TENNIS : Une Australienne gagne sur la terre d’Amiens

finale aac tennis witf amiens 0040 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Australienne Seone Mendez, 21 ans, a remporté le tournoi de tennis ITF de l’Amiens AC, en dominant l’expérimentée joueuse argentine Paula Ormaechea 6-4 6-2.

C’est un petit clin d’oeil à l’Histoire d’abord. Guillaume Duflot, vice-président aux Sports d’Amiens Métropole n’a pas manqué de faire le rapprochement : Amiens et sa région sont intimement liées à l’Australie, depuis la 1ère Guerre mondiale. Alors voir une Australienne, joueuse de tennis, fouler la terre – battue – amiénoise pour y décrocher le onzième titre ITF de sa jeune carrière, c’est une heureuse coïncidence, plus d’un siècle après le sacrifice de milliers d’Australiens aux portes d’Amiens.

finale aac tennis witf amiens seone mendez 0011 leandre leber gazettesports
Seone Mendez remporte la finale

Un tournoi plus international que jamais

Ensuite, le fait qu’une jeune femme née il y a 21 ans à Sydney s’illustre au cours d’une semaine passée à 17 000 km de chez elle, prouve qu’il y a la possibilité de retrouver un semblant de vie normale malgré la pandémie et les contraintes sanitaires imposées pour en sortir. Car rarement depuis sa création en 1998, le tournoi ITF féminin de l’AAC n’avait été aussi international.

Seone Mendez spécialiste des tournois ITF

La finale mettait donc aux prises Seone Mendez à Paula Ormaechea. Un match joué à huis clos, comme tout le tournoi, mais devant les caméras de FFT TV.. A gauche de la chaise, Seone Mendez, Australienne, 288ème joueuse WTA mais N°2 du classement ITF, la 2ème division du tennis mondial. Ce qui donnait une petite idée du niveau de la tombeuse de la Picarde Lucie Wargnier au 1er tour. Et de sa capacité aussi à gérer ce match à part qu’est toujours une finale.. Car Seone Mendez comptait déjà dix tournois ITF à son palmarès, tous gagnés sur terre battue, entre 2017 et 2019. Mais pas de quoi impressionner a priori à cette Argentine de 28 ans, Paula Ormaechea, 287éme mondiale, tête de série N°1 et longtemps habituée à évoluer sur le circuit WTA des grandes, elle qui atteignit le Top 60 WTA en 2014.

finale aac tennis witf amiens paula ormaechea 0006 leandre leber gazettesports
Paula Ormaechea s’incline en finale

Paula Ormaechea la tête sous l’eau

Il y a eu match sur le court n°14, hélas en l’absence du public. La finale a tenu une partie de ses promesses. Même si l’Argentine a fini par céder sous les coups répétés de la petite Australienne, plus jeune de 7 ans. Punie par des coups droits « lasso » que Rafael Nadal ne renierait pas, l’ancienne 59ème mondiale a éprouvé des difficultés sur tous ses jeux de service, n’en gagnant que 2 sur 9 ! A partir de sa balle de 2-0 manquée dans le 2ème set, Paula Ormaechea a commencé à se retrouver la tête sous l’eau. Jusqu’à une balle ratée pour revenir à 3-4, sur le service de l’Australienne. Puis à 2-5, Paula Ormaechea, lâchant sans doute mentalement, a signé un jeu de service catastrophique, ponctué par une double faute et une faute directe donnant le match et le titre à Seone Mendez. 6-4 6-2 en 1h07. 

seone mendez portillo ramirez vs jacquemot emeline jimenez kasintseva (reynald valleron) (32)
Seone Mendez et Maria José Portillo Ramirez remportent le double

Seone Mendez titrée également en double

Cette victoire australienne est aussi le premier succès d’une joueuse non européenne dans le tournoi depuis 14 ans et le titre de la Brésilienne Teliana Pereira. A bientôt 22 ans, la véloce Seone Mendez peut espérer monter au classement WTA. On a en tous les cas découvert à Amiens une joueuse complète, puisqu’elle a également gagné le tournoi de doubles, associée à la Mexicaine Maria José Portillo Ramirez, battant en finale la paire de juniors Elsa Jacquemot / Victoria Jimenez Kasintseva 6-4 6-3. Quant à Paula Ormaechea, 28 ans mais  »toujours 15 ans dans la tête » comme elle dit, la défaite ne lui a pas enlevé le sourire… derrière son masque.

Vincent Delorme
Crédits photos : Gazettesports.fr

Elles ont dit :
Seone Mendez (AUS – N°2), victorieuse : « J’étais très nerveuse avant la finale car je voulais pouvoir mettre mon jeu en place.. Au début du 2ème set, avec des balles neuves, elle a mieux joué, j’ai perdu mon service. Cela a été un peu plus dur pour moi. Ce que je voulais, c’était jouer un maximum de matchs, c’est fait ! (rires). Maintenant je vais jouer à Gonesse ».
Paula Ormaechea (ARG – N°1), finaliste : « Elle joue très bien. J’ai essayé de jouer comme je sais faire d’habitude mais cela n’a pas fonctionné. Je remercie Karla (Mraz-Fourcroy, directrice de l’AAC) et les organisateurs d’avoir pu rendre ce tournoi possible ».