COURSE À PIED : Record de participation pour la 10ème Course Solidaire Féminine

course solidaire féminine
Ⓒ Gazette Sports

Ce dimanche 8 mars célébrait comme chaque année la journée internationale des droits des femmes. Et pour la dixième année consécutive, l’US Camon athlétisme organisait sa célèbre course solidaire féminine au parc de La Hotoie.

Et cette 10ème édition de l’évènement enregistre un record de participations avec près de 400 femmes sur la ligne de départ. Qu’elles soient lycéennes, employées, retraitées, sportives confirmées ou joggeuses du dimanche, toutes étaient là pour défendre leurs droits. Et parmi ces 365 femmes, ce sont 57 lycéennes et enseignantes du lycée de Luzarches d’Amiens qui se sont mobilisées pour l’occasion.
Exclusivement réservée aux femmes, cette course n’a pas pour objectif principal de mettre en avant les qualités sportives de chacune, mais bien d’ouvrir la pratique sportive à toutes celles qui le souhaitaient. Pour l’occasion, les conjoints étaient donc laissés sur les bords du circuit tandis que les dames s’élançaient pour trois tours du parc. 

Si la première à franchir la ligne d’arrivée validait ses trois tours en 18’30 et remportait ainsi sa cinquième édition de la course en améliorant toujours son chrono, les arrivées des autres participantes s’échelonnaient jusqu’à la 45ème minute de course, chacune atteignant la ligne d’arrivée avec un sentiment d’accomplissement. C’est le cas d’Audrey, dont c’était la première course ce dimanche : « J’aime bien courir en général, un petit footing de temps en temps, mais jamais quelque chose de sérieux. Aujourd’hui particulièrement je ne cherchais pas de performance, mais je trouvais que c’était important d’être présente sur cette course, c’est une belle initiative. » 
Et elle n’était pas la seule à être venue courir dans cette optique. Car si la plupart des inscrites sont licenciées dans un club d’athlétisme, beaucoup étaient également présentes pour se retrouver « entre filles » comme le disait Sophie pour qui cette course est « une bonne occasion de venir s’éclater entre copines. On n’a pas la pression du chronomètre même si évidemment on se donne quand même au maximum, ça reste une belle occasion de mettre les hommes de côté le temps de 5km et de valoriser la pratique du sport chez les femmes. » 

Une course qui n’a pas fini de séduire ces dames en quête de reconnaissance et dont le rendez-vous est d’ores et déjà noté pour la 11ème édition. 


Océane KRONEK

Crédits photo : droits réservés