FOOTBALL : L’AC Amiens à Moulonguet

stade moulonguet, roland sauval
Ⓒ Gazette Sports

Du fait d’un stade Jean-Bouin impraticable, l’AC Amiens va devoir déménager au stade Moulonguet pour une durée encore indéterminée.

Cela ressemble à un coup dur pour l’AC Amiens qui perd son jardin du stade Jean-Bouin pour de nombreux mois. En effet, Rachid Hamdane nous explique que le terrain « n’est pas praticable pour de la compétition national parce qu’il y a un affaissement du terrain dû à des cavités ». Ce qui implique désormais deux étapes. Une première consistant à sonder le terrain pour déterminer le nombre de cavités et donc l’ampleur des travaux, qui devraient avoir lieu « fin août, début septembre », puis une seconde visant à viabiliser le terrain, et dont la durée sera déterminée en fonction des résultats de la première phase. Le président du club amiénois annonce d’ores et déjà que son équipe évoluera au stade Moulonguet « au minimum jusqu’après la trêve », n’excluant par ailleurs pas d’y jouer toute la saison.

Pour autant, bien que ce changement « donnera un peu plus de travail » aux membres du club, le président assure que ce déménagement forcé (« Ce n’est pas un choix de notre part, c’était la seule proposition ») ne lui pose « aucun souci » : « que ce soit Amiens nord, Amiens sud, Amiens ouest ou Amiens centre, on se sent partout chez nous, il n’y a pas de problèmes. Tant que l’on joue à Amiens, on est des purs Amiénois, donc ça nous va. »

« On va s’adapter »

Le son de cloche est sensiblement le même du côté d’Azouz Hamdane. S’il concède que son équipe manquera dans un premier temps de repères et que cela pourra peut-être être « gênant […] sur les premiers matchs », il tient également à rappeler que « Moulonguet, ce n’est pas notre stade mais on n’est pas non plus à l’extérieur, on est chez nous à Amiens. On connaît ce stade parce qu’on s’y est entraîné il y a quelques années, on y a joué des matchs de préparation il y a quelques saisons, j’ai des joueurs qui le connaissent aussi parce qu’ils sont formés à l’ASC et y ont donc déjà joué. Ce sera à nous de se l’approprier et d’en faire un chez nous. »

De même, s’il admet qu’il faudra prendre en compte le fait que « la qualité de la pelouse de Moulonguet est très loin de celle du stade Jean-Bouin » et qu’il s’agit d’« un paramètre sur lequel [son équipe] va devoir travailler », le coach amiénois rappelle que c’est également le cas lors de nombreuses rencontres à l’extérieur. Et est parfaitement clair sur sa volonté : « On va s’adapter. Mais il n’est pas du tout question de saborder notre projet de jeu. On va continuer sur ce que l’on sait faire. »


Morgan Chaumier

Crédit photo : Roland Sauval – Gazettesports