HANDBALL : Des licences décryptées

Handball Aph Vs Pau Kevin Devigne Gazettesports 7 1024x683 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le communiqué de la Fédération Française de Handball qui a officialisé la fin des championnats amateurs a également entériné la gratuité de sa part de la licence. L’occasion pour nous de revenir sur cette question des licences dans le handball à travers l’exemple de l’Amiens PH.

Afin d’aider les clubs à rester à flot, la part fédérale des licences sera gratuite pour les renouvellements. Mais que représente au juste cette part fédérale ? Et bien, selon les licences, elle varie. Ainsi, elle peut aller de 23,75€ pour une licence joueur adulte à 5,60€ pour une licence Handensemble. Mais ce n’est pas la seule part de la licence à ne pas revenir au club. Ainsi, la part fédérale n’est qu’un morceau d’une part plus large allant à la FFHB, avec notamment la part fixe, de 6€ de la Maison du Handball. De même, ligues régionales et comités départementaux ont également une part propre, même si cette dernière est généralement plus faible.

A titre d’exemple, dans le cas de l’Amiens PH, voici comment sont réparties les différentes parts selon les catégories de licences (en retirant les 40€ de la tenue obligatoire dans les catégories masculines) :

  • +16 – FFHB : 33€ (dont 23,75€ de part fédérale) ; Ligues des Hauts-de-France : 30€ ; Comité de la Somme : 13,85€ ; Club : 81,15€
  • -18 – FFHB : 21€ (dont 13,75€ de part fédérale) ; Ligues des Hauts-de-France : 21€ ; Comité de la Somme : 9,95€ ; Club : 76,05€
  • -15 – FFHB : 21€ (dont 13,75€ de part fédérale) ; Ligues des Hauts-de-France : 21€ ; Comité de la Somme : 9,95€ ; Club : 51,05€
  • -13 – FFHB : 21€ (dont 13,75€ de part fédérale) ; Ligues des Hauts-de-France : 21€ ; Comité de la Somme : 9,95€ ; Club : 41,05€
  • -11 et -9 – FFHB : 16€ (dont 9,60€ de part fédérale) ; Ligues des Hauts-de-France : 13,50€ ; Comité de la Somme : 8,30€ ; Club : 45,20€
  • Loisirs – FFHB : 26€ (dont 17€ de part fédérale) ; Ligues des Hauts-de-France : 26€ ; Comité de la Somme : 11,75€ ; Club : 24,25€
licences handball 2
Répartition des parts du prix d’une licence adulte à l’Amiens PH

Une décomposition de la somme qui peut donc expliquer le prix de la licence fixé par le club afin que celui-ci conserve une part qui ne soit pas trop faible. Car comme l’explique Sylvain Pioli, « beaucoup de gens disent que c’est cher mais à l’APH, on est parfois à 3 entraînements par semaine pour les -18, les -15. C’est important. Et nos entraîneurs sont payés, ils ne sont pas bénévoles. Il y a également les coûts de matériel, résine, les plots, les chasubles. Il y a aussi tout ce qui est frais de matchs, les arbitres, l’eau, le goûter, pour les plus petits. Une partie de la licence part dans ce genre de choses. » Ce à quoi Jean-Pascal Hiolle, responsable Vie du Club à l’APH, ajoute que « cette part sert à payer la formation des entraîneurs et des jeunes arbitres ». Par ailleurs, si l’on remarque que le pourcentage qui reste au club est relativement proche selon les catégories (de 44 à 59%), la somme brute, elle, est dégressive. Jean-Pascal Hiolle souligne que ce décalage progressif correspond « au nombre d’entraînements par semaine et aux déplacements » qui impliquent des coûts différenciés selon les catégories.

Un effort sur le prix, des renouvellements de licence plus aisés ?

Si la gratuité de la part fédérale de la licence est loin de rendre la licence elle-même gratuite (cette part ne couvre que de 11 à 19% des licences), « c’est une annonce plutôt positive », se réjouit Sylvain Pioli. Car ajoute-t-il « on va pouvoir faire en sorte que les jeunes puissent reprendre leur licence rapidement. Et en sachant qu’ils paieront moins – parce qu’il y aura peut-être quand même un coût, il y a peut-être des choses qui feront qu’on ne pourra pas faire gratuit complètement – les licenciés de l’année vont peut-être en profiter pour se dire qu’ils vont se re-licencier rapidement. »

C’est donc un soulagement pour le club qui, s’il était déjà disposé à faire des efforts, ne pouvaient, comme on l’a compris, pas rendre sa part totalement gratuite et qui craignaient ainsi de nouvelles défections : « Heureusement, parce que sans cela, on aurait encore perdu du monde, c’est sûr. Ils n’avaient pas trop le choix là-dessus, s’ils n’avaient rien fait, les clubs eux-mêmes n’auraient pas pu ne rien demander. On ne fera pas des licences gratuites, ce n’est pas possible. Mais avec des licences moindres parce qu’il y aura un effort fait par tout le monde, beaucoup de jeune vont pouvoir se re-licencier. » Sylvain Pioli rappelle toutefois que « cela ne concernera que les renouvellements de licence. Cela ne va pas nous amener en plus, mais si au moins on réussit à garder les licenciés de l’année, ce serait déjà bien. »

C’est donc tout un calcul qui s’annonce entre frais incompressibles et volonté de limiter la casse en termes de licenciés qui s’annonce pour le handball français, que ce geste de la FFHB va probablement aider.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports