AMIENS SC – John Williams : « Aujourd’hui, on ferme la parenthèse Ligue 1 »

exif jpeg 420
Ⓒ Exif_JPEG_420
Publicité des articles du site GazetteSports

Il y avait du beau monde en conférence de presse ce lundi pour évoquer les arrivées d’Antoine Leautey et Abdourahmane Barry mais aussi la suite du mercato.

Le premier sujet, c’était tout de même avant tout, la présentation des deux recrues. Et en guise de préambule, John Williams s’est dit « ravi de les accueillir tous les deux. » Venait ensuite le moment de décrire un peu plus en détail les deux larrons. D’une part, un jeune défenseur, Abdourahmane Barry, à propos duquel Williams n’a « aucun doute sur les capacités d’adaptation, il va nous apporter sa qualité défensive, sa qualité de passe et sa bonne humeur. » Et Philippe Hinschberger de poursuivre : « Il possède toutes les qualités d’un bon défenseur, duel, relance… » Et la polyvalence puisque le joueur explique que la saison passée, il a « beaucoup joué piston, à droite. »

Un couloir où la priorité sera tout de même le profil offensif d’Antoine Leautey, comme l’explique John Williams : « Antoine vient pour prendre le couloir droit, il a une bonne qualité de passe, de dribble et de vitesse. » Philippe Hinschberger surenchérit d’ailleurs à partir de son expérience personnelle, celle d’un joueur qui « a toujours donné du fil à retordre à [s]es défenseurs. C’est un garçon qui maîtrise les qualités d’un animateur de côté, les déplacements, qualité de finition, de dernière passe » Et qui va pouvoir revenir fort d’une expérience supplémentaire engrangée à Gil Vicente, en D1 portugaise. « C’est un championnat différent, plus technique, plus tactique, explique Antoine Leautey. Sur ces aspects, je pense que j’ai passé un palier, le coach avait une autre mentalité qu’en France, j’ai aussi joué dans un autre système, je pense que c’est un ensemble de choses. »

La vie de groupe comme facteur de choix

Un joueur qui, du fait de cette expérience, « vient aussi pour être un joueur leader de cette équipe. » Car entre ce profil et la bonne humeur de Barry, « la question de la personnalité a été importante, il fallait améliorer quelque chose au niveau de la vie du groupe » lance John Williams. « On cherche toujours à faire mieux, poursuit quant à lui l’entraîneur de l’Amiens SC, à, intelligemment, pouvoir faire le bilan, quels sont les problèmes qu’on a pu rencontrer, notamment un manque de leader, c’est très clair. Il faut avoir un mélange juste entre jeunesse et expérience, des leaders plus expérimentés, des jeunes qui vont amener de la fougue. »

ligue 2 football amiens sc vs nimes 041 leandre leber gazettesports
Bongani Zungu ne sera plus Amiénois la saison prochaine. Il aura disputé 75 matchs avec l’ASC.

Une mentalité qui a déjà passé un premier révélateur. « Ils ont donné leur accord très tôt », glisse ainsi John Williams, soulignant ainsi que, malgré d’autres sollicitations, les deux hommes ont tenu parole. L’idée étant de disposer de joueurs parfaitement en phase avec le projet du club : « L’important, c’est de recruter des hommes avant de recruter des joueurs, je pense qu’aujourd’hui, on ferme la parenthèse Ligue 1. Je suis content d’avoir deux bons mecs là pour vivre des choses et pas pour survivre. » Un groupe issu de la Ligue 1 qui voit finalement partir un de ses derniers éléments, Bongani Zungu. « On s’est posé la question, admet tout de même le responsable du recrutement amiénois, mais il avait d’autres aspirations, on a décidé de passer à autre chose. »

Opération dégraissage en vue

Et maintenant, le risque n’est-il pas que des joueurs s’en aillent, laissant encore une tâche importante pour le recrutement ? Ce n’est pas d’actualité, à en croire Bernard Joannin, même s’il prévient qu’il n’est « pas là pour [s]e mettre en travers des carrières des joueurs. » Avant une drôle de sortie sur l’anticipation d’éventuels départs : « Vous ne pouvez pas avoir de feuille de route, c’est le marché qui dicte la feuille de route. »

