BASKET-BALL – Théo Jouvin : « J’ai envie de retrouver le plaisir et la compétition »

theo jouvin
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Nouvelle recrue de l’ESCLAMS, Théo Jouvin revient pour nous sur les raisons de son arrivée et évoque son parcours, notamment son année blanche et son passage en NM1.

Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre l’ESCLAMS ?

Parce que ça fait une saison que je n’ai pas joué car à la sortie de ma saison 2019-2020 je me suis retrouvé sans club. J’ai envie de retrouver le plaisir, la compétition et des responsabilités. C’est ce que Longueau me propose donc c’est pour moi le bon choix. Je n’ai pas du tout hésité quand ils m’ont contacté surtout que j’ai eu de bons échos du club. 

La politique “jeunesse” du coach est quelque chose d’important dans votre choix et votre développement personnel ?

C’est quelque chose qui a compté dans mon choix évidemment. Je sais qu’il laisse beaucoup d’opportunités aux jeunes. Je connais très bien Wilfried Gantswa qui est dans l’équipe depuis l’année dernière donc j’ai pu me renseigner sur le club et la façon de travailler du coach. Quand un coach donne de la confiance aux jeunes c’est intéressant, ça permet d’avoir des responsabilités et de progresser. 

Vous avez évolué en NM1, c’est un petit “échec” d’évoluer en NM2 ?

Non pour moi ce n’est pas un échec. On peut voir les choses de plusieurs façons mais pour moi ce n’est pas un échec. Être en NM1 derrière un Américain dans notre sport, et jouer que quelques minutes minutes c’est bien, mais c’est mieux je pense d’être en NM2 avec des responsabilités. En plus Longueau a montré l’année dernière sa capacité à pouvoir jouer le haut de tableau. Ce n’est donc pas du tout un échec. 

C’est une expérience qui a été formatrice

Que retenez-vous de cette saison en NM1 ?

J’ai beaucoup appris même si je n’ai pas eu énormément de temps de jeu. Je retiens qu’une saison c’est très long et que l’on connaît des passages plus ou moins compliqués. Il y a des moments où l’on va être très fort et sur le match d’après ça va être plus dur. Il faut rester solide et continuer de travailler. C’est une expérience qui a été formatrice. 

Quel est votre état d’esprit après deux dernières saisons où vous avez peu ou pas joué ?

J’ai vraiment hâte de retrouver les terrains et le plaisir. Forcément je suis passionné donc cela m’a manqué, retrouver une équipe, une cohésion de groupe cela va me faire du bien. Vivement la reprise car c’est long une saison sans jouer. 

Vous êtes-vous fixé des objectifs pour la saison prochaine ?

Individuellement non pas vraiment si ce n’est de me donner à fond à l’entraînement et en match et d’être le plus régulier possible. Après, collectivement on verra l’équipe quand elle sera formée à 100%, comment l’alchimie va prendre et on pourra fixer des objectifs

Quels sont vos objectifs dans les années à venir ?

J’ai pour objectif de pouvoir retrouver la NM1 car c’est un championnat très relevé et formateur après je ne me fixe pas de temps pour y arriver. Si c’est rapidement tant mieux, sinon je prendrais le temps qu’il faut. Après si je peux viser plus haut je ne vais pas m’en priver. 

Je suis un meneur plus organisateur qui aime faire jouer les autres et le jeu collectif

Quel style de joueurs êtes-vous ?

Je suis un meneur plus organisateur qui aime faire jouer les autres et le jeu collectif. Je joue avec le cœur et je me donne toujours à fond. Je suis capable de scorer mais ce n’est pas ma vocation première. Le scoring c’est particulier, il y a des joueurs qui ont le talent naturellement pour le faire, ce n’est pas mon cas. Après si je dois scorer je peux le faire et je travaille pour être le plus efficace possible dans ce domaine. Après je préfère faire briller et marquer les autres, c’est dans mon ADN.



Crédit Photo : ESCLAMS

Aurélien Finet