ACTU : Le Salon Agora, les associations à la rencontre de leur public

agora 2021 kevin devigne gazettesports 10
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Habituel rendez-vous des associations amiénoises, Le Salon Agora, version 2021 s’est déroulé vendredi 10 et samedi 11 septembre.

Dans un contexte sanitaire difficile depuis plus d’un an et demi, le Salon Agora revêt une importance particulière pour les associations amiénoises. Pour certaines d’entre elles présentes le vendredi, le manque de public s’est fait ressentir. En effet, ​parmi celles que nous avons rencontrées, quelques-unes ont été déçu​es de ne pas avoir pu présenter leur structure convenablement en ce premier jour de salon.

Un vendredi compliqué

Paul Foulon, président de la Compagnie d’Arc d’Amiens et du comité départemental de la Somme se montrait assez désappointé par cette première journée : « Pour nous, l’importance de cette journée est d’essayer de contacter un maximum de personnes, jeunes ou non, pour les amener à intégrer la Compagnie d’Arc et leur faire découvrir ce sport. On souhaite tout d’abord les initier, puis les amener vers une pratique plus spécialisée puisque l’arc c’est plusieurs disciplines. On n’a pas vu grand monde ce matin (ndlr : vendredi matin). Cette journée de vendredi est un peu triste. Le samedi généralement, il y a plus de monde et nous sommes déçus de ne pas y être. On espère que l’année prochaine l’agora se fera sur une journée ou pourquoi pas le faire sur le week-end entier ».

agora vendredi elie leber gazettesport 10 09 2021 01393 (3)
À gauche, Paul Foulon, président de la compagnie d’arc d’Amiens et du comité départemental de la somme

Arthur Carlin, président du club Amiens Jackals Baseball précise que pour lui « l’objectif principal de l’Agora est d‘avoir plus de visibilité et de recruter le plus de personne possible à partir de 15 ans. Cela fait 2 ans que l’on participe à l’Agora, on était déjà présent le vendredi l’an dernier ce qui n’est pas très avantageux pour nous, car c’est une journée où il y a peu de public. On espère être là le samedi l’an prochain pour avoir un peu plus de monde. »

On espère être là le samedi l’an prochain pour avoir un peu plus de monde

Arthur Carlin

Mais heureusement pour ces associations, les visiteurs étaient plus nombreux dans l’après-midi. Quelques démonstrations avaient lieu aux alentours des stands et sur la scène MCA, place Léon Gontier, et permettaient d’attirer l’œil des curieux. S’il est évident que le samedi attire davantage le public, cette première journée du salon a tout de même permis aux associations d’être mises en avant et d’obtenir une belle vitrine pour présenter leur activité.

agora 2021 kevin devigne gazettesports 11

Un samedi ensoleillé où la foule était au rendez-vous

Les associations présentes ce samedi 11 septembre, ont pu bénéficier d’une belle journée où le public était au rendez-vous. En effet, petits et grands ont répondu présent, et les stands ont été bien fréquentés. Ainsi, de nombreuses associations ont pu faire découvrir leurs activités, et parents et enfants ont ainsi pu s’inscrire pour la saison à venir ou simplement prendre des renseignements. Contrairement au vendredi, les associations du samedi ont pu compter sur une dizaine voire vingtaine d’inscriptions. À noter que, bien souvent, une inscription permet de faire un premier cours gratuit.

Nous avons interrogé Lucas PETIT, agent de développement et entraineur à l’Amiens Université Club Badminton, qui nous livre son ressenti sur cette journée : « Nous sommes là pour pouvoir récupérer quelques adhérents intéressés pour s’inscrire au club. Nous avons eu plus de monde ce matin, en milieu d’après-midi ça s’est un peu essoufflé, mais la foule est revenue sur la fin de journée. Nous avons une vingtaine voire trentaine d’inscriptions à un cours d’essai pour ensuite pouvoir peut-être s’inscrire et prendre une licence au sein du club, donc nous sommes assez satisfaits de cette journée qui a été relativement productive. »
En parallèle, les différentes animations, sur la scène Dewailly, ou sur celle de la MCA, ont toujours un réel succès auprès du public présent et permettent d’attirer du monde.

S’il faut noter une différence de fréquentation entre le vendredi et le samedi, le Salon Agora continue de prouver son importance pour les associations, surtout après la crise que nous venons de traverser.



Julie Michel


Crédit photo : Kevin Devigne Gazettesports.fr