RUGBY : Sur le gong pour l’histoire

rca rugby gazettesports kevin devigne (3)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Au terme d’un match au scénario digne d’un film, le RCA accède pour la première fois de son histoire à la Fédérale 2. 

En retard de 7 points au tableau d’affichage au coup d’envoi après le match aller de ce barrage contre Maisons-Laffitte, les Amiénois prennent le meilleur départ sur le terrain de leurs adversaires : ils scorent rapidement par Bamière sur une pénalité dans les 22 m après un bon premier mouvement (0-3, 3’). Dans la foulée, les Mansonniens obtiennent une pénalité aux 30 m qui se transforme en pénalité dans les 22 après avoir dû reculer de 10 m pour avoir râlé. Mais le buteur local rate les poteaux (6’). C’est ensuite un coup dur juste avant le quart d’heure de jeu avec la blessure de O’Neill qui doit quitter ses coéquipiers du RCA alors bien dans le match (13’). Cela ne perturbe pas les Amiénois qui voient Maisons-Laffitte prendre un carton blanc sur une faute au sol (15’). Cette supériorité est vite concrétisée par 3 nouveaux points (0-6, 17’).

Mais les Yvelinois ont du répondant et reviennent dans le match, même à 14 (3-6, 21’). Juste avant de se retrouver à 15 contre 15, Amiens rate une occasion au pied aux 30 m sur le côté (25’). Puis sur une action chaude et après un sauvetage à 5 m de sa ligne, Bamière ne sort pas du ruck et prend un carton (31’). Sur la pénalité, Maisons-Laffitte égalise (6-6, 31’). En infériorité, le RCA aura une dernière occasion en cette fin de première période, mais viendra mourir à plusieurs reprises juste devant la ligne. A la pause, le score est donc de parité (6-6) et Amiens doit toujours faire face à son déficit de 7 points du match aller. 

Le retour des vestiaires voient les Mansonniens frapper d’entrée, profitant toujours de leur supériorité numérique sur une interception dans les 22 m amiénois, suivie d’un essai en force (11-6, 43’). Mais les Picards vont rapidement monopoliser le ballon et prendre le dessus physiquement. Ils vont alors être récompensés par Grenet qui vient conclure sous les perches un bon mouvement (11-11, 55’) puis 11-13 après la transformation de Bamière. Moins de dix minutes plus tard, Prevost, sur une relance, transperce la défense puis sert à hauteur Tsomondo qui trouve sur l’aile Puche qui après avoir gagné son duel file dans l’en-but (11-18, 62’). L’essai ne sera pas transformé et les deux équipes se retrouvent donc à égalité parfaite sur les deux matchs.

La dernière minute où tout a basculé…

Dominateurs, les Samariens vont buter sur la défense francilienne, puis finir par se faire punir. Sur une pénalité dans leur camp, les Yvelinois trouvent une très belle touche dans les 22. Après une longue séquence de défis physiques et plusieurs pénalités jouées à la main, ils finissent dans l’en-but du RCA, en coin (16-18, 74’). Amiens n’a plus le choix : il faut marquer de nouveau. S’ensuit alors une période de domination amiénoise, mais pas conclue, à chaque fois de peu, à l’image de ce ballon perdu à 2 m de la ligne à quelque secondes de la fin. Mais alors que Maisons-Laffitte veut se dégager, son demi de mêlée se fait contrer par Gentien, qui s’arrache pour aplatir dans le coin. Il remet alors les deux équipes à égalité parfaite sur les deux matchs (16-23, 80’). Sous une énorme pression et dans une position délicate, Bamière transforme et envoie le RCA en Fédérale 2 (16-25)

Une montée historique pour Amiens qui a su atteindre son objectif et assumer ses ambitions. 

Maisons-Laffitte – RCA : 16-25 (6-6) – Match aller : RCA – Maisons-Laffitte 16-23

RCA : Scellers – Tramon – Macrez – Waeyaert – Legrand – Danhiez – Tsomondo – Grenet – Bamière – Derquenne – Carpentier -Schlachter – O’Neill – Puche – Prevost
Remplaçants : Saintomer – Scheenberger – Meunier – Puille – Gentien – Sueur – Tripogney

Aurélien Finet
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports