AMIENS SC : Fortunes diverses pour les internationaux

Football Ligue 2 Amiens Vs Grenoble 0009 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Ils étaient cinq Amiénois convoqués avec leur sélection durant cette trêve internationale. Et malgré deux victoires et un nul, les nouvelles ne sont pas excellentes.

Si cinq Amiénois étaient sur le pont, seules 3 sélections étaient concernées et seuls 3 joueurs habituels de l’équipe première étaient partis lors de ces deux semaines internationales.

Parmi eux, les Ghanéens Opoku et Lomotey affrontaient le Soudan à deux reprises, pour l’aller et le retour, en match de qualification pour la CAN 2021. L’aller s’est plutôt bien passé puisque Lomotey, titulaire, et Opoku, entré au poste d’arrière-droit à 20 minutes de la fin, l’ont emporté 2-0. Au retour, en revanche, si le défenseur central de l’Amiens SC était cette fois titularisé, toujours à droite de la défense, le milieu défensif restait sur le banc au profit de l’expérimenté Wakaso et assistait, impuissant, sur le banc, à la défaite des siens dans le temps additionnel, 1-0, à Omdurman. Les deux Amiénois conservent toutefois de bonnes chances de qualification puisque les Black Stars ont encore 3 points d’avance sur le 3ème, et une meilleure différence de but particulière, avant d’affronter en mars Sao Tome et Principe. Un match qui devrait, si la logique était respectée, leur permettre de valider leur présence au Cameroun en janvier 2022 avant même la dernière rencontre.

Pour Wagué, le bilan est encore plus mitigé. Certes, l’international malien voit sa sélection d’ores et déjà qualifiée pour la CAN mais il n’a pas pu y participer, étant une nouvelle fois sur le flanc. Après son forfait pour cause de Covid lors du dernier rassemblement, il n’a, cette fois, pas pu figurer sur la feuille de match de la double confrontation face à la Namibie, pour cause de blessure selon des médias maliens.

Enfin, les deux jeunes Béninois Assogba et Gomez étaient également en sélection, bien qu’ils ne soient pas encore apparus avec l’équipe professionnelle en match officiel (une présence sur le banc contre Toulouse pour le premier, 137′ de jeu lors des matchs de pré-saison pour le second). Le latéral droit, 19 ans, est déjà installé dans cette sélection et a honoré ses 6ème et 7ème capes en jouant quasiment l’intégralité des deux rencontres contre le Lesotho. Dans un rôle de piston d’une défense à 5 convenant à son style de jeu, ne sortant que lors de la dernière minute du temps réglementaire lors du match aller. L’ailier amiénois était lui présent pour la première fois en sélection et, dans un secteur plus concurrentiel (Djigla et Dossou évoluent en L2, Pote est un cadre qui compte 47 sélections), a dû se contenter de deux entrées en jeu, pour les 17 dernières minutes à l’aller, pour les 21 dernières minutes au retour. Mais lors de cette deuxième rencontre, où il n’a que peu pesé, il a dû céder sa place à l’entrée du temps additionnel sur blessure.
Au niveau des résultats, si le Bénin a arraché la victoire 1-0 à domicile, il a peiné sur un terrain catastrophique à Maseru et a concédé le nul 0-0. Avec 7 points, 2 matchs à jouer dont un contre le Nigeria, et 4 points d’avance sur la Sierra Leone, le destin de la nation des deux jeunes pousses amiénoises se jouera en mars prochain, possiblement lors de la dernière rencontre sur la pelouse des Leone Stars.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports