CYCLISME : Luis Ocana venu à… Saint Pierre à Gouy en 1991

thumbnail img 3283
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

C’était une tradition respectée dans le monde du cyclisme. Un organisateur souhaitait inviter un ancien champion à sa course et celui-ci était ainsi directeur de course. Un vrai plaisir de pouvoir côtoyer tous ces anciens qui nous avaient tellement donné du bonheur dans notre jeunesse.

Ancien maire de Ville le Marclet et conseiller général, René Régnier était un passionné de cyclisme et quand il créa les Boucles du Canton de Picquigny, cette tradition se développa. Nous sommes en 1991 et il s’avère que l’arrivée finale a lieu à… Saint Pierre à Gouy. Un hameau d’une centaine d’habitants seulement. Le règlement était clair : chaque commune du canton de Picquigny pouvait revendiquer soit un départ soit une arrivée. En 1991, l’invité d’honneur  est l’Espagnol Luis Ocana que nous avions alors interviewé  dans la petite salle de la mairie de Saint Pierre à Gouy.

Le maire de ce village Cyrille Dejonckheere n’en revenait pas. Il avait à ses côtés Luis Ocana vainqueur du Tour de France 1973, un des rares coureurs de l’époque à avoir contesté la suprématie d’Eddy Merckx. Dans cette interview que j’ai aussi relatée dans mon livre paru récemment, Luis Ocana m’avait paru angoissé et il cachait cette inquiétude derrière de grosses lunettes noires. Mais Luis était fier de son pays, qu’il avait quitté avec ses parents parce qu’il ne supportait pas Franco. Trois ans plus tard, au retour d’un voyage en Chine, nous apprenions que Luis Ocana s’était donné la mort.

*Sur notre photo, Luis Ocana figure aux côtés du vainqueur des Boucles de Picquigny 1991, l’Américain Chris Alexander qui courait alors au VC Saint Quentin.



Lionel Herbet 

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.