NATATION : Une journée pour le plaisir

natation open de france aquapole jeudi 27 mewen tomac 200 dos messieurs finale 0017 gazettesports leandre leber
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Si le bilan brut de trois médailles est moins bon que la veille pour l’Amiens MN à l’occasion des championnats de France open, il s’explique par la stratégie du jour bien plus que par une quelconque baisse de régime.

Une seule médaille dans l’escarcelle du club hôte ce mercredi en individuel. Et on en revient aux fondamentaux puisque c’est Mewen Tomac, cette fois tombeur de Yohann Ndoye Brouard (Dauphins d’Annecy), qui a été chercher le plus beau métal. Avec un bon ressenti : « C’est bien, 1:58.2, c’est cool, je voulais bien réussir à le construire, c’est ce que j’ai fait, c’est encourageant pour les Europe. » Plus globalement, le récent finaliste des Mondiaux dont la compétition se terminait là en ressort satisfait : « C’est un bon bilan, j’ai fait des courses pour m’amuser, c’est cool, et mes deux courses en dos, ça allait, le 200 est bien construit et sur 100, ça commence à revenir. »

Si sa performance tranche avec le reste du groupe amiénois, c’est aussi qu’il était dans une situation bien différente de ses camarades de club, explique Mathieu Neuillet : « Chacun est dans sa perspective. Soit de terminer la saison avec une réelle intention de bien faire et de valider la saison réalisée. Soit de préparer la prochaine compétition. Dans cette deuxième situation, ce que fait Mewen, c’est vraiment bien. L’intention, c’était d’avoir un deuxième 100 mètres très rapide par rapport à ce qu’on avait vu sur les championnats du Monde. C’est ce qu’il arrive à faire. »

Se tester

Pour les autres nageurs de l’AMN, c’était donc en effet, « une journée un peu plus découverte », Mathieu Neuillet citant ainsi les exemples de Corentin Pouillart, 6ème de la finale B du 200 papillon « alors que c’est une course qu’il ne fait pas habituellement » et d’Aëla Janvier, 9ème du 50 dos qui « n’est pas sa spécialité. »

natation open de france aquapole jeudi 27 200 m papillon messieurs junior 3 corentin pouillart 0005 gazettesports leandre leber
Pas aligné sur sa discipline phare, Corentin Pouillart s’en est plutôt bien tiré en atteignant la finale B.

Ainsi, si « ce n’était pas la journée la plus florissante », reconnaît factuellement le coach amiénois, c’est « tout simplement parce qu’ils n’étaient pas tous alignés sur leur spécialité. C’était une journée où on venait prendre quelques repères, s’amuser sur des courses sur lesquelles on n’est pas habitués à performer. »

Un plateau qui tient toutes ses promesses

Performer, c’était donc le lot de ceux qui préparaient Rome. À l’image d’Analia Pigrée (Canet 66 Natation) titrée sur 50 dos devant Béryl Gastaldello (Étoiles 92) en réalisant le 6ème chrono de sa carrière. Et pourtant, « c’est une compétition de transition, je ne suis pas affûtée », affirme la médaillée de bronze aux Mondiaux. De quoi lui donner des ondes positives pour l’échéance à venir : « C’est cool, je fais un bon chrono, c’est de bon augure pour les Europe. » Il faut dire que si elle « n’aime pas trop les bassins en extérieur », elle reconnaît toutefois que « le bassin est sympa, plutôt rapide », saluant par ailleurs la « bonne ambiance » régnant sur un événement ayant réuni « beaucoup (trop) de monde. »

natation open de france aquapole jeudi 27 podium divers l 0008 gazettesports leandre leber
Analia Pigrée (Canet 66 Natation, au centre) n’est pas à son pic de forme, mais ça ne l’empêche pas de trôner sur la plus haute marche du podium.

