FOOTBALL (F) : L’Amiens Porto prend son mal en patience

Amiens Porto Vs Valenciennes Fc (valleron Reynald) (57)
Ⓒ Gazette Sports

Désormais sous la houlette d’Hacène Kichou, les demoiselles de l’Amiens Porto ne sont pas parvenues à ouvrir leur compteur. Mais l’optimisme perdure…

Si le ciel ne leur est pas tombé sur la tête, à l’image des précédentes échéances, il semble néanmoins (vouloir) s’assombrir pour l’Amiens Porto. Après s’être accordé un temps de réflexion, Hacène Kichou s’exprime sur cet infructueux duel dominical. Au cours duquel ses protégées ont mordu la poussière face au Valenciennes FC (0-2), autre compagnon d’infortune.

« Certes, le résultat se révèle être en notre défaveur. Pour autant, à mon sens, il ne reflète pas scrupuleusement le scénario de cette rencontre » soupire le responsable technique amiénois. Dont un « comportement anti-fair-play » demeure encore en travers de la gorge : « Suite à un arrêt de jeu, nous attendions naïvement que notre adversaire nous rende le ballon. Or, il ne l’a pas fait ». Une interprétation du règlement qui se métamorphosait en « double peine » pour l’Amiens Porto, puisque sur l’action, les Nordistes s’empressaient à prendre à défaut Gaëlle Soyer !

Certes, le résultat se révèle être en notre défaveur. Pour autant, à mon sens, il ne reflète pas scrupuleusement le scénario de cette rencontre

Hacène Kichou

« En ce moment, tout semble nous être contraire » murmure Hacène Kichou, considérant le deuxième but encaissé telle une suite logique des choses : « Soucieuses, déterminées à revenir au score, les filles ont alors poussé et se sont exposées ». Jusqu’à courber l’échine avant de baisser la tête… Et cette défaite – la cinquième en autant de prestations cette saison – délivre un cruel constat, l’Amiens Porto semble jouer la peur au ventre. Avec ce pied qui tremblerait donc en permanence ? « J’ai entraperçu des raisons d’espérer. L’abnégation du groupe face à cette situation m’encourage à affirmer que cette période délicate pourrait bien s’estomper » cherche à s’en convaincre l’entraîneur amiénois. Lequel continue à privilégier les « choses simples » afin d’atteindre son but, retrouver la possibilité de regarder vers le haut.

Amiens Porto Vs Valenciennes Fc (valleron Reynald) (52)

« Les filles sont affectées par ce manque de réussite, c’est normal ! Pour autant, je n’ai remarqué aucune d’entre elles vouloir jeter l’éponge. Bien au contraire d’ailleurs ». Un dynamisme qu’il souhaite accentuer par des initiatives, activités extra-sportives.

« Renforcer ce lien, déjà fort certes, qui unit cet effectif, se révèle être l’une de mes préoccupations » clame, haut et fort, Hacène Kichou. En quête d’un sérum de vérité, il entend puiser la force du groupe au sein même de l’ADN du club : « Tout le monde est derrière les filles. Dirigeants, bénévoles, sympathisants, personne ne lâchera ! Ensemble, nous allons réussir ce que certains imaginent déjà impossible. Mais ce terme n’existe pas dans notre vocabulaire ».

Avec vigueur, Hacène Kichou souhaite donc planter le décor, tout en se refusant néanmoins à faire des plans sur la comète.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Reynald Valleron (Gazettesports)

Amiens Porto Vs Valenciennes Fc (valleron Reynald) (1)