Une feuille de route, pourtant, c’est ce dont il est question dans le discours de John Williams, évoquant celle « d’avoir 22 joueurs de champ. » Une mission accomplie, explique-t-il sans préciser exactement l’identité de ces 22 joueurs et qui en est exclu. Car oui, certains n’en font pas partie. En plus d’évoquer, « les joueurs prêtés, principalement », quelques noms sont lâchés, tout de même, « Ouhatti, Gaoussou Traoré », lorsqu’il explique ce qui est désormais la priorité du mercato : « Certains joueurs qui ne sont pas dans les plans du coach vont partir. » Des départs qui devraient d’ailleurs rapidement se décanter : « C’est un point important qui est en cours, on est en train de beaucoup avancer, auprès de clubs étrangers, de National, on espère avoir des nouvelles rapidement. »

Autre point, évoqué de façon implicite, de cette feuille de route, avoir un effectif complet le plus tôt possible. Or, c’est le cas, à en croire John Williams : « Aujourd’hui, on est complet, l’équipe est cohérente. » Un constat que partage Philippe Hinschberger, en plus de la satisfaction de reprendre « avec un groupe réduit » estimant son équipe « plutôt bien équilibrée ». Un raisonnement qui prêterait presque à penser que le groupe est constitué et ne devrait plus bouger. Mais John Williams et Philippe Hinschberger, dans la lignée de leur président, apportent de la nuance. Le premier note qu’« on a déjà refusé des offres pour Tolu, Badji, on n’a pas besoin de vendre, mais on a déjà des pistes au cas où. » Le second, pas dupe, est conscient qu’il y a « des potentiels départs, personne ne sait si et quand ça va arriver. Mais le recrutement doit nous apporter une plus-value dans tous les domaines. »

Matthéo Xantippe reste, le 3-5-2, pas forcément

Au-delà de ces considérations, cette conférence de presse a permis de balayer d’autres points quant à la constitution de l’effectif. D’un côté, la part importante jouée par la formation amiénoise. « On a 13 joueurs sur 26 issus du centre de formation dans le groupe, se félicite ainsi John Williams. On commence à récolter les fruits, il fallait être patient. » Même si, prévient-il, « tous ne vont pas être titulaires. »

football ligue 2 bkt amiens sc le havre gazettesports kevin devigne 62
Si ce n’est pas encore acté, John Williams l’assure, Matthéo Xantippe va enfin signer son premier contrat pro cette semaine.

Il a aussi, par ailleurs, évoqué le dossier Matthéo Xantippe, à propos duquel il s’est montré confiant : « Matthéo va signer son contrat d’ici mercredi, c’est une question de disponibilité de son agent pour se voir physiquement, on va trouver un accord, on n’a aucun doute, il sera Amiénois la saison à venir. »

De là à le revoir piston ? Pourquoi pas, mais pas nécessairement. Philippe Hinschberger n’exclut en effet rien en termes de système, même s’il avoue avoir « plutôt bien aimé jouer avec deux attaquants. » Et qu’il s’est renseigné sur la compatibilité de Leautey avec ce système : « Si on part dans cette organisation, j’ai eu cette discussion avec lui à la signature, nos excentrés doivent jouer haut, nos pistons sont offensifs, partant de là, Antoine est adapté à ce poste. » Pour le reste, « plus que de parler de schéma, je veux parler de lignes de progression : on n’a gagné que 9 matchs, notre parcours à l’extérieur, notre nombre de matchs nuls (17, ndlr), les coups de pied arrêtés. »

Mais, pour le moment, pas d’objectif. Alors, ce sont les petits nouveaux qui s’en sont chargés, évoquant leur « objectif de monter. » Si le début de mercato n’est pas ronflant, il semble qu’il ne soit, en revanche, pas dépourvu d’ambition.


Morgan Chaumier
Crédit photos : Morgan Chaumier / Léandre Leber / Kevin Devigne – Gazette Sports