opposition, le Samarien l’emporte 11-4. 5-0 d’entrée pour le Picard, la rencontre parait pliée. Mais le visiteur décide de se réveiller et se libère. Dos au mur, il réalise une série de huit points et revient à deux manches à une. L’espace d’un instant, nous aurions pu croire que le Brésilien a laissé passer sa chance. Mais Jouti, tel un rouleau compresseur, domine largement son adversaire dans le quatrième acte (11-1) et donne le premier point à l’ASTT.

Tobias Rasmussen affronte le leader tourangeau, Amir Hodaei. Le Danois entre bien dans sa rencontre et est solide en bord de table. Mais l’Iranien est plus régulier en fin de set et se procure trois situations de mener 0-1. Situations écartées par Rasmussen, avec un brin de réussite. Le n°37 français finit par l’emporter 10-12. Dans la deuxième manche, l’Amiénois est très concentré et gêne son adversaire sur son service. Il profite également des quelques erreurs côté revers du Tourangeau, pour obtenir quatre balles de set. Le scandinave se fait peur mais conclut à 11-9. Le scénario est inverse dans le troisième acte. Hodaei se reprend et hausse son niveau de jeu. Il termine par deux gros points (7-11). Le Samarien commet plusieurs erreurs au début du quatrième set, peine à remettre les services variés de son concurrent, et se retrouve mené 4-8. Le kop Labaume pousse son joueur qui ne lâche rien. L’Iranien tremble, mais n’est pas rejoint. Un partout entre les deux équipes.

La troisième confrontation est celle qui a le moins offert de suspense. Jesus Cantero, très offensif, met en difficulté Yehven Pryshchepa sur son service et ses démarrages en coup droit. La première manche n’est qu’une formalité pour l’Amiénois (11-4). Le deuxième set plus serré, l’Ukrainien fixe son adversaire côté revers. Mais le joueur de 40 ans retrouve un jeu de jambes, et parvient à lâcher des gifles de coup droit, en prenant la balle tôt. Point fort qui lui permet de mener 2-0 (11-8). Le Samarien n’est plus inquiété en revers mais tombe sur un Tourangeau plus solide. Dans le momentum (9-9), Cantero manque un coup droit, puis se fait contrer par son concurrent. La partie est relancée. L’Espagnol s’encourage, et reprend confiance grâce à un bon retour. Galvanisé, il ne rate plus rien et enchaine sept points, pour se procurer quatre balles de match. L’Amiénois offre le deuxième point à son équipe au bout de la troisième opportunité (11-8). Le coach Arnaud Sellier félicite son joueur : « Jesus a fait une bonne semaine, et là il a fait un super match contre un joueur de son niveau ».

tennis de table prob amiens tours gazettesports louis auvin 33
Eric Jouti a bien lancé la soirée en s’imposant contre Viktor Yefimov.

Une fin de match incroyable

Duel de leaders entre Eric Jouti et Amir Hodaei, qui promet un grand spectacle. Le Brésilien peine à nouveau pour débuter son match. Malgré quelques fulgurances, l’Amiénois est trop irrégulier pour pouvoir inquiéter le Tourangeau, qui conclut la première manche sur un service gagnant (8-11). L’Iranien remporte les plus longs échanges, face à un Jouti légèrement dépassé au début du deuxième set. Mais le Samarien revient, en distribuant bien, avec certes de la réussite. Jusqu’à cette balle de set concrétisée sur un échange spectaculaire (11-9). Le visiteur se relance et profite des erreurs du Picard, et de ses contres pour mener deux manches à une (6-11). Hodaei va chercher les points et le Brésilien ne trouve pas les solutions. Le pongiste de Tours prend le large et s’impose logiquement (3-11).

Place à la belle, qui est sûrement l’un des plus beaux matches de cette saison, en termes de scénario. Tobias Rasmussen est en deçà de son niveau lors de la première manche face à Viktor Yefimov (6-11). Le Danois se relance et mène 4-0. L’Ukrainien, au jeu déroutant, installe un faux rythme, et renvoie les tops de Rasmussen, qui finalement parvient à empocher le deuxième set 11-9, sur un coup droit croisé. Même déroulement dans le troisième acte. L’Amiénois débute mieux, puis le Tourangeau bloque toutes les attaques adverses. Et c’est à nouveau le Samarien qui gagne les points les plus importants en fin de set, grâce une nouvelle fois à son coup droit (11-9).

Le Picard reste sur sa lancée et perturbe son concurrent avec son service. Il obtient deux balles de match, mais tremble sur la première et commet une faute en revers. La deuxième se joue de malchance, car le coup de Yefimov touche le coin de table. L’Ukrainien remporte les deux points suivants et égalise à deux sets partout. Arrive l’acte ultime, qui entre dans la légende de l’ASTT. Le Tourangeau se met à l’offensive et mène 3-5 au changement de côté. La réussite a changé de camp et le visiteur touche plusieurs fois les coins de table et le filet, puis se procure cinq balles de match à son tour. L’écart est creusé, mais Rasmussen, au mental d’acier, ne lâche pas et revient de manière extraordinaire à 10 partout. L’Ukrainien, impassible, garde son sang froid et obtient une sixième opportunité de conclure. De nouveau stoppée par l’Amiénois. S’ensuit une fin de partie spectaculaire, avec de chaque côté plusieurs chances de terminer le match, sans concrétiser. C’est finalement le Danois qui – après avoir sauvé neuf balles de match – donne la victoire aux siens sur sa sixième occasion. Le public exulte. « Toute la semaine Tobias n’a pas été bien, il fait deux points à Istres mais il ne jouait pas très bien. Aujourd’hui sur le premier match il n’est pas très bon, il s’agace, il est moins combatif que d’habitude. Le dernier match est un calvaire, après c’est sûr que c’est difficile de donner le meilleur de soi-même sous 12°, mais c’est valable pour tout le monde. Il a du mal à rentrer dans la partie, puis il a le match en main. Son adversaire qui n’a pas de réussite depuis le début de la soirée, se met à en avoir plein. Ensuite à 10-5 c’est n’importe quoi (rires) », explique l’entraineur amiénois.

Grâce à ce succès au bout de presque 4h de jeu, l’ASTT garde son trône de leader, et est d’ores et déjà assuré de terminer dans les huit premières places. Arnaud Sellier est soulagé et vise plus haut : « Cela se joue tellement à rien, c’est irrationnel ! C’est pour ça qu’on aime le tennis de table, il se passe toujours des trucs de dingue. C’était beau à voir et très stressant. On aime bien faire les modestes mais bon, il faut viser la deuxième place maintenant ». Rendez-vous le 11 janvier prochain avec la réception de Bruille, pour tenter de rester sur le podium.

tennis de table prob amiens tours gazettesports louis auvin 45
Les joueurs et Arnaud Sellier fêtent leur victoire avec leurs supporters.

Pro B – 9ème journée
Amiens STT (1er, 21 pts) – Tours (6ème, 17 pts) : 3-2
Eric Jouti (n°40) – Viktor Yefimov (n°150) : 11-9 ; 11-4 ; 8-11 ; 11-1
Tobias Rasmussen (n°60) – Amir Seyed Hodaei (n°37) : 10-12 ; 11-9 ; 7-11 ; 8-11
Jesus Cantero (n°67) – Yehven Pryshchepa (n°51) : 11-4 ; 11-8 ; 9-11 ; 11-8
Eric Jouti (n°40) – Amir Seyed Hodaei (n°37) : 8-11 ; 11-9 ; 6-11 ; 3-11
Tobias Rasmussen (n°60) – Viktor Yefimov (n°150) : 6-11 ; 11-9 ; 11-9 ; 10-12 ; 19-17

Romain Ales
Crédit photo : Louis Auvin – Gazette Sports