TENNIS : Focus sur l’ESC Longueau

Dscf3987
Ⓒ Gazette Sports

Aujourd’hui, nous partons à la découverte de l’ESC Longueau Tennis, en compagnie de Fabienne Dautremer, secrétaire animatrice au club.

Bonjour, en cette fin juillet, un mois et demi après la sortie du confinement, quelle est la situation du club ?

Ça a été quand même très difficile pour la mise en place par rapport au protocole de la FFT. Une fois mis en place on a allégé les animations. On a préféré ne pas faire de regroupements au sein du club. On a juste fait deux petites animations pour revoir les adhérents avant l’été.
Mais pour les adhérents qui sont revenus jouer, il y a eu la joie de pouvoir revenir taper dans la petite balle jaune !

Echange

Retrouvez-vous tout de même un « semblant de normalité » ?

Un semblant de normalité par rapport à l’été, car c’est une période où il y a toujours moins de gens qui viennent jouer. Là c’est quasiment identique aux autres années sur la saison estivale.
Et on a quand même fait un stage pour les jeunes la deuxième semaine de juillet, même si ça a été compliqué à mettre en place.
Il y a aussi notre « pass été » à 30 euros, qui est valable jusqu’au 30 août.

Allez-vous pouvoir faire vos journées portes ouvertes ?

Oui nous allons en faire deux : les 26 août et 2 septembre. Pour faire découvrir notre sport à de nouveaux adhérents, et surtout pour les jeunes, pour voir si l’activité peut leur plaire.

Au niveau des licenciés, quelle est la situation au sein de la structure ?

On a 213 adhérents, mais parmi eux, certains ont une licence dans un autre club.
Malheureusement on constate une baisse depuis l’ouverture du club de Rivery. L’ouverture d’une structure toute neuve, avec trois terrains couverts contre deux pour nous, nous a fait un peu de tort. Mais bon, on n’a pas trop perdu de nos anciens adhérents, on garde une base solide .

Le club tente aussi de mettre des choses en place avec les écoles ?

Oui, on avait instauré cela cette année, mais malheureusement, avec le Covid tout a été annulé. On avait notre DE, Julien Caron, qui avait mis en place des séances de découverte dans quatre écoles. Nous allons retenter cela l’an prochain.

Votre structure, et c’est assez rare pour être souligné, se dirige vers une gestion « éco-responsable ». Pouvez-vous nous expliquer cela ?

Tout à fait. Au niveau des terrains, on a automatiquement deux poubelles, une pour les déchets courants et une pour le recyclage (poubelle jaune). Et on va mettre en place à partir de septembre, une bouteille isotherme, à l’effigie du club, que l’on va proposer à tarif préférentiel à tous nos adhérents.
Nous sommes à côté du foot par exemple, et régulièrement, on voit la personne qui fait le ménage qui râle pour les bouteilles en plastique, qui longent le terrain ou qui sont dans les vestiaires. Nous on a déjà pas mal de personnes qui ont leur gourde. C’est bien si on peut faire attention à ces choses !

On est sereins car nous avons un bon noyau d’au moins 180 personnes qui renouvellent chaque année

Etes-vous inquiète pour l’avenir du club ?

On est sereins car nous avons un bon noyau d’au moins 180 personnes qui renouvellent chaque année. Là on a déjà fait une pré-inscription pour la nouvelle saison et on est à 80% de personnes qui reprennent. L’idéal est que nous n’allions pas en dessous de 200…

Et au niveau « compétition », qu’en est-il ?

Nos équipes premières jouent en régional, en division 2. On en a également trois en tennis-entreprise qui jouent également en régional, ce sont exclusivement des cheminots. Dans l’année on engage près de 25 équipes dont plusieurs de 60 ans et +.
On a également une équipe féminine qui est devenue Championne de France des raquettes FFT en 2019 !

Et de notre côté, on organise un tournoi open, de février à mi-mars. Ouvert à tous les clubs, départementales, régionales et même d’ailleurs.



Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédit photo ESC Longueau Tennis