S’il était loin des chronos de Marie Wattel ou Charlotte Bonnet, absentes, le 100 NL a tenu toutes ses promesses avec un affrontement entre 4 nageuses qui seront présentes à Rome, Béryl Gastaldello prenant le meilleur sur Lucile Tessariol (SA Mérignac) et Giulia Rossi-Bene (Dauphins d’Annecy). Médaillés à Limoges, Noyan Taylan (Clamart Natation 92) sur 200 papillon et Valentine Leclercq (Natation Villefranche en Beaujolais) sur 800 NL ont également tenu leur rang en l’emportant.

Bilan positif pour le CAF d’Amiens

Enfin, malgré l’absence de podium, les membres du CAF ont donné le sourire à Antoine Britz qui témoigne d’un « bilan plutôt positif. » Dans le détail, Lou Hermel a terminé 4ème d’un 200 brasse remporté par Mélina Giraudeau (Saint-Raphaël Natation) et dont elle tenait toujours la 2ème place après 150 mètres. Mais, précise son coach, c’est une place au pied du podium « avec une meilleure performance battue de plus de 2 secondes. C’est top de réussir à s’exprimer à ce niveau-là après une longue saison. Elle arrive à trouver des solutions alors qu’elle avait connu une petite phase de stagnation, donc je suis très content pour elle. »

Du côté du 100 NL, Mathilde Pruvot a pris la 3ème place de la finale B, juste devant Manon Burgy, et « fait une bonne course. » Certes, « on sent qu’il y a de la fatigue et que la semaine est longue, mais elle ne lâche pas. » Surtout, « derrière, elle arrive à s’exprimer à son meilleur niveau sur le 100 mètres papillon au relais. Donc c’est dur, ce n’est pas fait dans la facilité, mais on voit qu’il y a du cœur. »

natation open de france aquapole jeudi 27 4 x 100 4 nages dames aela janvier lou hermel mathilde pruvot manon burgy 0014 gazettesports leandre leber
Malgré la fatigue, Mathilde Pruvot a enchaîné 100 NL et 100 papillon du relais 4×100 4N de qualité.

Plus généralement, ces championnats présentent donc « plutôt un bilan positif pour le CAF. Il y a vraiment de belles choses. On arrive encore sur cette dernière échéance à passer des échelons. »

Le collectif toujours aussi huilé

Quant aux relais 4×100 4N qu’évoque Antoine Britz, ils montrent bien que la journée de l’AMN était loin d’être tout à fait creuse. Chez les féminines, « c’était top, les filles (Aëla Janvier, Lou Hermel, Mathilde Pruvot, Manon Burgy, ndlr) se sont toutes bien exprimé après avoir nagé dans la journée à un niveau élevé. C’est bien de pouvoir gagner à la maison en montrant toute la polyvalence qui est un peu l’identité de l’Amiens Métropole Natation. »

Et les garçons ne s’en sont pas privé pour en faire de même en l’emportant encore plus nettement, mis sur orbite dès le départ par Mewen Tomac avant que Thomas Le Pape, Enzo Tesic et Clément Mallet ne valident cet avantage.

Un programme de rêve pour clore une superbe semaine

Ce jeudi, c’est donc la dernière journée de compétition. Avec au programme les 8 derniers titres non encore attribués. Il y aura encore des chances de briller pour l’Amiens Métropole Natation, avec Enzo Tesic sur le 200 4N, Emma Terebo et Aëla Janvier sur le 200 dos pour damer le pion à Anaïs Podevin (Stade Clermont Natation) ou encore Roman Fuchs qui devra tout de même se défaire de ses partenaires d’entraînement de l’INSEP Hadrien Salvan (Stade de Vanves), Noyan Taylan et Maxime Grousset (CS Clichy 92).

Ce sera par ailleurs une dernière occasion d’observer quelques champion.ne.s de la natation française. Maxime Grousset, donc, également engagé sur le 50 papillon, aux côtés de Jérémy Stravius (Étoiles 92). Mais aussi Lucile Tessariol, Mary-Ambre Moluh (US Créteil Natation), Béryl Gastaldello ou Analia Pigrée sur 50 NL.


Morgan Chaumier
Crédit photos : Léandre Leber – Gazette Sports