FOOTBALL : La CAN d’Amiens est de retour

214178552 550390889657837 2121986147941633607 n
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Cette semaine a lieu la 2ème édition de la CAN d’Amiens organisée par l’Équipe 80.

Après le « franc succès » de l’année dernière, Landry Matondo reconnaît qu’« il n’y a pas de gros changements » à l’occasion de cette deuxième édition de la CAN d’Amiens. « On reste sur notre ligne de conduite » assure-t-il. Pour autant, exigeant, le joueur de Camon également fondateur de l’Équipe 80 qui organise cet événement, espère « faire mieux », même si « ça va être difficile » au regard de la réussite de l’édition inaugurale. Il y a tout de même eu « des petits détails à améliorer » et « des complications » au fil de l’organisation, mais celle-ci « s’est plutôt bien passée », se félicite Landry Matondo.

Reste que le résultat est soumis aux conditions. L’année dernière, le contexte avait fait que peu de monde était parti en vacances, ce qui avait permis d’attirer un large public. Cette année, l’organisation craint une moindre fréquentation : « Cette année, on l’a faite un peu tard, peut-être que des gens seront partis en vacances. On ne sait pas exactement, on est un peu dans l’inconnu. On espère qu’il y aura du monde mais on ne sait pas si ce sera autant que l’année dernière. » Ce ne sera pas faute de soutiens, car grâce à la présence de Rachid Nassa sur les réseaux sociaux, l’événement a reçu une publicité de la part de joueurs ou d’anciens professionnels tels que Moussa Diaby et Souleymane Diawara.

15 équipes pour succéder au Maroc

Du point de vue sportif, le Congo Brazzaville a été remplacé par le Nigeria tandis que le Maghreb United devient Africa United. Le Maroc arrive avec le statut de champion en titre et aura fort à faire, avec des équipes très ambitieuses comme l’Algérie qui était passée à côté de sa CAN il y a un an. Si le timing n’a pas permis d’avoir des joueurs professionnels comme c’est parfois le cas ailleurs en France sur d’autres événements de la sorte, on retrouvera tout de même des joueurs qui évoluent en N3 et R1, comme Slidja, Josse, Mathurin Sakho et d’autres.

La compétition débutera ce mercredi 14 juillet, à 11h avec Sénégal-Mali. Une première journée qui se poursuivra jusqu’à 22h, avec 11 rencontres de la phase de poules. Une phase de groupes dont les 10 derniers matchs se répartiront sur les jeudi et vendredi à partir de 17h avant de disputer les phases finales samedi et dimanche. Les matchs se dérouleront sur la pelouse du stade Gustave Charpentier. Quand on demande un pronostic à Landry Matondo, celui-ci botte en touche : « Je ne vais pas me prononcer parce que sinon, je vais me faire tirer les oreilles, que le meilleur gagne ! »

Les poules :

Poule A :
Sénégal
Mali
Cap-Vert

Poule B :
RD Congo
Côte d’Ivoire
Algérie
Nigéria

Poule C :
Reste du monde
Africa United
Tunisie
Centrafrique

Poule D :
Maroc
Guinée
Cameroun
Gabon


Morgan Chaumier