VOLLEY (F) : Le LAMVB au bout du suspense

gazette cysoing lamvb 3
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Si elles ont dû batailler dans le Nord, les demoiselles de Clément Bevilacqua ont bonifié ce succès en officialisant leur maintien en Nationale 2.

Les prémonitions de Clément Bévilacqua étaient – bel et bien – fondées sur le parquet du mal classé, Cysoing, le LAMVB n’a pas bénéficié d’une partie de plaisir. Et a dû avoir recours à un interminable tie-break pour enfin se débarrasser d’un hôte particulièrement accrocheur…

« Je redoutais cette confrontation. Mon inquiétude s’est avérée légitime. En situation précaire, incertaines quant à leur avenir à ce niveau, les Nordistes nous ont opposé une farouche résistance. Elles auraient même pu prétendre à un résultat plus favorable » confiait après match – et visiblement soulagé – le responsable technique amiénois. Se remémorant un dénouement où les partenaires de Kessie Couvert Dumesny ont bien failli se mordre les doigts, la poussière également.

Je redoutais cette confrontation. Mon inquiétude s’est avérée légitime

Clément Bévilacqua

« Malgré un ascendant psychologique (11-3), nous avons subitement déjoué, offrant l’opportunité à notre adversaire d’entretenir l’espoir » mentionnait l’intéressé. Ne s’expliquant « toujours pas » une évidente inconstance longacoissienne, « évoluant alors en réaction » Laquelle cependant réussissait à faire main basse sur la première manche.

Brillante entame de rencontre avant que le LAMVB ne se prenne les pieds dans le tapis et ne concède les deux sets suivants ! « Cysoing ne me semble pas être à sa place dans ce championnat. Composée de demoiselles perfectibles et d’ailleurs encore en lice en coupe de France et joueuses aguerries, cette équipe a du tempérament. Un réel potentiel. Elle a su nous poser de sérieux problèmes » précisait Clément Bevilacqua, tout sourire à l’idée d’être sorti victorieux de ce délicat bras de fer.

gazette cysoing lamvb 2

D’une mise en scène où ses protégées s’étaient tantôt définies actrices puis spectatrices. Mais ce succès, obtenu à la force du poignet, se révélait aussi synonyme de maintien : « Ces deux nouveaux points tombés dans notre escarcelle le confirment mathématiquement » murmurait-il encore. Bien plus soucieux toutefois de l’état de santé de Léa Canlers que de cette équation qui apparaissait, depuis quelques semaines, tel un secret de polichinelle.

« Elle semble souffrir d’une entorse… » pestait son aîné, « bien triste » à l’égard de sa cadette, tout juste sur pied, au lendemain d’un contretemps similaire. « C’est assurément le côté négatif d’une soirée qui, certes compliquée sur le parquet, s’affirmera néanmoins comme l’une des plus belles pages de l’histoire de notre club ». Un LAMVB reparti de cette escapade en Nord avec ce qu’il était venu chercher…

Elle semble souffrir d’une entorse… 

« Nous allons désormais appréhender la fin de ce championnat sans pression mais tout en convoitant la meilleure place au général » argumentait alors Clément Bevilacqua. Sans perdre à l’esprit que Julie Devaux et consorts peuvent encore prétendre à d’autres belles poussées d’adrénaline. À commencer par la réception, en fin de semaine, du leader Halluin qu’elles attendent de pied ferme.


  • CYSOING. Salle Delescluzes. Longueau Amiens Métropole VB bat Cysoing 3-2

(25-21 en 27’, 20-25 en 26’, 24-26 en 31’, 25-21 en 33’, 23-21 en 29’)

Arbitres : MM. Brilleman et Chevalet.


Fabrice Biniek

Crédit photos : Corinne Carreel (LAMVB)