FLOORBALL : Une saison en pointillé pour les Hoplites

Floorball Hoplites Vs Annecy Kevin Devigne Gazettesports 74
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que les Hoplites avaient disputé un seul match cette saison et qu’ils sont à l’arrêt depuis un mois, la Fédération Française de Floorball a annoncé la suspension des championnats jusqu’au 20 mars. Avant cette décision, nous nous étions entretenus avec Freddy Dinouart, passé par de nombreuses fonctions au sein du club, et aujourd’hui entraîneur de la N1 en compagnie de Thomas Postel.

NB : Cette semaine, la Fédération Française de Floorball a jeté un froid en actant les décisions suivantes :
– les championnats sont suspendus jusqu’au 20 mars 2021 minimum
les formule actuelles des championnats ne pourront pas être appliqués et sont de facto caduques
– Une réflexion est faite autour de la mise en place d’un championnat avec une formule réduite adaptée

Comment en êtes-vous venus à prendre la tête de l’équipe ?

Je suis dans l’association depuis sa deuxième année d’existence, donc ça doit faire 11 ans. Je suis passé par différents postes, j’ai toujours donné un coup de main au niveau de l’association, ma femme a été trésorière pendant 4-5 ans et mon fils joue aussi. Depuis plusieurs années on m’avait déjà proposé de devenir entraîneur, mais en travaillant le samedi ça n’était pas forcément évident. Mais là, comme il y a Thomas Postel qui est également entraîneur, on s’arrange en binôme et c’est devenu possible. Quand il y a les matchs et les déplacements, il est avec l’équipe. Thomas lui a plus de déplacements en semaine, donc moi je m’occupe beaucoup plus des entraînement en semaine, le mercredi et le vendredi.

Comment s’était passé le début de saison ?

D’une manière générale on était étonné de la fréquentation au niveau des entraînements. On a pas mal de jeunes qui sont montés de l’équipe U16 qui sont désormais en senior. Dont deux jeunes qui devaient aller faire les qualifications aux championnats du monde avec l’équipe de France U19 (ndlr : Fabien Dinouart et Alex Boursin). Malheureusement elles ont été reportées à deux reprises et sont désormais prévues en février. Si elles sont maintenues à cette date aucun des deux ne devraient pouvoir y participer pour blessure et raison scolaire…

Comment s’était déroulé votre unique match de la saison face à Wasquehal (victoire 6-1) ?

L’équipe avait surtout bien joué sur le premier tiers. On avait eu une bonne préparation physique par Adrien Lhermitte depuis la reprise début septembre. Comme il y a avait pas mal de monde, on avait bien pu se préparer, notamment par rapport à Wasquehal qui n’avait pas pu s’entraîner comme il fallait. Physiquement on était bien.

Quels ont été les objectifs fixés en début de saison ?

Les ambitions seraient de jouer les play-offs pour l’équipe première. L’équipe 2, qui joue en D3, peut aussi viser les play-offs je pense. Vu la montée des jeunes qui jouent ensemble depuis 5-6 ans, qui se connaissent bien et qui ont tout gagné en U17 : championnat du nord, open de France, on peut avoir de l’ambition. On les fait passer par la D3 pour qu’ils se forment, et quelques uns ont même joué face à Wasquehal.

Comment gérez-vous la situation actuellement ?

On encourage les joueurs à courir mais je pense que c’est un peu difficile pour tout le monde. Comme il n’y a pas de rassemblement, se motiver tout seul ce n’est pas évident. Je pense que quand on aura les autorisations pour les entraînements, on refera une préparation physique, comme on a fait en début de saison.

Je pense que pour eux c’est compliqué de se motiver aujourd’hui, en se disant que, peut-être, la saison n’aura pas lieu

Ce deuxième confinement est-il mieux vécu que le premier ?

Je pense qu’il y a un ras-le-bol. Il y a une lassitude, c’est pour ça que l’on avait été étonnés au mois de septembre de pouvoir avoir du monde au niveau des entraînements. On pensait que beaucoup de joueurs aller se dire : « On ne vient pas cette année car ça risque d’être une saison blanche ». Malgré tout, tous nos joueurs sont revenus. Je pense que pour eux c’est compliqué de se motiver aujourd’hui, en se disant que, peut-être, la saison n’aura pas lieu. Je pense que c’est très compliqué.



Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédit photo image d’illustrations Kevin Devigne Gazettesports.fr

Piece Souteneznous Horizontal Tipeee 1