NATATION : Comme des poissons dans l’eau, aux championnats de France UNSS

natation unss championnat de france amiens kevin devigne gazettesports 70
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les championnats de France UNSS de natation, qui se sont refermés le 1er avril au Coliseum d’Amiens, valaient le déplacement pour les performances mais aussi pour le projet éducatif mené autour des bassins.

Des lycéens de toute la France ont pris part à cette compétition nationale au Coliseum d’Amiens. Les championnats de France UNSS se sont étalés sur trois jours. Le premier dédié à l’accueil des équipes. La deuxième journée a débuté avec les épreuves de sauvetage le matin et s’est terminée avec les différentes épreuves de natation individuelle. Enfin, les épreuves de relais ont clos cette édition 2022, vendredi 1er avril. 

Quatre catégories de lycées étaient présentes, explique David Cacheux, adjoint au service régional UNSS des Hauts-de-France : « les lycées Excellence, avec les nageurs de haut niveau, les lycées Etablissement, avec un niveau un peu moindre. Il y a aussi les lycées professionnels, une catégorie où un seul était présent. Et enfin, il y a une catégorie sport partagée dans laquelle chaque équipe comprend deux élèves valides et deux élèves ayant un handicap, handicap moteur ou un élève ayant des problèmes de coordination, par exemple.» 

natation unss championnat de france amiens kevin devigne gazettesports 85
David Cacheux, adjoint au service régional UNSS.

Des élèves sont ainsi venus en fauteuil roulant et ont pu participer aux épreuves car oui, ils peuvent nager « presque comme les autres, simplement parfois ils ne peuvent pas utiliser les jambes de la même manière ou alors ils ont des difficultés avec l’utilisation des bras, ça peut arriver aussi», explique David Cacheux.

Au total, trois équipes de quatre élèves ont participé au sport partagé. Toutes catégories confondues, ce sont 42 équipes qui étaient présentes.

Trois jours bien rodés, avec une organisation assurée en grande partie par les élèves eux-mêmes ! « Ca se passe très bien ! Les caractéristiques de l’UNSS, c’est que ce sont les élèves qui organisent la compétition. Le principe, c’est des compétiteurs élèves, organisé par des élèves également. Les enseignants sont là pour vérifier que tout se passe bien, mais le but c’est qu’il y ait une auto-gestion par les élèves eux-mêmes. Ce sont des jeunes officiels, on appelle ça la génération responsable. En plus, il y a des arbitres, pour vérifier si le règlement est bien respecté», ajoute David Cacheux

Parmi ces élèves, des jeunes reporters au bord du bassin ne ratent rien de la compétition. « Je suis lycéen, je suis ici en tant que jeune reporter, explique Mathieu, élève à Massy (Essonne). Je descends au bord du bassin pour prendre des photos des nageurs. On poste ensuite tous nos contenus sur les réseaux, surtout Facebook. Je suis venu ici en tant que jeune reporter car je fais partie de l’équipe de Massy et comme j’étais le septième nageur, ils m’ont choisi en tant que jeune reporter. La compétition se passe super bien, il y a une bonne ambiance. C’est sympa de prendre des photos, parfois je demande aussi à des gens de les prendre en photo et ils prennent la pose. C’est assez cool» sourit Mathieu.  

natation unss championnat de france amiens kevin devigne gazettesports 67

Il y a également de jeunes arbitres et des jeunes coachs. Comme Clément, étudiant amiénois et jeune coach : « Je suis en lycée des métiers, en BTS à la Providence, je fais de l’informatique et du numérique. Actuellement, je suis le plus vieux de la compétition, je suis seul dans la catégorie seniors, mais ça ne me dérange pas parce que je suis considéré comme étant toujours au lycée. Je suis ici en tant que jeune coach. C’est un peu du management, il faut encourager son équipe, gérer un peu plus de choses qu’un nageur. On va voir les performances des nageurs, décider quand et à quelle position ils vont nager. Il faut aussi repérer les potentielles menaces des autres équipes. C’est un chef de groupe en fait. Ça fait quelques années maintenant que je fais de l’UNSS, depuis le collège, donc j’ai un petit bagage et je pense que c’est pour ça que j’ai été choisi en tant que jeune coach. L’événement s’est bien passé. On a eu juste eu un petit problème administratif : une de nos deux équipes qui était dans la catégorie Etablissement et bien classée, est passée en Excellence pour la dernière épreuve, le relais, ce qui nous a joué en notre défaveur. » 

Quant à l’objectif de cette compétition, c’est que d’une part, les sportifs « expriment leurs qualités, gagnent éventuellement le titre et même, pourquoi pas, se qualifient pour les championnats du monde», explique David Cacheux. Et que, d’autre part, toujours selon l’adjoint au service régional UNSS, « les élèves soient formés, pour qu’ils deviennent des futurs citoyens responsables, capables d’organiser des choses et qui pourront après s’investir dans les clubs. S’ils sont juges ici, ils pourront après être juges en Fédération. S’ils sont jeunes reporters peut-être qu’ils pourront devenir reporters dans un journal local ou national par la suite. On est sur autre chose que du sport, on est aussi sur le côté éducatif»

Pour organiser cet événement, « le soutien de la ville d’Amiens et de la Métropole a été essentiel. Les installations nous ont quand même été mises gracieusement à disposition. L’infrastructure qu’on a là, c’est une chance ! Et le succès est dû aussi à l’ensemble des collègues venus encadrer et organiser», tient à souligner David Cacheux. 

Vous pouvez retrouver tous les résultats de toutes les courses ici.

Charlotte Lecot
Crédit photos : Kevin Devigne – Gazette Sports