IL Y A 7 ANS : L’AC Amiens au milieu de tableau de CFA

Ⓒ Gazette Sports

À l’occasion des 7 ans de Gazette Sports, nous repartons sept années en arrière afin de voir où étaient les équipes de la métropole que nous suivons actuellement. Focus, cette fois, sur l’AC Amiens, encore sur la première partie de son aventure de 7 saisons en CFA.

Longtemps en lutte pour la montée la saison précédente avant de s’écrouler en fin de parcours (7 défaites lors des 7 derniers matchs), l’AC Amiens réalisait une saison plutôt anonyme, quoique tranquille en CFA en 2013-14.

L’effectif

Si la saison 2013-14 ne ressemblait en rien à sa devancière, c’est aussi parce que l’effectif était complètement chamboulé d’une saison à l’autre. De l’effectif imposant de 2012-13, où 31 joueurs avaient évolué en CFA, on en retrouvait moins d’un tiers la saison suivante sous les ordres d’Azouz Hamdane : Martinez (28 matchs en 2013-14), Ba (24), Matondo (24), Alpou (23), Sankharé (20), Keita (18), Sagouti (12), Bouras (6) et Collet (4), plus Macquinghem qui jouait 2 matchs en début de saison avant de s’envoler pour Roye-Noyon.

Dans la longue liste des défections à l’été 2013, notons plusieurs joueurs qui ont récemment encore fait l’actualité du football métropolitain, Samb parti au Paris FC en National avant d’effectuer deux retours à l’AC Amiens et Chatalen, deuxième gardien parti pour Ailly-sur-Somme et jeune retraité de Longueau. Mais aussi, parmi les titulaires les plus réguliers, le gardien titulaire Kouton (Roye-Noyon, CFA) ainsi que Dié (Grande-Synthe, CFA2), Carney (Grande-Synthe, CFA2), Niang (Pau, CFA) et N’Diaye (Beauvais, CFA).

Et l’on ne peut pas dire que les nombreux départs aient été numériquement compensés, l’ACA version 2013-14 ne tournant plus que sur 24 joueurs. Parmi les 14 joueurs intégrant l’effectif on retrouvait notamment Gningue (Louhans-Cuiseaux, CFA2), Benbraham (Red Star, National), Despois (de retour du Red Star, National), Tagaye (Les Herbiers, CFA), Makuma, Diarra (Valenciennes (b), CFA), Benaries (Les Herbiers, CFA), Aabid (Armentières, DH), Dilemfu (Amiens SC (b), CFA2). A la mi-saison, ils étaient rejoints par Segarel en provenance de l’Amiens SC (b).

Football Aca Vs Marcq Kevin Devigne Gazettesports 73
Richie Dilemfu évoluait déjà à l’AC Amiens en 2013-14

Parmi les joueurs de cette équipe, 4 évoluent encore avec l’équipe première de l’AC Amiens cette saison (Martinez, Matondo, Despois, Dilemfu) mais également 4 autres évoluent sur Amiens dans des divisions inférieures (Gningue aux Portugais d’Amiens, Collet à Amiens Montières dont il est également entraîneur, Sambou à Camon (b) et Maquinghem à l’AC Amiens (b)). Notons également que 4 d’entre eux ont évolué en professionnel depuis, Alioune Ba, en Ligue 2 depuis 2 saisons (à Orléans puis Dunkerque), Rayane Aabid, en Ligue 2 entre 2017 et 2019 (avec Paris et Béziers) puis en Turquie (à Hatayspor en D2 et désormais en D1), Sofiane Benbraham, en Algérie de 2014 à 2017 (au MC Alger, au CS Constantine et à l’Olympique Médéa) et Stanley Segarel, le temps de 3 matchs de L1 avec l’Amiens SC en 2018-19. Enfin, Diadié Diarra est devenu international mauritanien. Il a même disputé la dernière CAN avec les Mourabitounes.

Les résultats

Après un bon début d’exercice marqué par 3 victoires lors des 4 première rencontres de la saison, et une première place à la clef, l’AC Amiens n’a pas su tenir la cadence. Une seule victoire, contre la future lanterne rouge, lors des 7 rencontres suivantes plombait alors les chances de montée des Amiénois qui terminaient ces 11 premières rencontres à la 9ème place, à autant de points, 9, de la montée que de la descente (mais néanmoins devant le futur promu).

Après un très léger rebond, 4 défaites consécutives en février plongeaient de nouveau l’AC Amiens dans la seconde moitié de tableau, en 10ème position, devant plusieurs équipes avec des matchs en retard, à 15 points de la montée mais 12 points devant la zone rouge. Finalement, sur les 9 dernières rencontres, les Picards n’en perdaient plus que 2 et remontaient au 8ème rang. Bien loin, tout de même, à 13 points, de la montée historique de Chambly, revenu de nulle part en toute fin de championnat.

En Coupe de France, l’AC Amiens était dans une de ses grandes périodes puisque le club samarien atteignait les 1/32è à 3 reprises entre 2013 et 2016. Et cette saison, bien que moins réussie en championnat, n’échappait pas à la règle. Entré au 4ème tour, l’ACA se débarrassait sans trop de soucis de Conty/Lœuilly (PID), 1-4, puis de Guignicourt (PID), 0-6. Le 6ème tour était plus corsé avec un déplacement sur la pelouse de Saint-Quentin (CFA2), finalement remporté, 0-1. Le 7ème tour était plus simple, sur le papier, face à Villeneuve-d’Ascq (PHR), mais seulement remporté 1-2. Mais le vrai exploit avait lieu au 8ème tour quand l’AC Amiens sortait un club professionnel, le Stade Lavallois (L2), 1-0 en prolongation, grâce à Benaries. Ce même Benaries, en 1/32è faisait durer le rêve en ouvrant le score contre Lille, 6ème de L1 la saison précédente et sur le podium de l’élite au moment du match. Mais Kalou égalisait rapidement, puis doublait la mise en début de seconde période avant que Rodelin ne mette le coup de grâce.

Quelques chiffres

  • 29 buts marqués en 28 matchs de championnat (12ème attaque)
  • 28 buts encaissés (5ème défense)
  • 8ème à domicile (38 pts), 11ème à l’extérieur (28 pts)
  • Plus larges victoires : Guignicourt (PID) 0-6 AC Amiens en Coupe de France (5ème tour, 13 octobre 2013) ; AC Amiens 3-0 Lille (b) (25ème journée, 12 avril 2014) et Entente Sannois-Saint-Gratien 2-5 AC Amiens (30ème journée, 24 mai 2014) en championnat
  • Plus larges défaites : Aubervilliers 4-1 AC Amiens (17ème journée, 1er février 2014) et Beauvais 4-1 AC Amiens (20ème journée, 1er mars 2014)
  • Meilleurs buteurs : Mickael Depois (8 buts), Mohamed Tagaye (6 buts), Mady Keita (5 buts)
  • Équipe type : Gningue – Martinez, Makuma, Ba, Benbraham – Matondo, Alpou – Tagaye, Despois, Sankharé – Keita




Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports