RUGBY – Martin Saleille : « L’objectif est atteint »

rugby rca amiens vs strasbourg 067 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après la qualification de son équipe pour les 16èmes de finale face à Strasbourg, Martin Saleille est revenu sur la performance de son équipe.

Quel est votre sentiment aujourd’hui ?

Je suis content car l’objectif est atteint nous sommes en 16ème. La semaine dernière on voulait faire le meilleur match possible et que la réserve se qualifie. Ils se sont qualifiés et nous avons fait une très bonne partie. Gagner c’était très bien, le faire avec 18 points d’écart c’était vraiment parfait. Après on savait que rien ne serait facile aujourd’hui. On était à la mi-temps et tout peut aller très vite dans le rugby, tout était encore à faire. On devait les tenir le plus longtemps à distance. On est dominé en première période, mais l’on reste au contact, on peut même être plus proche avec cette pénalité sur le gong. Au bout du compte, on continue et les deux équipes sont qualifiées. 

Vous n’avez jamais semblé paniquer dans cette rencontre ?

Oui c’est l’une de nos forces cette saison. Dans le dernier bloc on a été chahuté, mais l’on a su apprendre à valider notre projet de jeu et à gommer nos erreurs. On prend 3 essais à un moment, en très peu de temps, mais l’on ne panique pas et l’on remet la main sur le ballon. Finalement, on fait un truc que l’on a prévu de faire et l’on marque de nouveau. On a souffert mais on a su relever la tête au bon moment. 

Vous avez semblé pouvoir marquer un peu quand vous le voulez ?

On a été privés du ballon en première période et sur le peu de ballon que l’on a eu, on a su marquer des points. Au retour des vestiaires, ils accélèrent et l’on a tous les ballons. Ça court dans tous les sens et on leur fait très mal. On a eu un peu plus de mal quand on n’a pas eu le ballon, mais comme souvent. Dans cette division, les règles font qu’avoir le ballon est un avantage surtout pour une équipe offensive comme la nôtre. 

L’un des points noir est votre gros temps faible et ses 2 essais coup sur coup ?

C’est dommage de prendre des essais aussi rapidement un peu comme au match aller. Après ils jouent comme ça car ils n’ont plus rien à perdre et donc ils prennent le maximum de risques. On rate des plaquages mais ils jouent aussi très bien. Après on ne peut pas leur en vouloir c’est le droit à l’erreur. Quand tu donnes autant en attaque tu laisse de l’énergie et tu le payes en défense. En face, c’est aussi très costaud et ils ont le droit de marquer. Après on doit être plus vigilant pour ne pas encaisser aussi rapidement. À ce niveau on ne va jouer que contre des grosses équipes et l’on va prendre des points.

Vous prenez deux cartons jaunes dont un par nervosité. Il va falloir gommer cela pour la suite ?

On a été souvent pénalisés. C’est quelque chose d’embêtant car en plus cela peut amener des suspensions. On prend un carton sur un fait de jeu évitable. On doit maîtriser un peu plus nos nerfs par moments car même si tu n’encaisses pas en infériorité tu perds du jus.

Vous avez fait plusieurs changements dans le XV de départ, pourquoi ?

On voulait apporter de la fraîcheur mais aussi les surprendre. On a fait un changement dans le groupe avec la blessure de Ryan (O’Neill) car on voulait de la continuité. On avait fait le choix de Landry (Salua) pour avoir de la puissance par exemple ou de certains joueurs sur le banc pour avoir de l’expérience sur la fin si besoin. 

Dans l’état d’esprit et le niveau de jeu l’équipe est au niveau que vous attendiez ?

Oui, on est quand même sur deux matchs à plus de 40 points en phase finale face à une très bonne équipe. Cela prouve que nous avons des armes à faire valoir. Alors oui on a pris aussi un paquet de points mais le principal reste d’en mettre plus. On dit qu’il faut une défense de fer pour gagner mais l’équipe qui s’impose reste celle qui met le plus de points. Et en cas d’égalité on regarde l’écart de points ou encore le nombre d’essais. On doit continuer dans cette voie tout en essayant d’améliorer nos points faibles et la défense en fait partie. Mais il ne faut pas renier notre ADN. 

Maintenant place à Saint-Malo…

Oui, on savait avant le match qu’il y avait de fortes chances vu le résultat du match aller. Ils ont su concrétiser au match retour, ils sont troisième nationale mais l’on commence à 0-0. On va les recevoir en premier, ça change un peu les choses. Tu as un peu plus de pression en recevant au retour. Après Strasbourg à montrer que l’on peut gagner sur un match retour à l’extérieur car s’il gagne ce n’est pas du vol aujourd’hui. L’important sera de faire un bon premier match à la maison pour être dans la meilleure position avant le retour. 

L’important sera de faire un bon premier match à la maison

Va-t-il falloir gérer une certaine charge émotionnelle ?

Peut-être, après on a la chance que même en cas de défaite rien n’est perdu, ça peut enlever un peu de charge émotionnelle. Je ne sais pas si c’est déjà arriver pour le club un match d’accession, si c’est le cas c’était il y a très longtemps. On doit continuer d’écrire l’histoire du club.

La jeunesse de l’équipe et cette insouciance peuvent-elles aider à ne pas se mettre de pression ?

On a une équipe jeune qui ne doute de rien et cela peut effectivement enlever une certaine pression. Après on a aussi des joueurs d’expérience pour les épauler comme Scellers ou Schlachter qui ont déjà joué ce genre de match. 

Aujourd’hui on a l’occasion de franchir un nouveau cap

On n’est pas sur une terre de rugby mais voir Amiens monter serait la moindre des choses ?

Oui je pense qu’il faut franchir un cap et quand je vois le monde aujourd’hui on sent quelque chose qui évolue dans le bon sens. Le club est là depuis longtemps et il y a des gens incroyables qui ont fait son histoire. Aujourd’hui, on a l’occasion de franchir un nouveau cap et il est temps que ça arrive. Que ce soit pour le club, la ville ou encore le département. Avoir un gros club à Amiens serait top et quand on voit le public on se dit que les gens s’intéressent au rugby. 

Vous allez devoir vite vous plonger dans la suite ?

Oui, on va devoir se pencher sur le match rapidement. On va penser d’abord à savourer puis à bien récupérer avant de préparer le match de dimanche. On va être sur une semaine avec rien et mardi tranquille. Après, à partir de Mercredi on va commencer à rentrer tranquillement dans la stratégie du match.  On va aussi devoir faire des choix comme à chaque fois pour les deux équipes. On va faire en sorte de mettre la meilleure équipe pour une double confrontation.  

L’équipe réserve va aussi retrouver la compétition.. 

Ce sera un match sec donc une nouvelle fois différent. L’objectif c’est d’aller le plus loin possible et se persuader que l’on est capable de grandes choses. Il ne faut pas oublier qu’au début de saison quand on était dans le dur la réserve nous a fait du bien. Leur victoire nous a tiré vers le haut et l’impact de certains nous ont permis de sortir de cette mauvaise passe.

Aurélien Finet

Crédit Photo : Léandre Leber – Gazettesports