BASKET-BALL – Thomas Sinoquet : « Le projet est très intéressant »

Basketball Ascbb – Bco Beauvais Reynald Valleron 6
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Recrue de l’ESCLAMS, le meneur Thomas Sinoquet, pur produit de la formation amiénoise, dévoile les raisons de son arrivée. 

Thomas (ci-dessus ballon en main), pourquoi avoir fait le choix de rejoindre Longueau ?

Le projet est très intéressant. Après une saison dans le Nord (à St Martin-les-Boulogne en NM3, ndlr), je voulais revenir dans le coin par rapport à mes études. L’ESCLAMS m’a sollicité pour un projet axé sur les jeunes, avec en plus des mecs du coin. J’ai trouvé ça intéressant et j’ai décidé de rejoindre le club.  

Comment as-tu vécu la saison dernière, assez loin d’Amiens?

C’était une saison un peu compliquée, déjà car j’étais loin de chez moi pour la première fois, c’est quelque chose de particulier, qui vous change. Après, il y a toujours de bonnes choses à retenir, j’ai pris de l’expérience avec cette aventure loin de mon confort amiénois. Cela va me servir pour la suite. Le fait que le club descende n’a pas eu d’incidence sur mon choix car la décision administrative a été prononcée après que j’ai fait le choix de partir. 

Ça va me faire bizarre (…) quand on va jouer contre Amiens

Tu as été formé à l’ASCBB. Rejoindre l’ESCLAMS, c’est assez particulier j’imagine ?

J’ai fait 16 saisons à l’ASCBB donc je suis un pur produit de la formation amiénoise. Mais j’étais libre et Amiens ne m’a pas sollicité. Longueau si. Et le projet est vraiment intéressant. Aujourd’hui je porte les couleurs de Longueau et je vais tout donner pour ce maillot. Ça va me faire bizarre la première fois que je vais l’enfiler et quand on va jouer contre Amiens, surtout là-bas… Mais maintenant je suis de l’autre côté.

Quelles sont les ambitions pour la saison à venir à l’ESCLAMS ?

Collectivement, on va viser le meilleur classement possible, en prenant les matchs les uns après les autres. Les 4-5 premières rencontres vont nous permettre de juger ce que l’on peut espérer au classement. Personnellement, ce sera d’aider au maximum l’équipe, de faire la meilleure saison possible et retrouver de la confiance. 

Vous partez sur un projet jeune. Il peut y avoir un manque d’expérience, non ?

On est une équipe jeune mais on a tous une expérience de la N3, voire plus pour certain. Pour ma part, j’ai trois saisons en NM3 même si ma première à Amiens, j’étais vraiment en bout de banc car j’avais 16 ans. Il faut que je me serve de cette expérience pour la saison à venir, comme le reste des joueurs. 

Il va y avoir un Américain dans l’équipe : comment faire pour l’aider à s’acclimater ?

Ça va être à nous de faire en sorte qu’il s’intègre rapidement. On aura déjà quelques séances ensemble à son arrivée et surtout, il n’y a pas la barrière de la langue pour nous. Personnellement, mon anglais n’est pas terrible mais on va réussir à se comprendre sur le terrain sans problème. Je sais ce que c’est d’arriver dans une équipe et ne connaître personne car je l’ai vécu l’année dernière. Je vais tout faire pour être bienveillant et l’aider au maximum

Aurélien Finet
Crédit photo : Reynald Valleron (archive) – Gazette Sports