LES GOTHIQUES : Place au second tour !

hockey sur glace ligue magnus gothiques amiens aigles de nice gazettesports kevin devigne 09
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Dans un scénario étrangement semblable au premier match de Coupe de France de 2018, les Gothiques s’extirpent du piège, contre une équipe de division inférieure, qui ouvrait le score.

En ce début de rencontre, trois joueurs manquent à l’appel. Florian Sabatier, annoncé par le club comme blessé, quelques heures avant le match de ce soir, ne figure pas sur la feuille de match. Tout comme Danick Bouchard et Henri-Corentin Buysse, laissés au repos, permettant à Victor Bodin de garder les cages amiénoises.

Jago, Bruche puis Lindroos tentent leur chance sans inquiéter Nicolas Bosko, bien dans son match. Le portier conserve le score le score à 0-0 en enchainant les nombreux arrêts nécessaires. Pierre-Olivier Morin est le premier homme de la rencontre à être envoyé sur le banc des pénalités (06’37). En supériorité, les Red Dogs trouvent la faille par le biais de Samu Poutanen, laissé seul sur la droite de Bodin (07’53 : 1-0). S’ensuit la première supériorité des Amiénois, grâce aux deux minutes d’Axel Mischler (08’31). Suite à un 5 contre 3 mal géré, une nouvelle supériorité des hommes d’Anthony Mortas permet de revenir à égalité grâce à une réalisation d’Alex Lindroos, qui récupère un palet fuyant devant la cage d’Amnéville (11’33 : 1-1).

Amiens déroule

Dès le début de la seconde période Siironen tire de la bleue et Plagnat récupère le rebond (20’54 : 1-2). Quelques secondes plus tard, c’est Romain Bault qui dévie un palet pour le troisième but des siens (21’25 : 1-3). En double supériorité, Amiens prend une avance de trois buts, grâce à Nicolas Ruel qui récupère un palet au second poteau (25’33 : 1-4). En déséquilibre au contact d’un défenseur, Nicolas Leclerc concrétise la passe d’Ilies Djemel pour conclure sa course (30’55 : 1-5). Dès la mise en jeu, Lindroos trouve Siironen à la bleue qui étrille Bosko d’un one-timer surpuissant (35’49 : 1-6). Pour son doublé, Romain Bault trompe le gardien avec un slap qu’on lui connait (37’58 : 1-7). Une minutes plus tard, et dans un jeu à trois avec Bault, Lopachuk et Simonsen, c’est le numéro 21 qui concrétise (38’59 : 1-8).

Démonstration amiénoise

De retour du vestiaire, Bosko cède sa place à Lucas Berger et c’est moins d’une minute après que Nicolas Leclerc trouve la lucarne du nouveau portier (40’54 : 1-9). Treize secondes plus tard, Lopachuk dévie et porte à dix buts le compteur des siens (41’09 : 1-10). Dès la mise en jeu, Simonsen fait course seul avant de trouver la lucarne des Red Dogs (41’17 : 1-11). Le calvaire de Berger ne cesse pas puisque sur le quatrième tir de la période, Djemel loge son palet au-dessus de la botte du gardien (41’55 : 1-12). Plagnat drible la défense à lui seul pour le cinquième but de la période (47’58 : 1-13). Sur une faute adverse, Morin se voit offrir un tir de pénalité, qu’il concrétise (50’40 : 1-14). Dans ce troisième tiers, la différence de niveau se fait ressentir physiquement dans le jeu des Amnévillois qui ne parviennent plus à sortir de leur zone défensive. Dans le slot, Simonsen signe son triplé (56’17 : 1-15) avant que son compère Ilies Djemel ne mette en exécution sa feinte réalisée contre Angers quelques semaines auparavant (56’19 : 1-16).

Dans un scénario quasi copier/coller de la rencontre contre Asnières en 2018, les Gothiques d’Amiens s’offrent un ticket pour les huitièmes de finale en s’imposant 16-1 contre une équipe pensionnaire de D2.


Amnéville – Amiens : 1-16 [(1-1)(0-7)(0-8)]

Buts pour Amnéville : Poutanen assist Goux et Pilote-Giret 07’53 SN

Buts pour Amiens : Lindroos assist Desbiens et Moktari 11’33 SN; Plagnat assist Siironen 20’54; Bault assist Roussel et Lopachuk 21’25; Ruel assist Rajamaki 25’33 SN; Leclerc assist Djemel et Ruel 30’55; Siironen assist Lindroos et Desbiens 35’49; Bault assist Bruche et Simonsen 37’58 SN; Simonsen assist Lopachuk et Bault 38’59; Leclerc assist Morin et Rajamaki 40’54; Lopachuk assist Siironen et Simonsen 41’09; Simonsen assist Lopachuk et Lindroos 41’17; Djemel assist Tiala et Roussel 41’55; Plagnat assist Lopachuk 47’58; Morin 50’40; Simonsen 56’17; Djemel 56’19


Kevin Devigne

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr